Consulter la version mobile Rester sur cette version

Accès direct au contenu


Vous êtes ici : Accueil > Actions et services > Fiers d’être solidaires

Émilie Palma, fière d’être solidaire à la MDPH

Émilie Palma, instructrice au pôle Enfance de la MDPH.

Émilie Palma, instructrice au pôle Enfance de la MDPH.

(Photo M. Mounier)

29/04/2016
Bientôt dix ans qu’Émilie Palma a rejoint la MDPH*, après avoir travaillé à Paris dans la communication d’un office HLM. Elle explique son engagement en tant qu’instructrice au pôle Enfance.

Quel est le rôle du pôle Enfance ? Nous traitons des dossiers intéressant le handicap sous toutes ses formes, de la naissance à vingt ans. Nous accompagnons les familles dans leurs demandes et pour la constitution de leurs dossiers en lien avec les évaluateurs du pôle Enfance, les enseignants référents, les établissements ou, dans certains cas, les services de soins.

Les instructeurs du pôle Enfance sont des référents auprès des familles et des partenaires. Nous nous occupons de l’instruction des dossiers de A à Z, de leur création à leur présentation en commission. Nous gérons aussi le transport des enfants en situation de handicap ou les dossiers de demande d’aménagement d’examens (hors Éducation nationale). Nous travaillons avec les établissements, les médecins, les psychologues, la Caisse d’allocation familiale et les référents sociaux au quotidien.

En quoi consiste votre travail au quotidien ? L’instructeur, premier interlocuteur, doit faire preuve d’empathie afin de comprendre, accompagner et guider les familles qui peuvent être en détresse et dont les dossiers sont parfois complexes. Il joue aussi un rôle de filtre et de conseils pour trouver la solution la plus adaptée.

Concrètement, j’instruis les dossiers, je réceptionne et enregistre les nouvelles demandes, j’envoie des courriers pour les pièces manquantes et repère les situations urgentes. Je ne vis jamais la même chose ; il n’y a pas de routine dans mon travail.

Quel est le sens de votre engagement ? Le contact avec les familles et les partenaires. Notre métier demande un investissement, une conscience professionnelle et un grand engagement personnel.

J’ai la chance d’évoluer dans une équipe motivée et impliquée. En tant que maman, ce n’est pas toujours facile de prendre le recul nécessaire pour mettre ses sentiments à distance, mais il est important de le faire pour permettre le traitement des dossiers. Une de mes grandes satisfactions est de voir les familles repartir de la MDPH avec une proposition de solution à leur situation.

Propos recueillis M. Mounier
 

* Maison des personnes handicapées du Département : MDPH





Rédigé par Edith Combe

mise à jour le 9 mai 2016



Plan du site

Département du Loiret
45945 Orléans
Tél : 02 38 25 45 45
Téléphone accessible aux personnes sourdes et malentendantes