Consulter la version mobile Rester sur cette version

Accès direct au contenu


Vous êtes ici : Accueil > Actions et services > Devenez assistant-e familial-e

Pour travailler en tant qu’assistant-e familial-e

assfam_1


Le recrutement

L'obtention de l'agrément permet de solliciter un emploi d’assistant-e familial-e auprès du Conseil départemental, auprès des établissements publics sociaux ou médico-sociaux, des associations privées qui agissent sur délégation du service de l’Aide sociale à l’enfance. Une liste exhaustive des employeurs vous sera fournie lorsque vous recevrez votre attestation d’agrément.

Parmi les avantages à devenir assistant-e familial-e dans le Loiret :
  • un salaire avec une prime d'ancienneté ;
  • le droit à la formation continue ;
  • l'analyse de la pratique en complément de la formation des 240 heures ;
  • une équipe de travailleurs sociaux et de psychologues de la direction Enfance Famille dédiée au suivi des assistants familiaux ;
  • des groupes de parole animés par des psychologues.
Si vous souhaitez devenir assistant-e familial-e dans le Loiret, merci d’adresser votre candidature, comprenant une lettre de motivation, un curriculum vitae et une copie de la décision d’agrément, à l’adresse suivante :

Conseil départemental du Loiret
Direction Enfance–Famille / Unité Accueil Familial
3, rue Chateaubriand
45100 Orléans-la-Source
 
N.B. : Cette adresse n'est à utiliser que pour les candidatures en tant qu'assistant-e familial-e. 

Vous avez également la possibilité de déposer une candidature spontanée en ligne en utilisant ce formulaire.

Une évaluation de votre candidature sera réalisée par un travailleur social et un psychologue (rendez-vous au bureau et à domicile). Comme pour l’agrément, il vous sera demandé, ainsi qu’à votre famille proche, d’être disponible pour les entretiens. Une décision sera ensuite prise sur un éventuel recrutement en fonction des besoins du Conseil départemental d’après votre lieu de résidence et, notamment, des nouveaux accueils à organiser par la plateforme d’orientation. Un assistant familial peut cumuler plusieurs emplois à condition que :
  • il ne porte pas préjudice à l’exercice de la fonction d’accueil d’enfants à domicile ;
  • l’assistant familial obtienne impérativement l’autorisation préalable de son employeur ;
  • le premier emploi n’est qu’un emploi de complément.
Le métier d’assistant-e familial-e nécessite une très grande disponibilité et une très forte amplitude horaire.


La formation obligatoire en cas de recrutement

Le stage préparatoire à l’accueil de l’enfant
Dans les deux mois qui précèdent l’accueil du premier enfant au titre du premier contrat de travail suivant son agrément, l’assistant familial bénéficie d’un stage préparatoire à l’accueil d’enfants, organisé par l’employeur, d’une durée de soixante heures. Dans l’attente qu’un enfant lui soit confié, l’assistant familial perçoit une rémunération minimale.

Formation 240 heures
Dans les trois ans qui suivent le premier contrat de travail, les assistants familiaux doivent suivre une formation adaptée aux besoins spécifiques des enfants accueillis. Il s’agit d’une formation en alternance d’une durée totale de 240 heures (soit 40 jours) sur une amplitude de 18 à 24 mois. Cette formation concerne trois domaines de compétences :
  • accueil et intégration de l’enfant dans sa famille d’accueil (140 heures) ;
  • accompagnement éducatif de l’enfant (60 heures) ;
  • communication professionnelle (40 heures).
Le non-respect de cette obligation est sanctionné par le non-renouvellement de l’agrément.

Sont dispensés de suivre cette formation, les assistants familiaux titulaires d’un diplôme d’auxiliaire de puériculture, d’éducateur de jeunes enfants, d’éducateur spécialisé ou de puéricultrice. La formation est à la charge de l’employeur qui assure la charge financière :
  • des frais de formation proprement dits ;
  • des frais de déplacement et de repas ;
  • du salaire de l’assistant familial qui est maintenu pendant les périodes  de formation ;
  • de l’accueil des enfants habituellement confiés à l’assistant familial.
L’employeur désigne un référent professionnel qui suivra l’assistant familial pendant toute la formation. À l’issue de la formation, les stagiaires auront le choix de :
  • tenter de valider cette formation en se présentant aux épreuves du diplôme d’État d’assistant familial ;
  • opter pour la simple délivrance par l’organisme d’une attestation de présence à la formation qui les mettra en règle au regard de leur obligation de formation et leur permettra d’obtenir le renouvellement de leur agrément.
En plus de ces formations obligatoires, le Conseil départemental du Loiret propose des groupes d’analyse des pratiques tout au long de la formation ainsi qu’une offre annuelle de formation continue dédiée aux assistants familiaux.

Le diplôme d’État d’assistant familial
Il atteste des compétences nécessaires pour accueillir de manière permanente, à son domicile et dans sa famille, des mineurs ou jeunes majeurs de moins de 21 ans. Il peut être obtenu après réussite aux examens présentés à l’issue de la formation ou par la Validation des acquis de l’expérience (VAE). L’examen est organisé au niveau régional par la direction régionale de la jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale. Seul le suivi de la formation est une condition de renouvellement de l’agrément. L’échec aux épreuves du diplôme d’État n’est pas un obstacle à la poursuite de la profession d’assistant familial. L’assistant familial, titulaire de ce diplôme, bénéficie du renouvellement automatique et sans limitation de durée de son agrément. En cas de non-obtention du diplôme, l’agrément doit-être renouvelé tous les 5 ans.


Rédigé par Gwenaël Cuny

mise à jour le 22 juillet 2015



Plan du site

Département du Loiret
45945 Orléans
Tél : 02 38 25 45 45
Téléphone accessible aux personnes sourdes et malentendantes