Vue aérienne de champs vers Saint-Denis-de-l'Hôtel

Future véloroute le long du canal d’Orléans : ouverture d'une enquête publique

06 octobre 2021

223 km d’itinéraires cyclables ont été aménagés depuis 2010 par le Département du Loiret (Loire à vélo, Scandibérique), le long des canaux du Loing et de Briare. Afin de compléter cette boucle cyclable, une troisième véloroute est en projet, le long du canal d'Orléans. Une enquête publique est ouverte.

Cyclistes pédalant au bord du canal d'Orléans à Chailly-en-Gâtinais

Une nouvelle véloroute est en projet dans le Loiret. Après la Loire à vélo le long, comme son nom l'indique, de la Loire et la Scandibérique le long des canaux du Loing, de Briare et de la Loire, il s'agira cette fois de longer le canal d'Orléans sur plus de 70 km. La nouvelle voie cyclable traversera 18 communes* et sera ponctué de 9 aires de repos (Donnery, Fay-aux-Loges, Vitry-aux-Loges, Sury-aux-Bois, Châtenoy, Grignon, Chailly-en-Gâtinais, Chevillon-sur-Huillard, Châlette-sur-Loing). Celles de Fay-aux-Loges, Sury-aux-Bois et Chailly-en-Gâtinais seront notamment dotées d’équipements plus importants (toilettes sèches, appuis vélos dont certains avec possibilité de recharge électrique, bancs, transats, tables de pique-nique...)
 
La structure sur laquelle reposera la véloroute sera d’une largeur de 3 m avec une voie roulante de 2,5 m. Le revêtement sera clair, à faible impact environnemental. La sécurité est un aspect important du projet avec notamment la réalisation d’élargissements sous des ouvrages à Mardié, Sury-aux-Bois et Saint-Maurice-sur Fessard, afin de faire passer les cyclistes sous des routes à fort trafic. Les passages dangereux où des risques de chute ont été identifiés seront équipés de garde-corps.

Une enquête publique pour recueillir les observations du public du 6 au 22 octobre

Une enquête publique se déroulera du 6 au 22 octobre. Elle permettra aux personnes intéressées de prendre connaissance du projet, de formuler leurs observations, propositions et contre-propositions sur un registre papier disponible dans les mairies des 18 communes traversées, sur le site loiret.gouv.fr, ou par mail ddt-seef-enquetepublique@loiret.gouv.fr. À l’issue pourra être adoptée la décision d’autorisation environnementale, par arrêté préfectoral.
 
La commissaire enquêteur recevra le public lors de permanences :

  • Mairie de Chécy - Mercredi 6 octobre 2021, de 14 h à 17 h ;
  • Mairie de Chailly-en-Gâtinais - Lundi 11 octobre 2021, de 14 h à 17 h ;
  • Mairie de Fay-aux-Loges - Samedi 16 octobre 2021, de 9 h à 12 h ;
  • Mairie de Châlette-sur-Loing - Vendredi 22 octobre 2021, de 9 h à 12 h.

* Les communes concernées par l’enquête sont : Chécy, Mardié, Donnery, Fay-aux-Loges, Vitry-aux-Loges, Combreux, Sury-aux-Bois, Châtenoy, Auvilliers-en-Gâtinais, Vieilles-Maisons-sur-Joudry, Coudroy, Noyers, Chailly-en-Gâtinais, Presnoy, Chevillon-sur-Huillard, Saint-Maurice-sur-Fessard, Pannes, Châlette-sur-Loing. Le siège de l’enquête publique est situé en mairie de Fay-aux-Loges.

Calendrier du projet : une réalisation entre 2022 et 2025, en plusieurs phases

Le lancement des marchés de travaux doit avoir lieu en novembre 2021 et la notification des marchés, dès obtention des autorisations règlementaires, début 2022.
 
La réalisation a été divisée en quatre tranches (2022-2025) pour un montant total de 15 millions d’euros. Une première tranche partira de Montargis, une deuxième de Chécy et les deux dernières permettront la jonction :

  • 2022 : section Buges - Presnoy (écluse de Chancy) / Pont aux Moines à Mardié ;
  • 2023 : Chécy - Vitry-aux-Loges ;
  • 2024 : Presnoy - Chatenoy ;
  • 2025 : Vitry aux Loges - Chatenoy.

La promesse de retombées économiques importantes pour le territoire

Le tourisme fluvestre (contraction de fluvial et terrestre : les activités touristiques sur et autour des voies d’eau) et le tourisme vert sont aujourd’hui en plein essor. L’objectif du Département, avec la création du produit touristique Le Loiret au fil de l’eau, est d’attirer une clientèle familiale et cyclo-touristique, de provenance francilienne et nord-européenne, en misant sur le court-moyen séjour.
 
Les retombées économiques de la Loire à vélo dans le Loiret sont aujourd’hui de l’ordre de 30 000 euros / km / an. Le Loiret au fil de l’eau totalisera à terme près de 290 km de voies cyclables, soit des retombées économiques pour le territoire pouvant aller jusqu’à 8,7 millions d'euros par an.

Enquête publique sur la véloroute le long du canal d'Orléans