Vue aérienne de Puiseaux

La route de la rose dans le Loiret

07 juin 2019

À l'initiative de Tourisme Loiret, la démarche de la Route de la Rose vise à inscrire le département comme destination d’excellence en matière de roses. De l'histoire de leur création et leur culture avec les producteurs installés dans le Loiret, leur mise en scène dans les nombreux parcs, jardins et communes en passant par l'accueil des restaurateurs et hébergeurs, les roses sont l’un des fils conducteurs d’un road trip atypique pour découvrir le territoire.

magnifique rosier
La rose a désormais sa route dans le Loiret.

C’est la fleur la plus bouturée au monde, la première cultivée par l’homme pour le plaisir de l’ornement, la favorite des jardiniers, la muse des poètes, la mignonne de Ronsard, l’essence des plus grands parfums, un emblème historique, un symbole de beauté et d’amour. Ancienne ou rare, moderne ou botanique, simple, semi-double, pleine, grimpante ou en buissons… La rose est la reine des fleurs dans le Loiret !

Dédiée aux passionnés de jardinage, aux férus de botanique, aux amateurs d’escapades nature ou aux amateurs d’histoire, la route de la rose dans le Loiret est un circuit orienté autour de quinze jardins et producteurs pour découvrir la rose sous toutes ses facettes ! Cet itinéraire au cœur de sites d’excellences mais aussi d’hébergements, de restaurants, qui vouent une véritable passion à la rose, elle est une véritable expérience à vivre, dans l’ordre ou le désordre, au gré des rencontres et des floraisons.

L’histoire de la rose dans le Loiret

C’est en forêt qu’a commencé la belle aventure de la rose dans le Loiret. Dès le Moyen-Âge, l’églantier des bois est cueilli pour être greffé. Transplanté dans un sol fertile, le petit sauvageon transforme alors ses corolles en véritables jupons de danse. Héritier de très anciens savoir-faire et traditions horticoles, le Loiret devient rapidement le berceau de pépinières renommées dès le XVIIIe siècle. Avec la Loire pour axe majeur d’échanges de plantes et de graines, des terres fertiles et un climat exceptionnellement doux, la vocation horticole et arboricole du département s’amplifie au XIXe soutenue par l’arrivée de célèbres botanistes dans le Pithiverais et l'Orléanais.

Au XXe siècle, l'Orléanais devient la capitale de la rose et accueille les premières Floralies Internationales de France, Bellegarde est choisi comme premier "Village des Roses". Le Loiret voit alors naître des roses de légende, d’épineuses romantiques, des générations de fameux rosiéristes et des obtenteurs de talent à l’image d’André Eve. Aujourd’hui profondément inscrite dans l’ADN du territoire, la rose est partout : dans les jardins, les pépinières, les conservatoires, les villages, les châteaux…

La route de la rose, un circuit dédié à la reine des fleurs

Conçue pour valoriser une filière horticole bien vivante, témoigner de l’importance historique et culturelle de cette fleur dans le Loiret et révéler les écrins qui la bichonnent, la route de la rose est un parcours original, à la fois paysager, culturel et touristique. Répartie sur l’ensemble du département, elle permet de découvrir des sites d’excellence, des jardins, des villages, des arboretums, des parcs, des pépinières, des châteaux et des roseraies, référencés selon des critères exigeants, mais aussi d’écrins plus confidentiels qui ont fait de la rose leur emblème ou leur spécialité.
Véritable voyage sensoriel, la route de la rose n’impose aucun chemin : libre à chacun de flâner d’un site à l’autre, de se laisser porter par la nature, la poésie, la botanique, les couleurs et les parfums, de glaner des conseils de pros, des idées pour son jardin, de déguster des produits à la rose, de rencontrer des passionnés, de repartir avec un bouquet ou le rosier de ses rêves.

Bellegarde, Pithiverais et Gâtinais, Orléans : trois territoires pour aller voir si la rose s’en est éclose

De l’incontournable parc du manoir de la Javelière, entre Pithiviers et Montargis, à l’arboretum des grandes bruyères, arche de Noé végétale et écologique, en passant par l’établissement de France Pilté, producteur à Quiers-sur-Bezonde, et par le riche patrimoine architectural de Bellegarde, capitale historique de la production de la rose-tige.
Le Pithiverais, terre de botanistes, met l’accent sur le célèbre obtenteur André Eve. Du grand jardin du théâtre des Minuits et sa roseraie unique au jardin privé d’André Eve, en passant par le château de Chamerolles, les roses anciennes André Eve ou la roseraie de Morailles, la déambulation, entre Beauce et forêt d’Orléans, est une parenthèse bucolique, à ciel ouvert, au cœur de la collection d'un passionné. Plus à l'est, en Puisaye, le château de La Bussière présente une collection de roses dont un rosier grimpant "château de La Bussière".
Promesse d’une escapade parfumée, la route de la rose déploie sur Orléans une véritable oasis romantique de roses, des collections botaniques et un patrimoine d’exception avec le parc floral de la Source, le jardin des plantes, la roseraie conservatoire Jean Dupont sans oublier le jardin de roses du château de Saint-Jean-le-Blanc et la pépinière Francia Thauvin à Saint-Cyr-en-Val. Plus à l’ouest, sur les terres du Val de Loire, un petit bijou au charme fou vous attend. Les Jardins de Roquelin à Meung-sur-Loire vous plongent dans une atmosphère d’inspiration anglaise où vous pouvez admirer plus de 450 variétés de roses anciennes.

Le site internet www.routedelarose.fr répertorie les lieux à découvrir : jardins, pépiniéristes, restaurants, hébergements…

Pour en savoir plus