Vue aérienne de champs vers Saint-Denis-de-l'Hôtel

Dodgeball : la balle au prisonnier, version sportive !

22 mars 2019

Vous avez gardé une âme d’enfant et vous êtes nostalgique des parties de balle au prisonnier sous le préau de l’école ? Alors le dodgeball est fait pour vous ! Et ça tombe bien parce qu’un club existe à Orléans !

dodgeball
Tirer fort en visant son adversaire et esquiver les balles... C'est tout l'art du dodgeball !

Cinq balles posées au centre du terrain. Six équipiers de chaque côté. Au coup de sifflet, c’est la ruée vers les ballons, les deux situés aux extrémités revenant à chacune des équipes mais celui du centre étant âprement disputé ! Une fois les ballons récupérés, c’est la curée ! Trois joueurs montent en attaque et visent leurs adversaires (en usant et abusant de feintes de tir), puis regagnent, à reculons, leur refuge au fond de leur zone de jeu. Surtout ne jamais tourner le dos à l’adversaire !

Les règles du dodgeball sont simples : si vous êtes touché par un ballon, vous êtes éliminé ; si vous rattrapez la balle lancée par votre rival, il sort et le dernier éliminé de votre équipe revient dans le jeu ; si vous lâchez la balle que vous vous apprêtiez à jouer, vous êtes éliminé. « La balle reste en vie tant qu’elle ne touche pas le sol ! », explique Nicolas, président du club.

Tirer fort et esquiver

Un match se compose de deux mi-temps de quinze minutes divisées en manches de trois minutes maximum (moins si tous les joueurs d’une équipe sont éliminés avant la fin du temps réglementaire). L'équipe qui remporte une manche est celle qui conserve le plus de joueurs.
« Rapidité et anticipation sont les maîtres-mots, commente Romain, l’un des sportifs. Être stratège est aussi un atout. » Il faut également tirer fort et savoir esquiver, ce dernier point présentant deux intérêts : échapper à une élimination et éviter de se prendre un parpaing, terme évocateur désignant un tir puissant, voire un head-shot !

Le Dodgeball club Orléans, créé en 2015, fait partie des neuf clubs nationaux. « Orléans a été la quatrième ville de France à monter son club, raconte Nicolas. Il se développe petit à petit. Le club a été champion de France avec les 10-14 ans et vice-champion de France en open et en mixte (catégorie adultes). Il s’agit du plus gros club de France [qui accueille les enfants dès 6 ans, NDLR] avec soixante-dix licenciés. »

Orléans accueillera le challenge national, une des trois grosses compétitions de dodgeball en France, en juin prochain.

Mélanie Potau

Pour en savoir plus