Accès direct au contenu


Vous êtes ici : Accueil > Territoire > Les parcs départementaux

Parc de la Prairie du Puiseaux et du Vernisson

Outre une boucle-promenade de 1 km dont une portion est accessible aux personnes à mobilité réduite, trois observatoires ont été implantés permettant affûts et observations.

Outre une boucle-promenade de 1 km dont une portion est accessible aux personnes à mobilité réduite, trois observatoires ont été implantés permettant affûts et observations.

(Photo E. Boutheloup)

Enchâssé au coeur de l’agglomération, sur les communes de Villemandeur, Montargis et Amilly, le parc de la Prairie du Puiseaux et du Vernisson, inauguré en 2011, se découvre à travers une mosaïque de milieux naturels de 15 ha. Pour apprécier toute la biodiversité du site, une boucle-promenade et trois observatoires ont été aménagés sur la prairie.
La nature au coeur de la ville. Profitant de la situation exceptionnelle de ce site naturel remarquable, le Conseil général du Loiret a fait aménager par l'ONF (maîtrise d'oeuvre), le Parc de la Prairie du Puiseaux et du Vernisson, septième parc du réseau départemental, pour permettre au public de découvrir le rôle d'une zone humide, niche écologique de plus en plus rare et où vivent pourtant de nombreuses espèces.

Arrosés au sud par le Vernisson et au nord par le Puiseaux, ces 15 ha d'espaces naturels, dont le Département est propriétaire depuis 2003, regroupent une diversité de milieux qu'il convient de préserver : prairies de fauche. Autrefois utilisées comme lieu de pâturage pour les chevaux, elles sont ici séparées par une ligne de peupliers et d'arbustes (noisetiers, aubépines, prunelliers, etc.). Prairie rudérale - c'est-à-dire marquée par d'anciennes activités humaines - où se développent saponaires, cardères sauvages et grandes bardanes dont les fleurs accrochantes sont à l'origine de l'invention du velcro. Prairie humide (zone écologique la plus intéressante du site) caractéristique avec ses roseaux et phragmites et enfin ripisylve, forêt humide dominée par la présence de frênes, saules et aulnes.

Une boucle-découverte et trois observatoires. Pour perturber le moins possible les milieux et les espèces qui y vivent, le Département a volontairement souhaité des aménagements légers. Ainsi, outre une boucle-promenade de 1 km dont une portion de 115 m accessible aux personnes à mobilité réduite, trois observatoires ont été implantés permettant affûts et observations de trois espèces sauvages tels que chevreuils, de plus en plus communs dans les champs, lièvres à la rapidité légendaire (60 km/h et pouvant bondir sur plus de 3 m de long), faisans que l'on débusque dans les hautes herbes et les buissons...

Autant d'informations disponibles sur les panneaux pédagogiques installés sur la boucle découverte, expliquant tour à tour les millieux environnants et les espèces faunistiques et floristiques qui y vivent et s'y développent : pic, chardonnet, chauve-souris... pour les oiseaux et chiroptères ; libellule, papillon... pour les insectes ; grenouille verte... pour les batraciens ; phragmite, massette, bardane, menthe à feuilles rondes, épilobe hirsute, grande consoude ou pigamon jaune... pour les plantes de zones humides et des prairies. De quoi permettre aux citadins d'avoir un autre regard sur la nature et les milieux à préserver au coeur des villes.

Ouverture

  • Entrée libre toute l'année
  • Ne pas s'écarter du sentier balisé
  • Chiens autorisés tenus en laisse



Rédigé par Gwenaël Cuny

mise à jour le 16 décembre 2015



Plan du site

Département du Loiret
45945 Orléans
Tél : 02 38 25 45 45
Téléphone accessible aux personnes sourdes et malentendantes