Vue aérienne de Puiseaux
  • Accueil
  • J'ai besoin d'infos pour...
  • Profiter des parcs départementaux

Profiter des sept parcs naturels créés et entretenus par le Département

Depuis 1997, le Conseil départemental a aménagé sept espaces naturels sensibles pour en faire des parcs naturels départementaux destinés à la promenade, à la découverte et à la protection de la nature.

Tant d'espèces à observer

Dans les parcs départementaux, des  panneaux, schémas, dessins, renseignent sur les essences et les espèces ainsi que sur les caractéristiques botaniques ou géologiques du site. Ce sont les dolines et la rivière cachée aux Dolines de Limère (Ardon), une zone humide où pousse la Parisette à quatre feuilles (espèce patrimoniale) à Trousse-Bois (Briare), la longue allée de rhododendrons, de rares forêts alluviales et le Compagnon rouge, jolie petite fleur rose remarquable, au parc de Châteauneuf-sur-Loire, de beaux arbres plantés au XIXe au Parc de Sully-sur-Loire, ou encore les boisements marécageux du parc des Mauves (Meung-sur-Loire), où vivent fauvette des jardins, roitelet huppé, pic épeiche…

La forêt, ça s’apprend aussi dans les parcs

En outre, dans le cadre d’une convention passée avec le Conseil départemental, l’Office national des forêts (ONF) propose également aux écoles maternelles (grandes sections), primaires et collèges (6e) du Loiret des animations thématiques en forêt. Munis de supports et de kits pédagogiques, élèves et enseignants travaillent sur l’arbre, les feuilles, les animaux, ou encore les milieux naturels. Chaque année, quelque 1 200 élèves sont ainsi éduqués à la forêt et à l’environnement par un agent ONF. Des animations scolaires subventionnées par le Département.

Construisez avec nous les parcs naturels départementaux

Depuis le 1er juin et jusqu'au 30 juin, vous pouvez déposer vos idées ou projets pour améliorer les parcs départementaux. En effet, le Département a lancé son premier budget participatif sur les parcs. Pour cette première édition, 80 000 € seront consacrés au financement des idées qui auront été retenues au terme de ce processus participatif.

Vous souhaitez : une table de ping-pong pour les enfants, un parcours sportif, la création d'un potager collectif... A vous de jouer et de déposer vos idées sur l'Atelier de vos Idées

Le parc des dolines de Limère à Ardon (Loiret)

A Ardon, le parc des dolines de Limère pour découvrir des paysages variés

Ce parc de 63 hectares est ouvert à la promenade depuis 2010. Quatre boucles balisées, dont une labellisée pour les personnes à mobilité réduite, permettent de découvrir le site et ses paysages variés : prairies, forêt et clairières. Les brebis solognotes présentes d'avril à octobre permettent de maintenir le couvert herbacé bas et d'assurer une fonction de débroussaillage sans engin mécanique.

Le parc de Trousse-Bois à Briare (Loiret)

Le parc de Trousse-Bois à Briare permet d'observer un grand nombre d'espèces d'oiseaux

Ce parc naturel de 57 hectares est composé de chêne et d'une aulnaie marécageuse, avec en son coeur un étang. Un ponton aménagé de plus de deux centes mètres de long permet de découvrir la vie de la zone humide. Un grand nombre d'espèces d'oiseaux peut être observé, ainsi que des libellules et des papillons. Plus de deux cents espèces de plantes ont également été inventoriées. Un parcours sportif, une zone de pique-nique et un étang accessible aux pêcheurs en font un lieu propice aux loisirs et à la détente.

Le parc de Châteauneuf-sur-Loire (Loiret)

Les amoureux du patrimoine et de la nature seront séduits par le parc de Châteauneuf-sur-Loire

Autour du château, ce parc de 21 hectares réunit lui aussi les amoureux du patrimoine et de la nature. De multiples essences exotiques rares ont été plantées. la partie ouest du parc est beaucoup plus naturelle. Une zone de prairie est propice à la faune et à la flore. Les clairières font l'objet d'un fauchage raisonnée où les plantes se développent et où les oiseaux viennent nicher. On y trouve également de nombreux papillons dont certains sont classés comme remarquables. La rivière qui traverse le part et se déverse dans la Loire est un lieu très apprécié des libellules. Le Temple de l'Amour rappelle la gloire connue par ce parc au XIXe siècle.

Le parc de la prairie du Puiseaux et Vernisson à Villemandeur (Loiret)

Espèces végétales et animales au parc de la prairie du Puiseaux et Vernisson à Villemandeur

Situé ben plein coeur de l'agglomération montargoise, ce parc naturel de 16 hectares a été créé dans le but de préserver un coin de nature dans la ville et d'offrir un espace de promenade. Lors des inondations de 2016, le parc a permis de stocker près de 300 000 m3 d'eau. Différents habitats constituent cet espace naturel (prairies, roselière, zones humides...) ce qui favorise la prolifération des espèces animales et végétales. Un abri permet d'observer les animaux de la forêt voisine.

 

Parc Départemental des Courtils des Mauves à Meung-sur-Loire (Loiret)

A Meung-sur-Loire, le parc des Courtils et des Mauves permet de préserver des milieux naturels de qualité

Au gré des sentiers et des passerelles sur les Mauves, découvrez la richesse écologique de ce milieu humide alimenté par la nappe de Beauce.Au VIe siècle, le moine Saint-Liphard a assaini ces anciens marécages avec des fossés permettant l'aménagement de jardins, les "courtils". Il creuse également des canaux pour alimenter les moulins de la ville, deux d'entre eux se situant aux entrées du parc. Aujourd'hui ce site contribue à préserver les milieux naturels de qualité que sont les zones humides, l'aulnaie-frênaie ou encore les prairies naturelles.

Le parc de l'étang du Puits à Cerdon (Loiret)

Loisirs et éco-tourisme sont les deux vocations du parc de l'étang du Puits à Cerdon

D'une superficie de 250 hectares, le parc départemental de l'étang du Puits a deux vocations : récréative avec sa base de loisirs où l'on peut pratiquer la baignade et diverse activités nautiques, et éco-touristique avec la richesse de sa faune, notamment en matière d'oiseaux mais également d'insectes. Le parc accueille une espère assez rare : le chat forestier. Ce site est caractérisé par des clairières et des bois typiques des forêts solognotes. Il s'agit d'un site de pêche apprécié pour son cadre et pour les différentes espèces recensées.

Le parc du château de Sully-sur-Loire (Loiret)

Le parc du château de Sully-sur-Loire est à la fois un lieu chargé d'histoire et riche en biodiversité

Ce parc de 42 hectares est divisé en deux parties, avec d'une part le domaine historique édifié à, partir du XVe siècle -anciennement les jardins du château - qui se termine à l'est par la Sange ; et d'autre part, une zone plus naturelle, avec les étangs communaux, au sud. En cas de crue, la Sange et le parc jouent un rôle der réservoir. Dix-neuf espèces de libellules sont recensées, trente-deux espèces de papillons et près de deux cents espèces végétales. Les étangs communaux permettent d'observer depuis la rive le bihoreau gris, l'aigrette garzette ou le héron garde-boeuf. Le castor et la loutre sont aussi présents.

Les autres sites partenaires du Département