Accès direct au contenu


Vous êtes ici : Accueil > Institution > Assemblée > Opinions

Opinions- Groupe de la majorité départementale

Ouvrir le chantier de la solidarité est une nécessité

Jean Noël CARDOUX, Vice-président du Conseil général, Président de la commission affaires sociales, culturelles et jeunesse

publié le 1 juillet 2010

Le Conseil général du Loiret, de par ses compétences dans la définition et la mise en œuvre de l'aide et de l’action sociale, est amené à financer le domaine de la solidarité plus que toutes les autres collectivités locales. En 2010, c’est plus de 248 millions d’euros qui ont été inscrits au chapitre solidarité du budget primitif afin de garantir les aides à l’enfance, au handicap, aux personnes âgés et à l’insertion sociale et professionnelle.
Face à une situation délicate due, entre autre, à la hausse du chômage, le Conseil général du Loiret est plus que jamais face à une évolution dynamique et croissante de ses dépenses sociales. Les finances départementales, fortement tributaires de ces évolutions, se trouvent donc confrontées à une gestion délicate et limitée.
Cet aspect conjoncturel ne doit pas faire oublier la nécessite, pour le Conseil général du Loiret, de prendre en compte une question cruciale pour son avenir : le vieillissement de sa population. A ce titre, l’allocation personnalisée pour l’autonomie (APA), à destination de nos aînés, mise en place voilà 10 ans et dont la compétence a été transférée aux départements, n’a malheureusement jamais reçu de l’Etat les ressources financières suffisantes.
Cette situation amène le Conseil général du Loiret à prendre en charge, à son compte, une part importante du coût de l’APA, qui pèse lourdement sur le budget solidarité. Il est donc légitime de se demander si la collectivité pourra se permettre de financer, seule, cette allocation tout en garantissant un avenir optimal aux aînés les plus dépendants.
En réponse à cette légitime préoccupation, relayée par la majorité départementale, le gouvernement a annoncé officiellement, au mois de juin dernier, l’ouverture dès septembre du chantier de la réforme de la dépendance avec à la clé la réforme du financement de l’APA, prévue avant la fin 2010. Aucune piste ne devra être écartée, en particulier celle d’un financement partiel par des assurances privées, ainsi que la récupération de cette allocation sur certaines successions.
Alors que la solidarité nationale atteint ses limites, cette réforme sera l’occasion de poser les premiers jalons d’une modernisation profonde du financement de l’aide et des compétences sociales des Conseils généraux. Ce changement est plus que jamais nécessaire; la société évolue, le système doit donc oser se moderniser avec responsabilité.
La majorité départementale, dans le souci sans cesse renouvelé de préparer avec sérénité l’avenir du département et de ses Hommes, salue cette initiative qui porte l’espoir d'un futur garant de la sécurité de tous les habitants du Loiret.

Rédigé par Loiret'Mag Page Tribunes

mise à jour le 13 septembre 2010



Plan du site

Département du Loiret
45945 Orléans
Tél : 02 38 25 45 45
Téléphone accessible aux personnes sourdes et malentendantes