Consulter la version mobile Rester sur cette version

Accès direct au contenu


Vous êtes ici : Accueil > Actualités et loisirs > L'actualité du Loiret

Les Chigot, maraîchers de père en fille

Plus d’une vingtaine de restaurants de la région se fournissent en légumes et herbes aromatiques auprès des Chigot.

Plus d’une vingtaine de restaurants de la région se fournissent en légumes et herbes aromatiques auprès des Chigot.

(Photo C. Anton)

02/11/2017
Chez les Chigot, on est maraîchers depuis des générations. Une passion du métier et un savoir-faire uniques qui leur permettent de cultiver 300 variétés de légumes et 20 d’herbes à Poilly-lez-Gien.
Le bonheur des chefs et des consommateurs
C'est à quelques encablures de la Loire, à Poilly-lez-Gien, que la famille Chigot exploite vingt hectares de terre dont douze en maraîchage. Et ce ne sont pas moins de cinq générations qui s'y sont succédé et ont su évoluer au fil du temps. Avant 1907, la famille cultivait la terre dans le Berry puis après la guerre, elle s'est installée dans le Giennois. Aujourd'hui, François Chigot et sa fille Émilie cultivent ici pas moins de 300 variétés de légumes et vingt d'herbes diverses. De quoi faire le bonheur de grands chefs étoilés de la région, ravis de les faire goûter aux palais délicats. Plus d'une vingtaine de restaurants ont choisi de se fournir chez les Chigot.

Parce qu’ils ont fait le choix de la vente au détail, c'est également sur les marchés et à l'exploitation que se bousculent les consommateurs soucieux de manger des produits locaux, de redécouvrir des légumes anciens et pourquoi pas de glaner des conseils. François Chigot, aujourd’hui âgé de 63 ans et titulaire d'un baccalauréat C, ne s'est pas orienté comme il aurait pu le faire vers un métier scientifique. Non ! La terre c’est "ses racines" comme il le confie avec enthousiasme.

Héritage et renouvellement
Lui avait appris le métier avec son père et passé un brevet pour pouvoir s'installer en 1976. Il y a dix ans, sa fille Émilie a aussi choisi de devenir maraîchère. Le bonheur ! Tous les deux travaillent depuis en osmose. "Je suis tellement heureux de transmettre le métier à ma fille", souligne François Chigot. Émilie renchérit : "Nous nous efforçons de nous renouveler tout le temps, tout en gardant l'authenticité. Nous pratiquons une agriculture raisonnée, c’est à dire dans le respect de l’environnement et de la préservation de la santé."

"Déjà en 1955, mon père avait commencé à diversifier les légumes. Il avait beaucoup de variétés. Moi j'aime bien tout ce qui est original et nouveau", précise François. Jamais ils ne disent que leur métier est dur, ils l’aiment trop ! La passion est là, perceptible.

Sept jours sur sept
Pour autant, ils travaillent sept jours sur sept et ne se reposent que le dimanche après-midi. Au printemps et en été, les journées commencent à 5 h pour se terminer à 21. Car ici,  tout est fait à la main : les milliers de semis, le repiquage et la récolte. "On sème tous les dix jours sauf en janvier et février. Sur une saison cela représente quatorze fois des carottes et quinze fois des épinards", précise François.

La spécialité de François et Émilie ? Des légumes colorées aux saveurs étonnantes et une multitude d'herbes. Impossible de résister à l’originalité de ces choux oranges ou à l’envie de rehausser ses plats avec de la cordifole au parfum citronné. Les Chigot proposent vraiment tout pour plaire aux fins gourmets ou pour éveiller la curiosité des amateurs de bonne cuisine.


C. Anton




Rédigé par Angeline Foucard

mise à jour le 7 novembre 2017



Plan du site

Département du Loiret
45945 Orléans
Tél : 02 38 25 45 45
Téléphone accessible aux personnes sourdes et malentendantes