Vue panoramique du château de Gien avec la Loire

Ils s'exposent au Département

19 décembre 2019

Cette année, neuf œuvres sont exposées dans le hall de l’Hôtel du Département, en accès libre, jusqu’au 9 janvier 2020. Elles ont été acquises par la collectivité, dans le cadre de sa politique culturelle, afin d’enrichir le Fonds départemental d’art contemporain (Fdac). Visite guidée.

Exposition hall du Département - Fonds départemental - Algo - Cyclistes

Le fdac, créé en 1998, est riche de plus de quatre cents œuvres de cent cinquante artistes nés, exerçant, vivant et/ou exposant dans le Loiret. Sa vocation ? Rencontrer les habitants du territoire. Il se compose d’œuvres relevant de plusieurs disciplines artistiques : peinture ; arts graphiques ; estampes ; photographie ; sculptures et arts décoratifs. Cette année, son dévolu s’est jeté sur neuf œuvres de neuf artistes : une sculpture, un bronze (tirage unique), deux œuvres graphiques (une encre et un pastel) et cinq peintures (trois acryliques et deux huiles).

En vous promenant dans l’exposition, vous admirerez les toiles d’Algo, sapeur-pompier, passionné de cyclisme, qui lui rend hommage en nous présentant deux dos de coureurs que l’on imagine en plein effort. (prix du Conseil départemental 2019).

Bernard Blaise, sculpteur, nous donne à voir une œuvre en grillage (à poules) peint qui joue harmonieusement des volumes. C’est un touche-à-tout ou un artiste complet, à vous de voir : peintre, sculpteur ; graveur ; auteur de tapisseries et de vitraux…

Patricia Bourdais, peintre, souhaite que ses œuvres soient des havres de paix intérieurs, comme une « poésie du matin » (prix du Conseil départemental 2019).

Peintre et dessinateur, Pascal Dabere a travaillé pour la presse, la bande-dessinée avant de se consacrer à la peinture. « J’aimerais de nouveau susciter dans le cœur des gens l’envie d’aimer ! », dit-il.

Exposition hall du Département - Fonds départemental - Cubisme

Josette Lorane-Simpson se reconnaît héritière du cubisme. Elle nous propose ici une nature morte, traduisant son admiration pour Giorgio Morandi (1890-1964), peint dans un camaïeu de bleu… Sobriété et poésie résument cette œuvre. (prix du Conseil départemental 2019).

Bénédicte Pastre est reconnue dans le monde des arts sur le plan international, notamment en Chine et aux États-Unis. Elle travaille aussi bien l’encre que l’acrylique et l’huile et fait la part belle aux noirs et aux blancs.

Michèle Saint-Rémy façonne le plâtre, le ciment, la terre cuite, la résine, le papier collé et réalise bas-reliefs et sculptures. Ici, c’est un bronze qui a été acquis.

Virginie Trabaud utilise la technique dite du mortier, pâte à base de sable, marbre et quartz avec laquelle elle joue pour des effets de matière et de relief. Les non-voyants peuvent ainsi y promener les mains.

Utilisant la peinture, l’aérosol parfois et l’huile et l’encre, Christiane Lechauve-Verheecke privilégie l’abstraction pour suggérer sans jamais montrer.

Promenez-vous dans les tableaux, sans a priori, laissez-vous aller et admirez, vous en retirerez toujours quelque chose !

Édith Combe

Exposition hall du Département - Fonds départemental - Ami 8