Vue aérienne de Puiseaux

Canal d’Orléans : des capteurs améliorent le système d’alerte aux crues

26 novembre 2020

Le Département du Loiret qui lutte pour la prévention des inondations, améliore le système d’alerte aux crues. Pour cela, il a mis en place un système de surveillance et d’alerte sur le canal d’Orléans, permettant de contrôler et prévoir le niveau d’eau, et ainsi prévenir d’éventuelles inondations.

Canal d’Orléans : des capteurs améliorent le système d’alerte aux crues - le président Marc Gaudet et M. Touchard devant un capteur

Suite aux inondations de 2016*, le Département du Loiret a installé vingt et une stations mesurant des hauteurs d’eau : sept sur le canal ; une sur le Cens au gué Morin à Mardié et treize sur les étangs. Ces dernières complètent un dispositif déjà présent au niveau de la Bionne, du Cens, de la Crénolle et de leurs affluents. En cas de dépassement des hauteurs constatées par la sonde, des mails et SMS sont émis automatiquement par le système. 

Nouveauté

Bien qu’efficace, ce système d’alerte ne permettait pas de prévoir les risques. Alors, le Département, complète les moyens d’alerte aux crues. Le but ? Identifier les risques à l’avance. Les moyens ? Un système de prévision accessible aux territoires (communes, services de secours, établissements de coopération intercommunale…) et permettant d’anticiper le constat fait par les stations. Les objectifs ? Laisser le temps aux communes de déployer leur plan de sauvegarde et au Département de prendre les mesures adéquates.

Cela fonctionne en deux temps :

  • en continu, un module de modélisation calcule le taux de saturation en eau des sols et la pluviosité critique qui en résulte, c’est-à-dire la quantité de pluie susceptible de provoquer des débordements. Le Département compare ensuite cette pluviosité critique à la prévision de pluie de Météo France, qui permet, ou non, de déclencher une pré-alerte ou une alerte.
  • si la pré-alerte ou l’alerte est avérée, l’opérateur peut lancer une deuxième modélisation permettant une prévision des niveaux d’eau à 3 ou 6 h. Ce modèle calcule le niveau prévisionnel aux différentes stations du canal sur le versant Loire au regard de la pluviométrie réelle et annoncée et des niveaux mesurés en continu.

*en 2016, dans le Loiret, 278 communes ont connu des inondations importantes. Les plus touchées sont celles ayant subi un débordement fluvial, comme Fay-aux-Loges par le Cens, ou celles du Montargois.

C. Germain et É. Combe