Vue aérienne de Yèvres-le-Châtel

Maurice de Sully et Notre-Dame de Paris

21 mai 2019
Mis à jour le Mardi 21 mai 2019 - 08:00

La cathédrale Notre-Dame de Paris vient de subir le 15 avril dernier un terrible incendie qui a suscité une émotion mondiale. L’évêque qui est à l’origine de sa construction au XIIe siècle est originaire de Sully-sur-Loire.

Maurice de Sully et Notre-Dame de Paris

Une brillante ascension

Maurice de Sully est né à Sully-sur-Loire dans le premier quart du XIIe siècle. D’origine très modeste, il est fils de paysans attachés au service de l’abbaye de Fleury. Son père est bûcheron. Maurice suit l’enseignement des moines de Saint-Benoît-sur-Loire. C’est un brillant élève, qui est ensuite envoyé étudier à Paris. Très pauvre, il mendie un temps pour vivre. Il se lie d’amitié avec le futur roi Louis VII. Il intègre le prestigieux chapitre de Notre-Dame, puis devient clerc et un peu plus tard chanoine et archidiacre de Notre-Dame.

C’est aussi un professeur aux grandes qualités intellectuelles, qui enseigne la théologie à l’université de Paris. Ses vertus et grandes qualités morales lui permettent d’être élu évêque de Paris, en 1160. Pendant près de quarante ans, il gérera le diocèse avec zèle et habileté. Son prestige est grand. Il est un confident et un conseiller écouté de la famille royale. Il baptise le futur Philippe-Auguste et est au chevet de son père mourant Louis VII.

La construction d’une nouvelle cathédrale

Dès 1160, Maurice de Sully a l’ambition de remplacer la cathédrale romane existante par un bâtiment neuf plus grand, car la population parisienne connaît une forte croissance, et dans le style nouveau (que l’on appellera plus tard le style gothique) expérimenté dans les cathédrales les plus récentes : Sens ; Noyon ; Senlis ; Laon . Ce projet, soutenu par le roi et permet en outre à l’évêque de Paris d’afficher sa puissance. La première pierre est posée au printemps 1163 par le pape Alexandre III en personne, en présence du roi Louis VII.

L’évêque a un rôle important dans l’établissement du plan, il choisit l’architecte et les maîtres maçons, rassemble et gère le financement, élément décisif d’un chantier aussi gigantesque. En 1182, le chœur est terminé et l’autel est consacré par le légat du pape et l’évêque. Dès lors, on y transporte les reliques de l’ancienne cathédrale. Maurice de Sully meurt en 1196. La cathédrale Notre-Dame est globalement achevée vers 1250. Mais elle connaitra et nécessitera ensuite nombre de modifications, embellissements, destructions et restaurations.

Mathieu Girault

 

Pour en savoir plus