Vua aérienne de la basilique de Cléry-Saint-André

Le sites départementaux s'animent pour les Journées du patrimoine 2019

19 septembre 2019
Journées du patrimoine 2019 - château de Chamerolles entrée

Cette année, les journées du patrimoine se tiennent les 21 et 22 septembre. Art et divertissement en est le thème. Cela promet plein de possibilités. Dans le Loiret, faites votre programme !

Au château de Chamerolles

Journées du patrimoine 2019 - château de Chamerolles - ruches 3

Au château de Chamerolles, deux ruches ont été installées. Lors des journées du patrimoine, les 21 et 22 septembre, vous participerez, à des ateliers autour du miel. Vous apprendrez l’histoire des parfums et de l’hygiène en suivant un itinéraire dans le château jusqu’aux jardins Renaissance et vous exercerez votre nez à l’orgue à parfums. Pour les plus jeunes, un livret jeu sera remis à l’entrée du château. N’hésitez pas à le demander ! Plus d’informations sur chateauchamerolles.fr.

« Au château de Chamerolles, tout le monde est sur le pont, nous apprend Sophie Pirou, responsable des châteaux de Chamerolles et Sully-sur-Loire, même ceux qui ne travaillent habituellement pas le week-end seront présents ! C’est un week-end d’équipe ! Nous sommes bien rôdés pour ces Journées du patrimoine maintenant. Nous adaptons nos visites guidées au flux des promeneurs (1 525 en 2018), préférant parler architecture plutôt que les emmener dans les salles qui sont assez petites. »

 

Au château de Sully-sur-Loire

Journées du patrimoine 2019 - château de Sully

C’est à une pièce de théâtre que vous assisterez au château de Sully, qui attend 1 500 visiteurs, comme l’an dernier : Le roi de Venise par la compagnie Kriso, samedi à 18 h 30. De plus, l’exposition sur les guerres de Religion dans l’orléanais débutera lors de ce week-end : Gaspard de Coligny face à François de Guise : une lutte fratricide (1519-1572) et vous écouterez la conférence donnée par un guide du lieu, féru de cette période : Il fallait user non seulement de rigueur mais de cruauté. La France dans la première guerre de religion (1562 – 1563). Plus d’informations sur chateausully.fr.

« Nous travaillons à l’exposition sur les guerres de religion que nous inaugurons lors des Journées du patrimoine depuis plusieurs mois, confie Sophie Pirou, responsable des châteaux de Sully-sur-Loire et de Chamerolles. Nous empruntons des œuvres aux Invalides (des objets et des armes) et des documents (gravures…) à la médiathèque d’Orléans et aux Archives départementales. Pour les premiers, un convoyeur du musée parisien a accompagné les objets jusqu’au château de Sully. À l’arrivée, il a participé à l’installation des prêts, vérifiant que toutes les conditions étaient réunies pour les préserver : avec un luxmètre il a mesuré la lumière ; avec un thermomètre, la température et avec un hygromètre, l’humidité. Petit moment de stress pour l’équipe : le professionnel, qui peut repartir avec les objets, a tout validé et est rentré serein à Paris.
Concernant les documents papier, issus des Archives départementales et de la Médiathèque d’Orléans, il a également fallu adapter le château à leurs exigences : orientation des spots afin de trouver un équilibre entre le confort visuel des visiteurs et la préservation des œuvres qui ne doivent pas être exposées à beaucoup de lumière ; achat de rideaux… Là encore tout s’est bien passé grâce à l’équipe du château très mobilisée et partante pour ce genre de défi ! Sans elle, nous ne parviendrions pas à monter un évènement avec des prêts aussi prestigieux sans commissaire d’exposition, comme nous le faisons ici !
 »

Au musée départemental de la Résistance et de la déportation

Journées du patrimoine 2019 - musée de Lorris

Le musée départemental de la Résistance et de la déportation vous propose l’exposition Le maquis de Lorris, de sa création à sa dissolution ou le destin extraordinaire d’hommes ordinaires engagés dans la lutte contre l’occupant nazi. Cette exposition, réalisée par le musée, présente l’évolution du maquis de Lorris : du chantier forestier au maquis situé au cœur de la forêt d’Orléans. Le jeune public, quant à lui, testera la nouvelle application Mission… Résister ! et cherchera des objets cachés, résoudra des énigmes… et dévoilera les parcours de résistants loirétains. Dimanche après-midi, seront proposées des balades en jeep jusqu’à la maison forestière d’Auguste Boussogne à l’étang des bois où un guide du musée relatera notamment les évènements tragiques du 14 août 44. (3 €/pers.). Plus d’informations sur www.museelorris.fr.

