Accès direct au contenu


Vous êtes ici : Accueil > Actions et services > Services > Médiathèque départementale

C’est encore la Fête du cinéma d’animation sur la Loiretek !

Film One, two, tree de Yulia Aronova

Film One, two, tree de Yulia Aronova

( Visuel : Loiretek )

09/11/2017
Prolongez la Fête du cinéma d’animation d’octobre en découvrant un festival de courts métrages issus des meilleures écoles d’animation de France et d’ailleurs, sélectionnés pour vous.
Humour, adaptations de contes, sujets de société, découverte d’autres cultures, tous les thèmes sont abordés dans le cinéma d’animation, cinéma de l’invention.

Histoires naturelles

•    Tant de forêts de Burcu Sankur, ou comment sensibiliser petits et grands à la disparition des forêts en images 3D.

•    One, two, tree produit par Folimage, célèbre studio d’animation de Valence, vous transporte dans les pas d’un arbre chaussé de bottes en de joyeuses aventures.

•    L’Ecole Emile Cohl, du nom de l’inventeur du cinéma d’animation, produit ce court métrage empreint de poésie, Nanuuq, pour dénoncer le sort des ours polaires victimes du réchauffement climatique.

Pour rire ou sourire

•    Logorama est produit entièrement à partir de logos commerciaux pour imaginer une course poursuite entre policiers et gangster. Les reconnaitrez-vous ? Un film étonnant sur la société de consommation, couvert de récompenses.

•    Comme Pia, le personnage de A single life, revisiterez-vous toute votre vie le temps de l’écoute d’un disque 45 tours ? Attention, humour noir !

•    La série belge Moustique de Noémie Marsily se penche sur le sort, drôle et ô combien tragique, de cet être insignifiant et pourtant parasite.

Récits venus d’Afrique

•    Dans un graphisme épuré et élégant, Hungu, du nom d’un instrument de musique ancestral qui accompagne un enfant dans le souvenir de sa mère, illustre la dureté de la vie en Afrique.

•    A voir en famille, N’Djekoh propose un conte en couleurs pastel où Mariam, jeune tchadienne, remonte le temps après avoir ramassé une pièce de monnaie. Une histoire universelle sur le sentiment de la perte.

Contes merveilleux et fantastiques

•    L’ogre, figure récurrente du conte fantastique, n’est pas celui que l’on croit dans le court métrage La Saint-Festin, grande fête des ogres le 40 novembre.

•    Dans le style baroque de Jérôme Bosch, le collectif sud-africain The Blackheart Gang a réalisé The tale of how, une animation raffinée contant l’histoire d’Otto la pieuvre qui, malade d’amour, se met à dévorer des oiseaux-piranhas, les dodos.

Pour aller plus loin dans le monde de l’animation, n’hésitez pas à consulter le site de l’AFCA, l’association française du cinéma d’animation, qui recense toute l’actualité du cinéma d’animation en France et dans le monde.




Rédigé par Médiathèque du Loiret

mise à jour le 9 novembre 2017



Plan du site

Département du Loiret
45945 Orléans
Tél : 02 38 25 45 45
Téléphone accessible aux personnes sourdes et malentendantes