Accès direct au contenu


Vous êtes ici : Accueil > Actions et services > Services > Guide des aides > Aménagement du territoire

Un patrimoine départemental adapté

La vente d’un bien par le département peut permettre la construction de nouveaux bâtiments.

La vente d’un bien par le département peut permettre la construction de nouveaux bâtiments.

(Photo D. Chauveau)

05/07/2012
Soucieux de bien gérer les 380 bâtiments qui constituent son patrimoine bâti et d’en optimiser les coûts, le Conseil général adapte ses biens immobiliers à la mise en oeuvre des politiques départementales.
Démarche d’adaptation du patrimoine. Depuis plusieurs années, le Conseil général rationnalise la gestion de ses biens immobiliers et adapte son patrimoine bâti afin de répondre aux besoins de ses politiques et missions. Aujourd’hui ce patrimoine, qui permet d’accueillir les agents départementaux et ceux du Sdis, et de recevoir des usagers, représente un peu plus de 380 bâtiments, pour une surface proche de 700 000 m2.

Surtout, la diversité de ces biens et de leurs finalités explique les enjeux liés à la démarche d’adaptation du patrimoine. En effet, le Conseil général participe à de nombreuses transactions immobilières qu’il s’agisse d’acquisitions, de cessions, de locations ou encore de conclusions de baux emphytéotiques administratifs (*).

Redynamiser le patrimoine. Entre 2010 et 2011, le Département a ainsi cédé 12 biens, dont l’immeuble "Bon pasteur", à Orléans, ou les anciens centres routiers de Patay ou de Montargis (décision lors de la session de mars 2012). Et, si la vente de certains biens ne constitue pas une nouveauté et résulte parfois de choix législatifs suite à la décentralisation, la volonté de dynamiser le patrimoine départemental permet d’envisager de nouveaux modes de valorisation.

Comme le souligne Eric Lechevallier, adjoint au responsable du pôle Ressources et Synergies du Conseil général : "La vente peut également être liée à de nouvelles constructions, comme pour la Maison du Département de Montargis ou le bâtiment Le Loiret, à Orléans, qui a permis de réaliser des économies sur la location de plateaux de bureaux." Chaque opération s’inscrivant dans cette logique s’accompagne d’une étude préalable, afin de comparer qualité de la construction (pérennité et fonctionnalité), qualité de la maintenance et maîtrise des coûts d’exploitation (dépenses énergétiques ou de sécurité). Une recherche de la performance qui garantit l’adéquation entre une meilleure gestion et un développement durable.

G. Cuny

(*) Le bail emphytéotique administratif permet à une collectivité territoriale propriétaire d’un bien immobilier de le louer à un tiers qui pourra y construire un ouvrage et l’utiliser moyennant le versement d’un loyer à la collectivité.




Pour en savoir plus

Retrouvez les biens actuellement mis en vente suite aux délibérations de la Commission permanente sur cette page.




Rédigé par Gwenaël Cuny

mise à jour le 9 juillet 2012



Plan du site

Département du Loiret
45945 Orléans
Tél : 02 38 25 45 45