Vue aérienne de la Loire et de ses méandres

Canal d’Orléans : 70 km de véloroutes pour profiter du printemps

29 mars 2021

D’ici un an commenceront les travaux de la piste cyclable reliant Montargis à Orléans par le canal du même nom. En attendant, les cyclistes peuvent déjà emprunter les berges et profiter de sites hauts en couleur.

Canal d’Orléans  70 km de véloroutes pour profiter du printemps - canal

En ce mois de mars, le Département du Loiret dépose une demande d’autorisation pour les travaux du canal d’Orléans. Ainsi, pendant le prochain cycle de couleurs végétales, la préfecture départementale étudiera le projet et rendra sa copie pour un démarrage des travaux dès le printemps 2022. Leur but ? Réhabiliter le canal d’Orléans avec l’irrigation départementale de 50 millions d’euros. Dans ce chantier novateur, s’empilent nombre de pierres. Celles édifiant le système d’alerte et de gestion des crues, la restauration générale, les écluses ou encore la véloroute. Elle, longera le tapis d’eau du canal sur 70 kilomètres, d’Orléans à Montargis, après quatre ans de travaux et 15 millions d’euros injectés. D’ici-là, le chemin de halage, jadis celui de la traction équestre, demeure praticable pour les vélos. Alors, imitez le printemps, mettez-vous en selle !

Combleux, la cité des mariniers

 

 

Quelques coups de pédales depuis Orléans, et voilà qu’apparaît déjà Combleux. Ici, le vert de la végétation partage le tableau environnant avec le bleu de la Loire. D’un côté, les pulicaires communes, ces couronnes jaunes au bout d’une tige verte, éclairent le chemin au pied du toit d’arbres. De l’autre, l’eau fluviale laisse de larges bancs de sable sécher au soleil. Un paradis pour la nidification des petits chevaliers et le repos des plus gros castors. Sur la berge, le canal d’Orléans se sépare progressivement de l’agitation de la Loire mais garde le lien par une flopée d’anciennes maisonnettes de mariniers fleuries.

Canal d’Orléans : 70 km de véloroutes pour profiter du printemps - Combleux

L’ancienne usine élévatoire de Fay-aux-Loges

Canal d’Orléans : 70 km de véloroutes pour profiter du printemps - usine

 

 

Toujours plus vers le nord-est, la véloroute accompagne en tandem le canal vert vif. Tous deux croisent ainsi le chemin de Fay-aux-Loges et de sa centrale électrique dite usine élévatoire. Mise en service en 1912, elle alimentait les stations de pompage installées à chaque écluse du versant Loire ramenant l’eau d’aval en amont, bief par bief. Mais, l’idylle cesse au bout de dix ans. La faute à la baisse du trafic fluvial noyé par la concurrence du chemin de fer. Finalement, après des décennies d’abandon, un restaurateur lui donne une seconde vie en 1995. Une vie toujours apparente aujourd’hui par ses briques jaunes et son toit d’ardoises supplanté par sa longue cheminée étroite.

Les étangs de la Vallée et des Bois

 

Votre vélo roule maintenant depuis presque 40 kilomètres. Le tout dans une ambiance toujours plus verte, la tête dans les branches, les pieds près des colonies de têtards. Mais, soudainement, une vague de bleu submerge le calme plat du végétal canal. Oui, voici l’étang de la Vallée de Combreux en pleine forêt d’Orléans. Étendues d’herbe, parcours vélo et pédestre ou encore aires de pique-nique mènent au sable bordant l’eau claire. Les Loirétains y trouvent ainsi leur mer à eux, et y alternent bronzette et baignade agrémentée parfois d’une séance de stand-up paddle ou de canoë. Idem 20 kilomètres plus loin. À l’étang des Bois, à Vieilles-Maisons-sur-Joudry, on y pêche même toute l’année entouré de 16 hectares de vie sauvage. Et, si vous préférez mouiller le maillot, la huitième édition du Triathlon de l'étang des Bois se tiendra, sous réserve, le 9 mai 2021. 1 000 courageux posent un pied sur la ligne de départ chaque année !

