Vue aérienne de Yèvres-le-Châtel

Mohammed taille son destin

04 avril 2018

Ce jeune Mineur non accompagné (MNA) est arrivé en France en 2015. Il a rapidement intégré le système scolaire et a trouvé sa voie dans le Loiret. Portrait.

Mineur non accompagné
Mohammed, jeune Soudanais, s'est parfaitement intégré dans le Loiret.

Mohammed a le sourire aux lèvres. Pourtant sa vie est loin d’être un long fleuve tranquille. Cet adolescent vivait au Soudan avec ses parents et son frère lorsque son destin bascule en quelques jours. Son père, opposant au régime politique, disparaît. La police vient fouiller leur maison. La peur s’installe. Mohammed et son frère fuient leur pays en passant par la Libye. Départ de nuit. Les frangins sont séparés. Chacun dans un bus. Mohammed verra les côtes italiennes dans une embarcation de migrants mais il ne reverra jamais son frère. À l’évocation de sa famille, des larmes coulent sur son visage.

Sur les pas d’Usain Bolt

En Italie, le jeune homme se débrouille avec ses deux langues l’arabe et l’anglais. Mais les conditions de vie sont difficiles à Milan où il est recueilli par une association. Le jeune homme a un objectif : rejoindre l’Angleterre car il y a de la famille. Son trajet s’arrête en France. Arrêté par les douanes à Menton, il est placé dans un centre à Nice puis part pour Marseille et Angers. Il est ensuite orienté vers Orléans. Le Département du Loiret l’accueille, l’accompagne et le place à Gien. « J’ai appris le Français et au bout de deux mois, j’ai pu suivre les cours au collège. J’adore les mathématiques » Une tête bien faite dans un corps d’athlète. Mohammed marche sur les pas de son idole, le sprinter Usain Bolt. « Avec mon club, l’Eco CJF, je cours le 100, 200 et 400 m ça me détend, je me dépense et ça me fait oublier les soucis. » Le jeune homme truste les médailles et affiche 49’’ sur le tour de piste.

Pierre qui court

Malgré ce contexte difficile Mohammed a fait sa vie dans le Loiret. Après Gien, il rejoint Orléans où il est hébergé au Centre d’accompagnement éducatif résidentiel pour l’insertion sociale d’Orléans (Caeris). Il a son logement, fait ses courses sa cuisine et a trouvé sa voie : il sera tailleur de pierre. « Quand j’étais petit, je voulais devenir électricien. Puis, j’ai suivi un stage dans le sud-ouest où j’ai rencontré un tailleur de pierre. Je veux faire ce métier et fabriquer des cheminées. » Mohammed est en seconde. Il prépare son bac pro tailleur de pierre et travaille chez l’entreprise Roc à Saint-Cyr-en-Val. On dit que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Mohammed ne ménage pas sa peine. À l’aurore, il enfourche son vélo et rejoint son employeur. Son travail fait, il rentre se changer pour entamer une seconde journée. Chaque soir, il a entraînement d’athlétisme. Les journées sont chargées mais Mohammed est confiant dans son avenir. « C’est pas toujours facile mais l’idée de revoir mon père, ma mère et mon frère me pousse. Si je les revois, ils seront fiers de moi. »

Barthélemy Sanson

Qu’est-ce qu’un MNA ?

La gestion des mineurs non accompagnés est une mission du Département qui assure l’accueil, l’évaluation et l’orientation des mineurs. Il a accueilli, orienté et pris en charge Mohammed afin qu'il ait accès à l'éducation, la formation, aux soins et à une vie sociale riche. Le Département répond aux besoins globaux et spécifiques de ces jeunes. Soucieux de leur devenir, le Loiret a engagé une réflexion collective avec les partenaires afin de construire un plan d’action opérationnel qui répond aux différents enjeux de leur prise charge : éducation, formation, accompagnement, accès aux droits et à la citoyenneté, participation à la vie sociale, etc. En 2017, le Département a pris en charge plus de 300 MNA.