Vue aérienne de Yèvres-le-Châtel

Gérard Malbo ou l’itinéraire d’un élu heureux

16 mars 2020

Gérard Malbo, conseiller départemental, président de la commission de l'Éducation, de la Jeunesse, des Sports et de l’Environnement, est également maire. Il cédera ce dernier fauteuil à l’issu des prochaines élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Retour sur l’itinéraire d’un élu heureux.

Gérard Malbo portrait avec Marc Gaudet

« Je suis devenu conseiller municipal en 1983. Pendant trois mandats, j’ai été premier adjoint. Et depuis 2014, je suis maire de Sandillon. »

Gérard Malbo a donné beaucoup de son temps à sa commune. Et il ne le regrette pas !

Les équipes

L’élu rend hommage aux équipes qui ont toujours été performantes : « Que ce soit le personnel de la mairie ou l’équipe municipale, tous sont très performants, Et je n’oublie pas les bénévoles ! » Ainsi, ensemble, ils ont transformé Sandillon et apporté bien-être et confort aux administrés.

Gérard Malbo a lutté pour que Sandillon, avec ses 4 170 habitants actuels (3 000 en 1983), ne devienne pas un village dortoir. Alors pour dynamiser le village, l’équipe municipale a aidé les associations sportives et culturelles créant ainsi de la vie et des l’animations. De son côté, la mairie a construit un tennis couvert, un dojo et un gymnase et lance un centre culturel qui regroupe médiathèque, dessin, musique…

Sandillon a aussi développé nombre d’activités pour ses jeunes : en péri-scolaire, centre aéré, centre aéré sportif et comité représentatif des jeunes. « Nous avons aussi œuvré pour un centre-ville animé en installant des commerces, un Super U, en créant une Zone d’activité concertée… »

Ça bouge à Sandillon ! Et cela continuera avec la prochaine équipe municipale qui sera en partie renouvelée puisque sur les vingt-sept conseillers, seize sont sortants. La liste 2020 est constituée de jeunes, dynamiques, performants et disponibles. Apolitique, elle l’est et depuis toujours : « Nous nous sommes toujours entendus pour mettre tous les atouts de notre côté pour que les Sandillonais se sentent bien dans leur village. Ce sera la continuité de la politique actuelle. »

Gérard Malbo, l’homme

L’élu a débuté sa carrière professionnelle comme professeur de sport. Il a travaillé dans les fédérations qui faisaient passer les brevets d’État de sport. Il s’est également beaucoup occupé du sport universitaire.

Gérard Malbo, sportif lui-même, a participé à des compétitions de dériveur sur l’étang du Puits et en Normandie. Il marche aussi beaucoup et fait du vélo. C’est sûrement de toutes ces activités qu’il tire son énergie.

« Être élu ne m’a jamais empêché d’avoir une vie familiale épanouie. Mon épouse était kinésithérapeute à l’hôpital et nous avons eu trois enfants. Et aujourd’hui, sept petits enfants ! », se réjouit-il.

Lorsqu’on l’interroge sur ce que lui a apporté la vie politique, Gérard Malbo se dit heureux d’avoir vu des projets auxquels il croyait se concrétiser, d’avoir satisfait les gens, d’avoir su prendre du temps pour régler des problèmes. D’un naturel optimiste, il a aimé rencontrer des gens intéressants.

Même s’il quitte son siège de maire, il reste présent sur la nouvelle liste… à la dernière place. Suite au scrutin de dimanche 15 mars elle est passée au premier tour : 30 % de votants et 69 % d'abstention. De plus, il entend, par sa position de conseiller départemental, aider et garder un lien avec Sandillon.

Édith Combe