Vue panoramique du château de Gien avec la Loire

Laurent Verneau, ange-gardien des routes

23 octobre 2017

Le Département entretient, rénove et sécurise les 3619 km de routes du Loiret. Chaque jour, les 230 agents veillent au grain. À l’image de Laurent, 52 ans, agent du centre de travaux de Pithiviers. Portrait.

Laurent Verneau, ange-gardien des routes
Sur les routes, 230 agents veillent au grain. Parmi eux, Laurent Verneau, agent chargé de l'exploitation des routes depuis douze ans.

Tous les jours, il se lève tôt, s’habille en jaune et veille sur nous. Laurent est l’un des agents de la direction des Infrastructures et de l’Ingénierie qui entretient, aménage et sécurise les routes. Nos routes que nous empruntons pour nous déplacer, travailler, voyager… Laurent exerce ce métier d’agent chargé de l’exploitation des routes depuis douze ans. Tous les matins, il arrive au centre La Malterie à 7 h 30 pour enfiler sa tenue réglementaire : pantalon, chaussures de sécurité, blouson, veste en cas de pluie, casque pour bucheronner. Les fameux équipements de protection individuelle indispensables à toute pratique. « Quand je travaille sur les routes, j’ai toujours un œil à droite et à gauche pour regarder les véhicules qui passent. C’est une habitude. Je fais attention ».

Sur la chaussée par tout temps

Avec ses collègues il enchaîne les chantiers : espaces verts, sécurisation de chantier, réalisation d’un enrobé froid… « Nous dépendons des aléas du temps. S’il pleut beaucoup, on sera mobilisé pour évacuer l’eau de la chaussée. » Un travail d’équipe dans des conditions parfois difficiles. Les agents des routes travaillent toute l’année qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige. « En mars 2005, cela faisait deux jours que j’étais en poste. J’ai été appelé pour déneiger les routes avec mon collègue. Il conduisait, je l’orientais. On ne voyait rien. Je me suis fié aux poteaux électriques. On a fait un tout droit dans un champ et c’est un agriculteur qui a sorti notre camion de la neige. », raconte Laurent le sourire aux lèvres.

Planté dans la neige

La période de viabilité hivernale (15 novembre - 15 mars) s’annonce. Pour les agents des routes, c’est la mobilisation générale durant cette période avec des astreintes de nuit qui se mettent en place. « En cas de chute de températures, de vent ou de neige, on sort inspecter les routes », explique Laurent Verneau qui a travaillé durant les inondations de 2016. « On barrait les routes car l’eau recouvrait la chaussée. Les automobilistes voulaient rentrer chez eux car leur maison prenait l’eau, c’était une semaine difficile pour tout le monde. »

Couteau suisse

Avant de devenir agent des routes, Laurent a eu plusieurs vies professionnelles. Il a été dessinateur, conducteur de presse, magasinier... « J’aime ce métier d’agent des routes car il est très varié. On peut aussi bien traiter les routes avec des enrobés à froid, mettre en place des déviations, sécuriser un chantier, travailler dans un tracteur ou conduire un poids lourd. On doit aussi s’adapter aux circonstances météorologiques et changer de chantier si le temps l’impose.» Cet hiver, Laurent Verneau et ses collègues seront sur les routes du Loiret pour veiller sur vous. Pensez à eux et soyez prudents lorsque vous conduisez. Bonne route.

Sécurité Routes Loiret

Durant la période de viabilité hivernale (15 novembre au 15 mars) les agents des routes sont d’astreinte pour surveiller, traiter et dégager les routes. Informez-vous sur les conditions de circulation avec Sécurité routes Loiret au 0.800.232.245.