Vua aérienne de la basilique de Cléry-Saint-André
  • Accueil
  • Avec Thomas Pesquet, la Terre…

Avec Thomas Pesquet, la Terre vue depuis l'espace, une exposition interactive inédite

Du 6 au 30 septembre 2021, découvrez dans le hall de l'Hôtel du Département à Orléans, l'exposition interactive "La Terre depuis l'espace" avec des photos de l'astronaute français Thomas Pesquet.

Cette exposition interactive inédite a été créée et réalisée par l’association “InfiniSciences” avec les soutiens de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et le Centre National d’Études Spatiales (CNES) autour de photos prises depuis l’espace par le célèbre astronaute français Thomas Pesquet.

Au total, dix photographies couleur imprimées sur support alu ont été choisies parmi plus de 5 000 photos prises par Thomas Pesquet, lors de sa mission dans l’espace entre le 17 novembre 2016 et le 2 juin 2017 à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS). Les photographies installées suivant un parcours circulaire reprennent le circuit de l’ISS.

Partant de la ville de Paris, puis se dirigeant vers l’Algérie, le Danemark, la Grèce et l’Égypte, le parcours du visiteur s’achève sur une photo du mont Saint-Michel photographié à marée basse. Un parcours effectué en 90 min par l’ISS, ce qui correspond pour les astronautes à 16 levers et couchers de Soleil toutes les 24 heures. Chacune de ces photos présentant un intérêt scientifique spécifique, l’exposition a pour objectif de mettre en valeur des thématiques telles que le réchauffement climatique, l’empreinte de l’homme sur la planète Terre (anthropocène) ou encore l’astronautique.

Le caractère innovant de cette exposition est de permettre l’interactivité entre les photographies présentées et les visiteurs. Pour cela, une application Android a été développée par l’équipe scientifique et pédagogique d’InfiniSciences. L’aspect interactif de l’exposition, via l’utilisation de tablettes ou de smartphones connectés, permet à chaque visiteur d’approfondir la ou les thématiques qu’il souhaite. Les six écrans qui jalonnent l’exposition diffusent en continu des vidéos de Thomas Pesquet dans la Station Spatiale Internationale (ISS) lors de la mission Proxima. Ils peuvent être également utilisés pour agrandir les photos présentées dans cette exposition.

Un globe terrestre légendé, indiquant les zones à fortes densité de population et les lieux géographiques photographiés par Thomas.Pesquet, est installé au centre de l’exposition, une maquette de la fusée lanceur Soyouz et un ATV (capsule permettant d’approvisionner en vivres les astronautes de l’ISS) l’accompagnent.

10 photos / 10 lieux

  • Paris : point de départ du voyage autour de la Terre
  • Le désert du Sahara : plus grand désert aride
  • Les aurores polaires en Europe du Nord
  • Le Nil : source de vie en Égypte
  • Le canal de Corinthe : faciliter les échanges commerciaux
  • La grande barrière de Corail : témoin du réchauffement climatique
  • Le désert de Sonora : une agriculture extensive en plein désert
  • Une mine de cuivre abandonnée en Mauritanie
  • Les tempêtes tropicales : les yeux de la planète
  • Retour en France : le mont Saint-Michel à marée basse

La mission Proxima

Lors de son séjour dans la Station Spatiale Internationale, la mission de Thomas Pesquet a été nommée Proxima suite à un concours lancé par l’Agence Spatiale Européenne. La dénomination Proxima a été choisie car évoquant Proxima du Centaure, étoile la plus proche du Soleil qui sera probablement l’objectif de la première mission interstellaire. Ce sont plus de 62 expériences scientifiques que Thomas Pesquet a dû réaliser dans l’ISS au cours de son séjour de 6 mois. Parmi ces missions, sept ont été entièrement réalisées par le Centre National d’Études Spatiales. Ces missions reflètent l’intérêt d’études scientifiques en apesanteur pouvant améliorer demain le quotidien de chacun d’entre nous.

Thomas Pesquet, un destin hors du commun

Thomas Pesquet dans l'espace

Thomas Pesquet, un destin hors du commun Thomas Pesquet est astronaute à l’ESA (Agence Spatiale Européenne) depuis sa sélection dans le Corps des Astronautes Européens en 2009. Après une classe préparatoire à Rouen, il intègre l’école d’ingénieur Supaero à Toulouse dont il sort diplômé en 2001. En 2002, il intègre le Centre National d’Études Spatiales (CNES) où il travaille sur l’indépendance des missions spatiales. À partir de 2005, il rejoint la compagnie aérienne Air France en tant que pilote de ligne. Il pilote notamment l’Airbus A320 et totalise plus de 2 500 heures de vol. Après sa sélection à l’ESA, Thomas Pesquet suit une formation d’astronaute entre 2010 et 2016. Il partage alors son temps entre l’Allemagne, la Russie et les États-Unis.

En 2014, il est officiellement assigné à l’équipage de l’Expedition 50 avec le Russe Oleg Novitski et l’Américaine Peggy Whiston. Ils décollent de Baïkonour le 17 novembre 2016 et entrent dans la station spatiale le 19 novembre. Il passe plus de 196 jours à bord et effectue deux sorties extravéhiculaires au cours de sa mission. Il revient sur Terre le 2 juin 2017 en atterrissant dans les steppes du Kazakhstan. Depuis son retour sur Terre, Thomas Pesquet s’est engagé au côté de plusieurs causes humanitaires, notamment l’association des Restos du Coeur à laquelle il a reversé l’intégralité des droits d’auteur de son recueil photographique. En 2019, Thomas Pesquet devient le parrain de l’association humanitaire Aviation Sans Frontières

Informations pratiques

L'exposition est installée dans le Hall de l'Hôtel du Département
15 rue Eugène Vignat, 45000 Orléans
Du 6 au 30 septembre 2021 (fermé le week-end).
Entrée libre. Compter 45 minutes de visite.
 

► Pour les collèges : visites sur réservation au 02 38 25 45 45, les matins de la semaine à 9h, 10h, 11h et les après-midis des mardis et jeudis à 14h, 15h et 16h. La visite est limitée à une classe par créneau horaires et les transports scolaires ne sont pas pris en charge par le Département du Loiret.