Accès direct au contenu


Vous êtes ici : Accueil > Actualités et loisirs > Loiret magazine

Les chèvres, le bonheur de Sophie

Sophie Guérin élève des chèvres angora avec son mari Dominique. Une laine 100% mohair et made in Loiret.

Sophie Guérin élève des chèvres angora avec son mari Dominique. Une laine 100% mohair et made in Loiret.

(Photo D. Chauveau)

28/07/2017
Cette mère de famille élève des chèvres angora à Estouy près de Pithiviers. Puis elle vend les produits transformés de son cheptel : du mohair. Une passion partagée avec son mari, Dominique.
Dans la grande cour de l’exploitation agricole familiale, de nouveaux animaux ont rejoint l’âne, les chiens… Ils ont pris leurs quartiers. Il s’agit de jeunes chèvres angora bien installées dans leur enclos. Sophie et Dominique Guérin les couvent du regard. Et les élèvent. Il y a deux ans, ils ont décidé de se lancer dans l’élevage de ces animaux à la laine très recherchée. Ils ont rejoint les trois cents éleveurs de chèvres en France. Dans le Loiret, ils ne sont que deux. À Saint-Martin-sur-Ocre (près de Gien) et à Estouy. "Vincent Fontaine, exploitant depuis 2015, nous a beaucoup aidés lorsque l’on a voulu s’installer. Nous sommes concurrents mais solidaires". La laine des chèvres de Sophie est tondue deux fois par an, puis transformée dans une coopérative. Un périple de quatre mois et plusieurs milliers de km s’en suit : destination Castres dans le sud-ouest, la Bulgarie et la Vendée pour nettoyer, filer et teinter la laine qui revient en produit fini dans le Loiret !

Activité à plein temps
En attendant le retour de la laine, le couple s’occupe des chèvres, des chevreaux et de la ferme. Ils se connaissent depuis vingt-cinq ans et ont quatre enfants. Entre le métier d’agriculteur céréalier, l’élevage des chèvres et la vie de famille, les journées sont bien remplies pour les Guérin. " Ce n’est pas le temps qui compte mais on fait ce que l’on aime ", glisse Sophie, les yeux qui brillent. Seize boucs et treize bébés composent le troupeau. Une petite exploitation qui espère bien s’agrandir et devenir une ferme pédagogique. Parmi les chèvres de Sophie et Dominique, on retrouve Nation, Neira, Napoléon… les chèvres sont nées l’année des N. Elles ont été tondues en février, juste avant la naissance des chevreaux en mars. La seconde tonte aura lieu au mois d’août car la laine devient un fardeau avec la chaleur. Chaque récolte permet d’obtenir jusqu’à deux kilos de fils brut. Un bien précieux mais aussi fragile. " Il ne faut pas casser le fil c’est pourquoi nous faisons appel à un professionnel pour tondre. "

Laine 100% mohair made in Loiret
Car si Sophie a la fibre agricole elle a aussi connu plusieurs vies professionnelles (réceptionniste, assistante maternelle…) tandis que Dominique a repris la ferme familiale. Elle a donc trouvé une activité en lien avec son mari et la nature, alliant leurs passions et leurs expériences. "On se partage le travail : mon mari suit l’élevage, moi j’assure les échanges avec les prestataires, les salons, la vente sur les marchés ou dans ma boutique à l’entrée de la ferme". Chaussettes, pulls, pelotes, plaids… 100% mohair et made in Loiret !
B. Sanson

Contact

Le Mohair de Sophie & cie
dominique.guerin@orange.fr
06 60 36 22 71



Rédigé par Angeline Foucard

mise à jour le 28 juillet 2017



Plan du site

Département du Loiret
45945 Orléans
Tél : 02 38 25 45 45
Téléphone accessible aux personnes sourdes et malentendantes