Accès direct au contenu


Vous êtes ici : Accueil > Institution > Assemblée > Opinions

Opinions - Groupe des élus socialistes écologistes et républicains

Les associations d’aide à domicile sont en difficulté

Micheline Prahecq, présidente de la commission APA

publié le 10 novembre 2012

Les associations d’aide à domicile autorisées par le Conseil général facturent strictement le prix fixé par celui-ci; les autres associations peuvent demander un supplément ; et les entreprises libérales fixent librement leur prix. Or, professionnalisation et concurrence des entreprises fragilisent les associations.

Nous avons contesté en décembre 2011, la décision du Conseil général de supprimer 0,77€ par heure, accordée pour la professionnalisation et la mutualisation des associations autorisées, avant de reprendre le dialogue. Il fallait dialoguer avant toute modification. Si des associations autorisées quittaient le conventionnement avec le Conseil général pour pouvoir fixer librement leur prix, ce sont les personnes âgées qui devraient assumer le surcoût. C’est impossible pour certaines.

Le dialogue au niveau des techniciens, mais aussi des élus, avec l’ensemble des associations doit permettre d’envisager toutes les solutions rapidement. Inquiets, nous restons disponibles et vigilants sur cette situation ! La loi sur la dépendance, reportée par le gouvernement précédent, est une priorité pour définir les efforts de solidarité nationale à faire pour assurer le maintien à domicile.

Rédigé par Loiret'Mag Page Tribunes

mise à jour le 5 avril 2013



Plan du site

Département du Loiret
45945 Orléans
Tél : 02 38 25 45 45
Téléphone accessible aux personnes sourdes et malentendantes