Canal d’Orléans : 70 km de véloroutes pour profiter du printemps - etang

Port Grignon

Canal d’Orléans : 70 km de véloroutes pour profiter du printemps - grignon

 

 

Fatigués ? Mal installés sur votre selle ? Parfait, restez à Vieilles-Maisons-sur-Joudry ! Le village compte certes moins d’un millier d’âmes, mais un petit groupe d’entre eux entretient une passion depuis 2008 autour d’un projet commun. Ensemble, ils ont œuvré pendant dix ans à la renaissance de La Belle de Grignon, du nom du port local, une péniche toute en chêne du XIXe siècle. Avec ses 27 mètres de long pour 20 tonnes, cette reine d’antan du canal d’Orléans vous emmènera même jusqu’à Montargis une fois les travaux du canal achevés. D’ici-là, les mariniers de Grignon proposent la visite du chantier de construction ou encore des ateliers pédagogiques.

Chantier de bateaux traditionnels à Chailly-en-Gâtinais

Les dix prochains kilomètres vous ramènent 200 ans en arrière. À Chailly-en-Gâtinais, une dizaine de bénévoles forme l’association Les Canaloux de Chailly depuis fin 2018. Eux, s’émancipent du XIXe siècle pour construire dans le neuf. Leur prochaine livraison sur plan ? Un faucardeur, embarcation de sept mètres de long pour deux de large. À l’époque, avec sa lame, elle prêtait main forte au cantonnier, lui missionné pour entretenir les berges à coup de faux. Aujourd’hui, elle entame son sixième mois de chantier, direction les flots de Montargis d’ici un an avec du public sur son dos. La bande de joyeux charpentiers compte même lui donner des petits frères. Bateau dragueur pour le désensablement, ou encore voilier de promenade au calendrier de la maternité. Sinon, l’association défend le patrimoine fluvial par son atelier de cordage, avec un exemplaire de 100 mètres de long, des animations ou encore une exposition de maquettes. Le tout soutenu par une subvention du Conseil départemental du Loiret et de la Région Centre-Val-de-Loire.

Canal d’Orléans : 70 km de véloroutes pour profiter du printemps - chailly

Le lac de Châlette

Canal d’Orléans : 70 km de véloroutes pour profiter du printemps - chalette

 

 

Vous touchez au but. Après la dernière quinzaine de kilomètres talonnée de poissons et de canards, Montargis s’offre à vous. Et tout particulièrement Châlette-sur-Loing, dans sa banlieue nord. 22 hectares d’eau turquoise à 27 °C l’été, 200 mètres de plage de sable blond, des oies, des cygnes… Le lac de Châlette offre un cadre idéal pour toutes sortes d’activités. Le parc de loisirs propose justement des aires de jeux et de pique-nique, des zones de pêche, une base nautique avec voiles, canoës ou catamarans et, bien sûr, un espace surveillé de baignade.

Finalement, à force d’ouvertures partielles dès 2022, la véloroute longera entièrement le canal d’Orléans en 2025. De quoi doter le département d’une boucle cyclable, Le Loiret au fil de l’eau , de 240 kilomètres. Ce gigantesque marathon de coups de pédales, par le canal d’Orléans, reliera Orléans à Montargis pour y emprunter là des pistes déjà aménagées aujourd’hui. Celles descendant jusqu'à Briare, au bord des canaux du Loing et de Briare, puis récupérant ici La Loire à vélo. Cette piste, comme son nom le laisse deviner, suit le fleuve direction Beaugency via Orléans. Au-delà des frontières loirétaines, les canaux de Loing et de Briare, puis La Loire à vélo s’intègrent à la suite à l’EuroVelo 3 reliant Trondheim, en Norvège, à Saint-Jacques de Compostelle, en Espagne. La Loire à vélo, elle seule cependant, reçoit également l’EuroVelo 6, de la mer Noire en Roumanie à l’Atlantique par Nantes.

Sébastien Meurs

Nous vous recommandons de bien vérifier la praticabilité du tronçon que vous souhaitez parcourir avant de partir. En effet, certaines sections du canal peuvent être concernées par des travaux qui en interdiront partiellement l’accès.

À titre d’exemple, l’écluse de Vitry-aux-Loges sera en travaux à partir de mai pour une durée de dix mois, des linéaires de berges seront consolidés à partir de ce printemps jusqu’à l’automne à Vitry-aux-Loges et à Coudroy, un déversoir sera refait également cet été à Mardié.

La réalisation des aménagements qui feront de cet itinéraire une véritable voie verte continue débutera dès l’année 2022. L’ensemble sera aménagé dans quatre ans.