Vue panoramique du château de Gien avec la Loire
  • Accueil
  • J'ai besoin d'aide pour...
  • Un cas de maltraitance

J’ai besoin d’aide pour un cas de maltraitance

Simple citoyen, voisin, professeur des écoles, assistant maternel, médecin… On peut tous être un jour confronté aux signaux d’alerte de l’enfance en danger. Avec sa cellule départementale pour les informations préoccupantes et les signalements à l'autorité judiciaire, le Département est à notre écoute, prêt à agir.

J’ai besoin d’aide pour un cas de maltraitance

Maltraitance, comment la repérer ?

Les signes d’alerte sont multiples. Chez l’enfant, ce sont des symptômes physiques (traces de coups, accidents domestiques à répétition…) et des troubles du comportement (violence, mutisme, peurs inexpliquées, fugues, anorexie ou boulimie, difficultés scolaires…). Chez les adultes, ce sont des carences éducatives graves, l’absence de soin, le manque d’attention, la violence psychologique…

Maltraitance, comment la signaler ?

Le Département est chargé du recueil, du traitement et de l'évaluation de toutes les informations préoccupantes relatives aux mineurs en danger ou en risque de l'être. Il assure ensuite un signalement à l'autorité judiciaire.

Pour signaler un cas de maltraitance, il convient de décrire les faits, les signes répétés et cumulés et de donner l’identité de l’enfant, celle de ses parents ainsi que leur adresse et de préciser ses propres coordonnées (sauf si l'on souhaite garder l'anonymat).

Les personnes âgées aussi !

Les maltraitances qui touchent les personnes âgées sont financières, psychologiques ou physiques. Elles existent aussi bien au domicile qu'au sein d'une maison de retraite.

Signaler cette maltraitance sur une personne déjà fragilisée par sa perte d'autonomie est un devoir humain et citoyen. C’est même une obligation, instaurée par la loi vieillissement de 2015, pour protéger nos séniors.

2 500
enfants suivis par l’aide sociale à l’enfance.

Deux Maisons de l'enfance, en cas d'urgence

À Orléans et Montargis, deux Maisons de l'enfance accueillent les enfants et adolescents en grave difficulté familiale ou en danger. Une centaine de jeunes y sont pris en charge chaque année, avant un placement en famille d'accueil, en établissement ou un retour dans leur famille.

Signalement, mes interlocuteurs

  • J’adresse un courrier au Conseil départemental du Loiret - Direction Enfance Famille - 3, rue Chateaubriand - BP 6417 - 45100 Orléans-la-Source.
  • Je contacte un travailleur social (assistant social, éducateur spécialisé...) que je connais.
  • Je téléphone au 119, le numéro vert national de l'enfance en danger.