Vue aérienne de Yèvres-le-Châtel
  • Accueil
  • J'ai besoin d'infos pour...
  • Accéder à l'Internet très haut débit

Accéder à l’internet à très haut débit

Un accès de tous, partout, à l’Internet à haut débit voire très haut débit ? Avec le réseau départemental Lysséo, c'est prévu pour 2021 ! Qui sera concerné, comment ? Restez connectés, on vous dit tout.

Le haut ou le très haut débit pour tous

En 2017, le Département a décidé de booster son programme Lysséo pour offrir à tous les Loirétains un accès à Internet à haut débit ou très haut débit d'ici 2021. À terme, cela signifie cent quinze opérations de montée en débit (ADSL), la création de boucles locales très haut débit en fibre optique (FTTH) dans trente-deux communes et la desserte en très haut débit des 51 principales zones d’activité ainsi que des sites publics à forts besoins (hôpitaux, écoles, administrations...).

Un enjeu économique et d'égalité citoyenne

Qui pourrait se passer d'Internet ? C'est devenu un outil incontournable pour les particuliers comme pour les entreprises. En s'engageant à réduire la fracture numérique, le Département veut garantir l'égalité des territoires et de leurs populations face aux potentialités de cette technologie.

Vous avez dit Fiber to the home, FTTH ?

La FTTH est l'acheminement de la fibre optique jusqu’au domicile ou l'entreprise. Cette technologie, qui donne accès à internet à très haut débit (plus de 100 Mbit/seconde), requiert la construction d’un réseau de fibre optique destiné à se substituer aux fils de cuivre du réseau téléphonique classique.

72 000
connectés à la fibre optique
d'ici 2021

Généraliser l'accès au très haut débit, c'est une priorité du Conseil départemental.

Frédéric Néraud
vice-président chargé de l'Économie, du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture

Le haut débit aussi et à grande vitesse !

En matière d'internet, il existe des zone blanches, secteurs pas ou mal desservis par le réseau haut-débit (ADSL). Plus de 30 000 foyers ruraux étaient encore concernés en 2015. Le Département a engagé la résorption de ces zones avec la création de nouveaux centraux téléphoniques de proximité.