« L’an dernier, trois cent cinquante personnes ont franchi les portes du musée lors des Journées du patrimoine, déclare Marie-Pierre Le Men, responsable du musée de Lorris et du château de Gien. Préparer ce week-end culturel, c’est travailler sur du long terme. Par exemple, voilà un an et demi que nous élaborons la V1 de l’application Mission… Résister ! avec d’autres services départementaux. Nous la testerons auprès du public cible, les adolescents, lors de ces deux jours et remonterons leurs remarques à nos collègues afin de l’améliorer. Cette année, nous avions prévu de longue date des balades en jeep jusqu’au carrefour de la Résistance. Les contacts avec les associations de jeep pris, nous avons été informés par le garde-forestier que la forêt était fermée. Nous avons dû trouver, à la dernière minute, un plan B : la destination sera finalement maison forestière d’Auguste Boussogne à l’étang des bois. »

Aux Archives départementales

Journées du patrimoine - Les Archives départementales

Aux Archives départementales (ouverture samedi et dimanche de 14 à 18 h), visitez l’exposition Loire en Loiret à la Renaissance qui évoque l’histoire de la Loire loirétaine au XVIe siècle (gravures, actes notariés et ouvrages du XVIe siècle). Suivez le cours du fleuve royal, observez les paysages et les villes qu’il traverse, découvrez les événements dont il fut témoin et la relation étroite qu’il entretient avec l’homme dans les travaux quotidiens.
Visitez librement le cloître du couvent des Minimes, construit au XVIIe siècle, qui a connu diverses fonctions jusqu’en 1913, date à laquelle les Archives départementales s’y installent.
Inscrivez-vous à la visite guidée Les coulisses des Archives pour tout apprendre sur l’histoire du cloître et les missions des archivistes (collecte, traitement, conservation en magasin). Réservation obligatoire.
Suivez les démonstrations P@rticip’Passé : aidez les Archives à retracer l’histoire des Loirétains. Assistez à la conférence Ce que dit l’encre d’un document, à 16 h (entrée libre). Vous seront présentés, entre autres, quelques cas d’analyse des encres sur des documents d’archives ou sur des manuscrits littéraires (Rabelais ou d'autres auteurs célèbres) pour entrer dans l’intimité des textes.
Découvrez l’atelier de numérisation, avec le photographe, dimanche uniquement, avec réservation. Ce même jour, jouez avec le service Archéologie préventive (à partir de 7 ans). Conçus pour faire découvrir la discipline, ces activités s’intéressent à la relation entre l’homme et l’animal de la Préhistoire à nos jours. Avec Recly'âge, une archéologie du déchet, répondez aux questions : les Gallo-Romains ont-ils des poubelles? Au Moyen Âge, les déchets sont-ils recyclés? Les archéologues vous expliqueront cet aspect du quotidien de nos ancêtres ! Alors, prêts à faire le tri ? En accès libre, sur réservation. Plus d’informations sur archives-loiret.fr. Pour vous inscrire : 02 36 99 25 00 ou dad@loiret.fr.

Les Archives départementales ouvrent leurs portes depuis toujours lors des Journées européennes du patrimoine. « Cela nous permet de déconstruire les stéréotypes et montrer au public que nous sommes bien ancrés dans le présent, avec notamment la numérisation des documents, explique Frédérique Hamm, directrice des Archives départementales. Chaque année, des membres du personnel sont volontaires pour dévoiler les coulisses du bâtiment aux visiteurs : ils font une présentation complète et précise de nos missions. Le défi : le faire en restant intéressant, sur un temps assez court, en sachant répondre aux questions et en expliquant le vocabulaire technique utilisé par nos services. Un exemple : les magasins d’archives ne sont pas les mêmes que ceux où l’on achète des choses. » Pour savoir ce que sont les magasins d’archives, n’hésitez pas à vous inscrire à une visite guidée !
La préparation de ce week-end s’organise en amont : prévoir un itinéraire de visite ; trouver le thème et les documents de l’exposition présentée avec parfois l’emprunt de pièces, cette année au musée de la marine de Châteauneuf-sur-Loire et à la médiathèque d’Orléans. Tout cela afin de recevoir au mieux les six cents curieux qui se pressent chaque année.

 

Au château musée de Gien

Journées du patrimoine 2019 - château de Gien

Au château de Gien, l’exposition Le monde animalier de Florentin Brigaud se termine à la fin des Journées du patrimoine. Le château vous ouvre exceptionnellement ses caves (sans inscription), les équipes de médiation du château et de l’Archéologie préventive du Département vous en expliqueront toute l’histoire. Et lancement de l’application GéoMOTifs pour en apprendre plus sur le passé, l’origine du bâtiment et des collections. Avec votre smartphone, cherchez, scannez et vous serez incollables ! Plus d’informations sur chateaumuseegien.fr.

« Après avoir décidé l’ouverture des caves du château musée de Gien pour les Journées du patrimoine, nous les avons rendues plus accueillantes pour le public, en y mettant du gravier, en les sécurisant par la pose de mains courantes dans les escaliers, en les nettoyant, se réjouit Marie-Pierre Le Men, responsable du château de Gien et du musée de Lorris. En parallèle, nous avons demandé l’autorisation d’y recevoir des visiteurs. Nous avons sollicité plusieurs services départementaux, c’était un véritable travail d’équipe ! Ceci a été également le cas pour la création de l’application GéoMOTifs. Nous avons été le dernier site départemental à la développer. Nous avons rencontré le prestataire, choisit les motifs, rédigé les textes… un travail particulièrement intéressant ! Maintenant nous attendons le public avec impatience ! »

Tarifs réduits pour les châteaux de Chamerolles, Gien et Sully-sur-Loire, le musée départemental de la Résistance et la déportation (les animations sont incluses dans le billet au tarif réduit) et entrées et animations gratuites pour les Archives départementales.

Édith Combe