Consulter la version mobile Rester sur cette version

Accès direct au contenu


Vous êtes ici : Accueil > Actualités et loisirs > L'actualité du Loiret

Projet accéléré pour Lysséo

Le projet Lysséo, qui devait initialement se terminer en 2024, sera achevé trois ans plus tôt, en février 2021.

Le projet Lysséo, qui devait initialement se terminer en 2024, sera achevé trois ans plus tôt, en février 2021.

(Photo D. Chauveau)

17/03/2017
Couvrir le territoire loirétain en haut et très haut débit, c'est l'une des ambitions portées par le projet de mandat 2015-2021. Le projet Lysséo passe à la vitesse supérieure pour la concrétiser.
55 anciennes zones blanches surfent maintenant en haut débit. Le Département s'y était engagé : la montée en débit dans 55 zones prioritaires identifiées dans le Loiret s'est achevée en ce début d'année 2017 sur la commune de Douchy-Montcorbon. Un point d'étape, après dix-huit mois de travaux, a été marqué le 7 mars par une journée thématique consacrée au numérique. Après des visites sur le terrain, le président Hugues Saury et Frédéric Néraud, vice-président en charge du dossier Lysséo, avaient convié à Amilly les maires dont la commune bénéficie désormais d'un haut débit de qualité, pour faire le point sur les opérations réalisées.

Lors de la session du 9 mars, Frédéric Néraud a d'ailleurs rappelé la genèse tourmentée de la DSP* Très haut débit (THD) communément appelée projet Lysséo, initialisée en 2009 et entrée en vigueur le 6 février 2014. Poursuivant notamment la résorption des zones blanches initiée par Medialys sur 139 sites grâce à une opération de montée en débit (création de nouveaux centraux téléphoniques de proximité), la convention a fait l'objet d'un avenant, voté à l'unanimité par l'assemblée départementale, pour accélérer le déploiement du THD sur le territoire.

Un avenant pour aller plus vite. Grâce à cet avenant, le projet, qui devait initialement se terminer en 2024, sera achevé trois ans plus tôt, en février 2021. "La réalisation de l'avenant 2 à la DSP Lysséo a représenté un gros travail pour les équipes de la mission Aménagement numérique du territoire en particulier, explique Olivier Legros qui en a la responsabilité au sein du Département. Les maîtres mots, quand nous avons entamé les discussions avec le délégataire, début 2015, étaient : aller plus vite, être plus complets pour réduire toujours plus la fracture numérique et privilégier partout où c'est possible le FTTH** sur la montée en débit.

Nous avons été confrontés à des sujets lourds et complexes, ne serait-ce que sur les modalités de financement des 9,5 M€ induits par cet avenant. Il y a eu aussi un gros dossier, peu visible de l'extérieur, pour bien définir les livrables attendus au terme des études et des travaux sur les zones FTTH, des zones où le réseau départemental est extrêmement capillaire et dense puisqu'il rentrera dans chaque foyer et chaque entreprise."


S. Le Brun

* DSP : délégation de service public
** Fiber to the home = fibre optique jusqu'au domicile. Un réseau FTTH est un moyen d'accès à internet à très haut débit dans lequel la fibre optique est utilisée de bout en bout jusqu'au domicile de l'abonné.
 

Coût total du projet : 149 millions d'euros

L'avenant représente 9,5 M€ d'investissements complémentaires. Le délégataire SFR Collectivités y contribuera à hauteur de 5,2 M€ (soit 55 %), le Département à hauteur de 4,3 M€ (soit 45 %). Cet investissement de la collectivité devrait cependant être intégralement couvert par des financements européens au titre des dispositifs Feder et Feader.
lysseo_acceleration_2.png



Rédigé par Gwenaël Cuny

mise à jour le 17 mars 2017



Plan du site

Département du Loiret
45945 Orléans
Tél : 02 38 25 45 45
Téléphone accessible aux personnes sourdes et malentendantes