Vue aérienne de Puiseaux

Initiative Loiret, association de talents

13 août 2018

Initiative Loiret est une association qui accorde des prêts d’honneur personnels aux créateurs d’entreprises loirétaines. Que vous soyez de Pithiviers, Chevilly ou Férolles, vous pouvez solliciter leur soutien. Et le Département les soutient !

Inititiative Loiret Bonamy 1
Mathias Bonamy, charcutier, fabricant de saucissons

Initiative Loiret, comment ça marche ?

Futur entrepreneur, vous cherchez un financement. Vous avez été accompagné par un expert-comptable, une association…. Contactez Initiative Loiret pour présenter votre projet aux membres du comité. « C’est un moment très intense pour tout le monde ! explique Rodolphe Ouf, son président. On écoute, on questionne, on veut savoir ce que les demandeurs ont dans les tripes ! Et ils repartent avec une réponse. »

Parrain et parrainé main dans la main

Après que le comité a accordé un prêt personnel au demandeur, des parrains (comptables, chefs d’entreprise, notaires, banquiers…) les accompagnent, trois ans, s’ils le demandent ou si le comité l’impose.
Quatre fois par an, le tuteur rend visite au chef d’entreprise qui lui présente son tableau de bord. « Appropriez-vous vos chiffres ! » répète Rodolphe Ouf. Les comprendre permet de mieux réussir !
« La force de notre organisation : réactivité, efficience et implication ! » Pour preuve, les réunions d’informations mensuelles, au taux de participation élevé, abordent des sujets concrets. « On ressent souvent un sentiment de solitude quand est à la tête d’une entreprise », confie Rodolphe Ouf.

Initiative Loiret, c’est quoi ?

Cette association aide tous les secteurs d’activité. Elle est connue des banquiers qui considèrent son aval comme une labellisation : déclenchant l’obtention d’un prêt plus facilement. Cette dynamique permet aux petits commerces de s’installer dans les campagnes loirétaines, créant de la vie et luttant contre la désertification.
Les entrepreneurs aidés par Initiative Loiret sont reconnaissants : trois figurent au conseil d’administration et certains font des dons financiers. Elle vit aussi grâce aux deux cent cinquante bénévoles et perçoit une subvention de vingt-sept mille euros du Département.

Mathias met les bouchées doubles

Mathias, trente-trois ans, a réalisé son rêve ! En partie grâce à Initiative Loiret qui lui a octroyé 15 000 euros pour développer sa fabrique de saucissons. Autoentrepreneur, il change de structure, en avril 2018, et devient une EURL*. « J’ai cherché sur internet qui pouvait m’aider. Je me suis tourné vers la chambre des métiers et Initiative Loiret. J’ai soumis mon dossier à ses membres. Après vingt minutes, ils m’ont arrêté car je suis passionné et capable de parler une matinée ! J’ai évoqué mon amour du terroir et le fait que du saucisson made in Loiret, il n’y en avait pas ! Depuis, je rencontre un tuteur tous les deux mois. Nous abordons toutes sortes de problématiques. Il est à l’écoute et me consacre du temps : je me sens moins seul ! » Il l'est moins aussi depuis qu'il a rejoint les serres de l'horticulture Galetier à Mézières-les-Cléry et la confrérie oenogastronomique de l'Orléans Cléry ! Longue vie aux Délices du grand Muid (lesdelicesdugrandmuid@gmail.com) !

Valentin Petit, aux petits oignons

Ce serveur de vingt-quatre ans a sauté le pas en reprenant le restaurant La Rive du bois ! Il y travaillait depuis deux ans lorsqu'il l'a racheté.
Il a sollicité un prêt de six mille euros devant le comité d'Initiative Loiret. « C’est une épreuve intimidante mais satisfaisante », avoue Valentin. Satisfaisante car il a été convaincant malgré ses points faibles ou supposés tels. « Mon jeune âge d’abord. Le fait qu’il y a déjà quatre salariés. Et le restaurant est situé dans un petit village. Pourtant, il tourne bien et je ne chôme pas ! »
Si le nouvel entrepreneur n’est pas accompagné d’un parrain, il admet qu’il irait bien aux réunions mensuelles de l’association mais « je travaille les jours où elles se tiennent ! » Valentin peut reprendre à son compte la phrase de Rodrigue : « Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années. »
Auberge de la rive du bois – 11, route rive du bois - 45340 Chambon-la-Forêt - 06 37 56 51 24

Édith Combe

*EURL : entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée

**CCI : Chambre de commerce et d'industrie

Initiative Loiret, en chiffres

  • 1er réseau associatif de financement des créateurs d’entreprises
  • En 2017 : 440 emplois créés ou maintenus
  • Les prêts s’étalent sur 3 à 5 ans pour un montant de 3 000 à 30 000 euros
  • La subvention départementale s’élève à 27 000 euros
  • 10 à 15 dossiers sont examinés par comité (1 ou 2/mois) : 85 % sont acceptés. Taux de survie après 5 ans d'activité : 80 %