Accès direct au contenu


Vous êtes ici : Accueil > Actualités et loisirs > Le coin des juniors > CDJ

Le Conseil départemental junior, comment ça marche...


Le Département met chaque année une enveloppe d'environ 12 000 euros à disposition des CDJ pour leur permettre de réaliser des projets pour les collégiens.
(Illustration J.P. Chabot)
Être candidat, être élu, préparer les projets puis les voter... Le conseiller départemental junior vit une sacrée aventure.

Pour se présenter au conseil départemetnal junior, il n'est pas suffisant d'être en 5e ! En effet, avant l'élection, le candidat doit consciencieusement remplir le formulaire de candidature remis par le collège, dans lequel il expose un projet par commission thématique : solidarité, environnement, culture, sports et loisirs. Ensuite, il doit mener une véritable campagne électorale auprès de ses camarades de 5e pour les convaincre de sa motivation à devenir conseiller départemental junior et de la pertinence de ses projets. Des affiches personnalisables sont prévues à cet effet.


Que le meilleur gagne !  Attention, pour être élu ce n'est pas facile. Il faut accepter de se confronter à d'autres camarades et accepter le résultat des urnes. Le mode d'élection est le suivant : au premier tour est déclaré élu titulaire, le candidat qui a obtenu la majorité absolue des voix ; est déclaré suppléant, le candidat qui obtient le second meilleur résultat.

S’il n’y a pas de majorité absolue, les deux candidats arrivés en tête participent au deuxième tour. Celui qui obtient alors le plus de voix est élu CDJ titulaire, le second, CDJ suppléant. Le titulaire et le suppléant font désormais équipe, même si leurs rôles sont bien distincts.

Être élu, c'est du sérieux. Tu viens d'être élu. Alors, maintenant au boulot ! Car être conseiller départemental junior, c'est du sérieux. Désormais, pendant une année scolaire, tu représentes tous les élèves de ton collège au service de tous les collégiens du Loiret. Tu vas devoir te rendre disponible quatre mercredis dans l'année scolaire pour travailler avec les autres CDJ.

C'est au cours de ces séances qu'il te faudra savoir écouter, échanger, voire convaincre, et surtout, accepter les décisions prises à la majorité. N'oublie pas que tu as signé la charte du CDJ et que tu as pris un réel engagement à servir dans le respect des règles de fonctionnement des institutions !

Comment ça se passe ?
  Le Département met chaque année une enveloppe d'environ 12 000 euros à disposition des CDJ pour leur permettre de réaliser des projets pour les collégiens. La première séance, dite d'installation, se tient au mois de janvier. Ce jour là, il faut également se répartir dans les commissions thématiques pour débattre des projets afin de n'en retenir qu'un.

Le CDJ dont le projet est adopté est désigné président de commission et invité à siéger à la tribune en séance plénière afin de rapporter les travaux de sa commission. Les trois séances suivantes ne sont pas de trop pour se mettre au travail et pouvoir, à la fin de l'année scolaire, remettre aux services du Département un cahier des charges précis des projets à réaliser.

Et après ? L'année scolaire suivante, alors qu'un nouveau CDJ est élu et travaille sur d'autres projets, les actions décidées sont mises concrètement en oeuvre. Tu seras en 4e mais tu pourras légitimement être fier d'avoir travaillé pour une bonne cause et te réjouir que le projet existe enfin pour de vrai.

► Télécharge le dépliant d'information du CDJ [PDF - 975 Ko]


Le rôle de supléant

Le CDJ suppléant ne peut siéger que si le titulaire est absent. Par contre, son rôle est loin d'être négligeable. Il reçoit du titulaire toutes les informations sur les travaux du CDJ. Il aide le titulaire à organiser la communi cation dans le collège, à recueillir l'avis des collégiens sur un projet, etc.

Un président et des encadrants

Le conseil départemental junior est présidé par un conseiller départemental sénior. Les séances de travail du CDJ sont encadrées par des principaux de collèges, des professeurs, des CPE et des personnels du Département.


Rédigé par Gwenaël Cuny

mise à jour le 7 juin 2016



Plan du site

Département du Loiret
45945 Orléans
Tél : 02 38 25 45 45
Téléphone accessible aux personnes sourdes et malentendantes