Vue aérienne de champs vers Saint-Denis-de-l'Hôtel

Bilan touristique été 2020 : coup de soleil sur le Loiret

29 août 2020

Le Loiret a-t-il été moins visité cet été, en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19 ? La désertion des voyageurs étrangers en France et donc dans le Département a-t-elle pénalisé les sites touristiques loirétains ? Le tourisme se réinvente-t-il ? Qui sont les estivants cette année ? Quels types de vacances cherchent-ils ? Bilan de cet été particulier.

Bilan touristique été 2020 : un coup de soleil sur le Loiret, Loire à vélo, selfie Angeline

En raison de la crise sanitaire, les voyageurs étrangers étaient moins nombreux cette année. Et ceux-ci étaient majoritairement européens : Allemands ; Belges ; Hollandais ; Anglais et Espagnols. Quant aux Français, beaucoup ont préféré rester dans l’Hexagone (660 000 visiteurs français, hors Loiretains, à Orléans en juillet août). De nombreux Franciliens ont opté pour des vacances proches de chez eux. Et « Le Loiret est une destination de proximité qui a séduit, confie Frédéric Néraud, président de Tourisme Loiret et vice-président au Département du Loiret. Juillet a été un bon mois ! ». À tel point, que le nombre de nuits réservées sur les plateformes locatives (Airbnb et Abritel) en juillet a bondi de 10 % par rapport à 2019 dans le Loiret.

Plusieurs raisons sont à mettre au crédit de cette croissance : une campagne de communication affichée dans les couloirs du métro parisien menée par Tourisme Loiret ainsi qu’un bon affichage sur les Facebook et Instagram des collectivités (17 000 fans de la page d’Orléans métropole et 18 800 sur celle du Département qui compte aussi 3 200 abonnés sur Instagram). Et le dynamisme de Tourisme Loiret qui a notamment créé la Route de la rose et qui recense tout ce que vous souhaitez savoir sur le Loiret a également porté ses fruits.

Tourisme vert

Tous en selle avec geovelo ! Enfants à vélo

Le visage du tourisme a changé. Cela est lié à la crise sanitaire que nous vivons et à l’envie d’éviter la foule. En effet, les vacanciers se sont majoritairement tournés vers les loisirs extérieurs, synonymes de liberté.
Pour preuve, la fréquentation de La Loire à vélo a augmenté de 21 % en juillet par rapport à la même date en 2019 et la Scandibérique a connu une forte progression de 42 à 69 %, suivant les tronçons, en juillet.

 

Bilan touristique été 2020 : un coup de soleil sur le Loiret, Loire à vélo, parc floral
Balade au parc floral

Le parc floral d’Orléans détient la palme avec 20 000 visiteurs juilletistes (+ 10 %). C’est une clientèle familiale et individuelle qui s’est pressée dans ses allées.
L’office de tourisme d’Orléans s’est, quant à lui, adapté et a innové en proposant des balades aux lampions valorisant autrement le charme de la cité johannique. L’audioguide, qui a connu un fort succès avec 120 locations, fait découvrir le centre-ville avec la cathédrale Sainte-Croix, le quartier Bourgogne et les quais de Loire. Une balade en bateau ? Oui, c’est possible jusqu’au 15 septembre. À bord de l’Insoumis, près de 900 juilletistes (une augmentation de 45 % sur les deux mois d'été) se sont transformés en marins d’eau douce sur le dernier fleuve sauvage d’Europe !

Sites départementaux

Bilan touristique été 2020 : un coup de soleil sur le Loiret, étang de Combreux
Cet été à l'étang de la Vallée de Combreux

Les vacanciers ont répondu présents dans les sites départementaux, malgré la limitation du nombre de visiteurs due à la crise sanitaire.
Les parcs départementaux ont connu un beau succès cet été ! En effet, par rapport à 2019, deux à trois fois plus de visiteurs ont foulé leurs chemins, se réjouissant d'un espace naturel proche de chez eux. Les animations proposées ont fait le plein ! Et la nouveauté de cette année : le parcours à énigmes, téléchargeable sur loiret.fr, a intéressé deux cents personnes qui ont envoyé leur réponse dans l'attente d'un diplôme et d'un petit cadeau. Succès aussi pour les bases de loisirs de l’étang des Bois et de la Vallée dont « la fréquentation a augmenté par rapport à 2019, comme l’ont constaté les surveillants de baignade qui étaient présents l’an dernier », rapporte Stéphane Thauvin, responsable exploitation canal d’Orléans au Département du Loiret. Cela est le résultat de la canicule et de la communication via les réseaux sociaux et loiret.fr faite, tout l’été, par la collectivité. Collectivité qui a ouvert la baignade en fanfare à l’étang de la Vallée de Combreux avec DJ, activités nautiques et apéritif !

Bilan touristique été 2020 : un coup de soleil sur le Loiret, apéro concert à Gien
Un apéro-concert au château de Gien

Au château de Gien, les apéros-concerts ont affiché complets : « Nous avons dû refuser du monde sur deux concerts », précise Marie-Pierre Lemen, responsable du lieu. Ils étaient organisés dans le respect des gestes barrière et chacun devait apporter son pique-nique. Autre activité : ce château a fait son cinéma dans sa cour. Ces deux séances en extérieur ont rencontré un succès plus important que l’an passé ! Au musée départemental de la Résistance et de la déportation de Lorris, l'application Mission... résister a bien fonctionné avec 155 prêts de tablettes sur les deux mois. C'est la version pour les 11-15 ans (collégiens) qui a été la plus téléchargée. Les jeunes l'ont unanimement appréciée.
Les visites se sont faites – et continuent de se faire – avec une jauge limitée à quatre-vingts personnes dans les châteaux de Chamerolles et Sully. Dans ce dernier, la fréquentation est restée stable par rapport à l’an dernier : 8 600 juilletistes et 11 200 aoûtiens. Le public étranger (Néerlandais, Belges, Allemands et Espagnols) a représenté un tiers des visiteurs.

Malgré la pandémie de Covid-19, le Loiret peut s’enorgueillir de rester un territoire attractif où les touristes ont trouvé leur bonheur entre ville et campagne.

Édith Combe