Vue aérienne de Puiseaux

La vie en Weiss

03 mars 2018

Trois expositions simultanées de Sabine Weiss, photographe, sont à voir absolument : sur les grilles du parc du Poutyl, à la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier et à la galerie d’art Le Garage. Un regard en toute intimité et en trois dimensions jusqu’au 15 avril.

Sabine Weiss

«  Faire des images de ce que je vois dans la vie est un bonheur, une nécessité même. Pour moi, saisir l'instant, exprimer l'émotion, attraper le geste ou l'ambiance de la chose vue et communiquer cette vision à autrui est ma passion. », ainsi parle Sabine Weiss. Photographe de talent, elle pose son regard vif sur les gens et la vie. Issue de l'école humaniste, comme Robert Doisneau, elle en est la dernière représentante. Elle maîtrise parfaitement les portraits en noir et blanc, la lumière, les ombres, les flous. Toujours bienveillante et curieuse, elle sait mettre à l’aise son sujet et capter un sourire, un regard ou une émotion. Enfants, adultes seuls ou en groupe, pauvres ou célèbres : tout le monde l’intéresse. En soixante-quinze ans, elle a travaillé avec Vogue, exposé au MoMa de New York, à l’Art Institut de Chicago et… chez nous... en ce moment, jusqu’au 15 avril…quelle chance !

À Olivet

Vingt-cinq grands formats numériques sont accrochés sur les grilles du parc du Poutyl. Ils racontent ses voyages en Inde, Corse, Portugal, Grèce… Les promeneurs disposent d’une fiche récapitulant les pays et les années où ont été pris ces clichés.

À Orléans

De grands formats aussi à la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier. Cent-vingt photographies (enfants, célébrités…) sont valorisées par ce lieu dont la simplicité fait écho à celles des clichés et de Sabine Weiss. Simplicité apparente car ses images sont construites et pensées. Pour preuve l’anecdote qu’elle raconte à propos du portrait du chef d’orchestre allemand Wilhelm Furtwangler : « Je n’avais pas pris mon flash et j’ai dû attendre que des photographes déclenchent le leur pour pouvoir éclairer ma photo, ce qui donne ces flous que j’aime beaucoup, striés, qui rappellent le mouvement des archets des violons. »

À la galerie Le Garage, ce sont des tirages argentiques en format 30 x 40 encadrés, format utilisé habituellement pour ses expositions. Le lieu, plus petit, se prête bien à cette vision En toute intimité. Avec son regard pétillant, durant le vernissage, elle était disponible pour dédicacer ses livres, discuter avec les visiteurs, se laisser photographier. Amie depuis longtemps avec Michel Dubois, propriétaire de la galerie et initiateur des trois expositions, elle était déjà venue en 2009. Ici, ses admirateurs peuvent acquérir l’une de ses œuvres.

Courez-y, le 15 avril, c’est bientôt !

Édith Combe

 

Infos pratiques

Entrée libre sur les trois lieux d'exposition :

Parc du Poutyl - 205, rue Paul-Genain - Olivet - Tous les jours sur les grilles du parc ;

Collégiale Saint-Pierre-le-Puellier - Cloître Saint-Pierre-le-Puellier - Orléans - Du mardi au dimanche - de 14 h à 18 h ;

Galerie Le Garage - 9, rue de Bourgogne - Orléans - Samedi et dimanche de 15 h à 19 h et sur réservation, du lundi au vendredi au
  06 08 78 34 02.