Accès direct au contenu


Vous êtes ici : Accueil > Territoire > Commission locale d'information (Cli) > Infos sûreté, santé, environnement

Infos sûreté, santé, environnement


La CLI a une mission d’information de la population sur le fonctionnement de la centrale et de suivi de son impact sur l’environnement.
(Photo D. Chauveau)



La surveillance de l'environnement

La surveillance de l’environnement consiste à analyser systématiquement les différents milieux susceptibles d’être contaminés et avec lesquels les populations peuvent être quotidiennement en contact par irradiation externe (exposition) et interne (inhalation, ingestion). A cette fin, tous les éléments qui constituent le milieu où vit l’homme sont contrôlés : l’air, les poussières atmosphériques, les précipitations, les sols et les sédiments, les végétaux terrestres, les eaux de toute nature, la faune et la flore aquatiques, ainsi que les principaux constituants de la chaîne alimentaire humaine.

La surveillance radiologique de l’environnement français est une mission permanente de l’IRSN dans le cadre des politiques publiques de sûreté nucléaire et de radioprotection. Cet organisme s’appuie sur de nombreux acteurs pour collecter les données, dont les Centres Nucléaires de Productions d’Electricité (et donc de Dampierre) qui a son propre réseau d’instruments de mesures et de campagnes de collectes d’échantillons.

► Consulter le bilan IRSN 2011–2014 de la surveillance radiologique de l’environnement en France


Constat radiologique régional « Val de Loire »

En 2005 une étude visant à évaluer la qualité environnementale du bassin de la Loire moyenne est engagée par l’IRSN en partenariat les CLI de Dampierre-en-Burly et de Saint-Laurent-des-Eaux. Le rapport de synthèse, publié en décembre 2008, présente un ensemble de données agrégées par domaines, la première étude de ce type menée à l’échelle d’un bassin.

Cette étude a servi de base à l’élaboration d’une étude prototype de constat radiologique régional à l’échelle du bassin de la Loire qui a vocation à être ensuite étendue à l’ensemble des autres bassins régionaux de fleuves. L’étude est engagée à la mi-2008 et le rapport établissant un référentiel de référence pour le bassin de la Loire en matière d’évaluation environnementale vis-à-vis de la radioactivité est produit en décembre 2010. Une présentation en a été faite à Orléans le 29 mars 2011.


Le contrôle par l'Autorité de sûreté nucléaire

Les divisions territoriales de l’ASN exercent leurs activités sous l’autorité de délégués territoriaux, désignés par le président de l’ASN. Le directeur de la DREAL d’implantation de la division concernée assure cette responsabilité de délégué. Il est mis à disposition de l’ASN pour l’accomplissement de cette mission. Une délégation de signature du directeur général leur confère l’autorité sur les décisions du niveau local. Les divisions réalisent l’essentiel du contrôle direct des INB, des transports de matières radioactives et des activités du nucléaire de proximité et instruisent la plupart des demandes d’autorisation déposées auprès de l’ASN par les responsables d’activités nucléaires implantées dans leur territoire.

Dans les situations d’urgence, les divisions assistent le préfet de département, responsable de la protection des populations et assurent une surveillance des opérations de mise en sûreté de l’installation sur le site, si celui-ci est accessible ou ne présente pas de danger. Dans le cadre de la préparation de ces situations, elles participent à l’élaboration des plans d’urgence établis par les préfets et aux exercices périodiques de crise. Enfin, les délégués territoriaux sont les représentants de l’ASN en région. Ils contribuent, avec l’appui des divisions, à la mission d’information du public de l’ASN. Ils participent par ailleurs aux réunions des commissions locales d’information.


Les incidents

La division d’Orléans de l’ASN contrôle la sûreté nucléaire et la radioprotection dans les neuf départements des régions Centre et Limousin. Elle dispose de données fournies par l’exploitant, conformément à la procédure réglementaire de déclaration des évènements significatifs : EDF est en effet tenu de déclarer à l’ASN tout évènement significatif qui surviendrait au sein de ses installations nucléaires. Ainsi, l’ASN peut vérifier qu’EDF a analysé les problèmes de manière pertinente et que les mesures ont été prises pour corriger la situation et éviter que l’évènement ne se reproduise.



Les lettres de suite d’inspections

Dans le cadre de ses attributions concernant le contrôle des installations nucléaires de base, l’Autorité de sûreté nuclaire réalise des inspections donnant lieu à des lettres de suite, dans lesquelles l’ASN précise les principales demandes et observations qui résultent des constatations faites, à cette occasion, par les inspecteurs.




Rédigé par Gwenaël Cuny

mise à jour le 17 août 2016



Plan du site

Département du Loiret
45945 Orléans
Tél : 02 38 25 45 45
Téléphone accessible aux personnes sourdes et malentendantes