Accès direct au contenu


Vous êtes ici : Accueil > Institution > Assemblée > Opinions

Opinions - Groupe des élus socialistes écologistes et républicains

Urgence

Micheline Prahecq, conseillère générale

publié le 29 septembre 2011

De plus en plus de jeunes isolés étrangers, avec ou sans papiers d’identité, arrivent dans le Loiret. S’ils sont mineurs, le Conseil général les prend en charge au titre de l’action sociale à l’enfance. S’ils sont majeurs, ils relèvent du droit commun et sont orientés vers l’hébergement d’urgence s’il y a de la place. Pour déterminer la majorité, il est de plus en plus souvent fait recours aux tests osseux dont la fiabilité est contestée. Un jeune supposé majeur quitte alors immédiatement le lieu d’accueil de l’aide sociale et se retrouve véritablement abandonné. Devant la carence des institutions, l’association Réseau Education Sans Frontières prend le relais au quotidien.
L’impact financier réel, l’existence ou non d’une filière, l’absence de soutien de l’État ne peuvent nous faire oublier qu’il s’agit d’enfants en souffrance, qui sont arrivés après de multiples épreuves. Il faut lutter contre les filières, mais en aucun cas les jeunes ne doivent être pénalisés. Il est urgent d’améliorer concrètement les conditions d’accueil et de prise en charge de ces jeunes avec un dispositif de mises à l’abri immédiat financé par l’État.
État, justice, police, Conseil général, associations… Tous doivent se mettre au travail ensemble pour trouver des solutions à ce problème. Au-delà, c’est toute la protection pour l’enfance en danger qui doit avoir les moyens humains et financiers de son action.

Rédigé par Loiret'Mag Page Tribunes

mise à jour le 29 septembre 2011



Plan du site

Département du Loiret
45945 Orléans
Tél : 02 38 25 45 45
Téléphone accessible aux personnes sourdes et malentendantes