Vue aérienne de Yèvres-le-Châtel

Open paratennis du Loiret : un bouquet de champions !

08 novembre 2019
Mis à jour le Vendredi 8 novembre 2019 - 08:00

Du 14 au 17 novembre, l’Open paratennis du Loiret propose sa 19e édition au complexe de la forêt de Fleury-les-Aubrais. Quatorze pays seront représentés, un record pour ce tournoi entièrement gratuit qui regroupe les meilleurs joueurs internationaux du moment !

Emmanuelle Morch

C’est la troisième année que le tournoi est international. L’Open paratennis est le sixième tournoi français et le cinquième évènement international de la Métropole, après l’Open de tennis, le badminton, le sabre et la perche.

Si son budget s’élève à quatre-vingts-dix mille euros, pour un prize monney* de quatorze mille euros, il est l’un des tournois les moins chers avec une inscription à deux-cent-soixante-dix euros (hébergement en chambre seul, transport sur place et restauration).

Stéphane Goudou, fondateur du tournoi, ancien joueur international et cadre de l'équipe de France aux Jeux paralympiques de Rio, recherche, toute l’année, de nouveaux partenaires. Il y a les fidèles, dont le Département fait partie en octroyant tous les ans une subvention. Pathé, lui, offre le passage d’un clip un mois et demi avant/pendant le tournoi à chaque séance de cinéma.

Logistique

Stéphane Goudou s’appuie sur une équipe de trente-cinq bénévoles pour accueillir, cette année, six cents spectateurs environ. « Certains sont là depuis dix-neuf ans. La plupart des chauffeurs sont les mêmes que sur l’Open d’Orléans. Nous avons aussi un responsable qui gère avec une équipe la logistique. Heureusement qu’ils sont là ! Nous servons en moyenne cent-cinquante repas quotidiennement ! Il faut les prévoir et les servir! À chaque nouvelle édition, un ou deux bénévoles supplémentaires nous rejoignent. Ils sont les bienvenus car, tous les ans, le tournoi progresse.

Sur le terrain, il n’y a pas que les joueurs ! Dix arbitres sont présents. Ils utilisent une tablette numérique, ce qui est rare. Et trente ramasseurs de balles se relaient. Ce sont les élèves du collège Léon-Lagrange de Neuville-aux-Bois qui s’y collent en lien avec leur projet tennis, en sport. Ils connaissent parfaitement leurs missions, puisqu’ils ont déjà fait un tour de chauffe à l’Open de tennis ! »

Les plus du tournoi

« Jeudi et vendredi, on accueille quatorze classes. Ils regardent du tennis fauteuil. Puis, on les met en situation. Cela les impressionne toujours ! Les élèves rencontrent un joueur avec lequel ils échangent. Et on leur prouve l’efficacité de la ceinture de sécurité grâce au crash test. Enfin, on leur explique que, même handicapé, la vie continue. On dédramatise le handicap. Ce sont des élèves d’écoles élémentaires qui viennent et une classe du collège Jean-Moulin d’Artenay assiste à un match », déclare Stéphane Goudou qui tient beaucoup à ces rencontres.

Déroulement

Ce tournoi invite des joueuses et des joueurs. « C’est rare ! Pourquoi ? Parce que les hommes se libèrent plus facilement pour quatre jours de compétition ! Les femmes sont plus disponibles pour participer aux rencontres d’une journée », commente l’organisateur qui explique qu’il y a, tout de même, cette année, quatre participantes supplémentaires qu’en 2018 !

La journée, les terrains verront s’affronter les matches en simple et, en soirée, les doubles. Si vous ne pouvez pas y assister, suivez ceux du cours central sur la web TV. 2019 sera-t-elle synonyme d’un deuxième cours télévisé ?… reste à tester la capacité internet. Ces retransmissions seront complétées d’un live score, qui vous communiquera les résultats en temps réel.

Cette année, quatorze pays seront représentés : France ; Pays-Bas ; Suisse ; Angleterre ; Belgique ; Autriche ; Espagne ; Hongrie ; Pologne ; Russie ; Turquie ; Corée du sud ; États-Unis ; Japon. Environ un tiers des seize joueuses et trente-deux joueurs sont susceptibles de participer aux JO de Tokyo, selon Stéphane Goudou, ce qui confirme le haut niveau de l’Open paratennis !

« Aucun joueur ne vit de son sport. Le joueur colombien paye son inscription et tout ce qui va avec de sa poche, contrairement aux Anglais pour lesquels tout est pris en charge. Frédéric Catanéo, numéro 3 français, travaille à Pôle emploi. Grâce à une convention de sportif de haut niveau, il dispose de temps pour ses entraînements et matches sans changement de salaire. Des différences existent aussi selon les pays. En Hollande, le fauteuil sportif est gratuit car pratiquer un sport est considéré comme un bon moyen d’insertion, donc encouragé. En France, il reste à la charge du champion et son coût est élevé : quatre mille euros ! » Le vainqueur du tournoi remporte cent-vingt points au classement et 1 274 euros.

Le tirage au sort aura lieu mercredi 13 novembre, à 18 heures, à la mairie de Fleury-les-Aubrais.

Stéphane Goudou pense que le succès de l’Open paratennis est dû à « la convivialité. La convivialité est le maître-mot, il s’agit de casser les barrières entre les joueurs et les visiteurs ». Pour lui donner raison, venez nombreux admirer les champions !

Édith Combe

*argent reversé aux joueurs

Quelques joueurs que vous pourrez admirer

Open paratennis 2019 - Lvova - Russie
Viktoriia Lvova
Laszlo Farkas
Open paratennis 2019 - Cattaneo - France
Frédéric Cataneo
Open paratennis 2019 - Bulgurcu - Turquie
Ebru Bulgurcu
Open paratennis 2019 - Bailey - Angleterre
Dermot Bailey
Open paratennis 2019 - Menguy - France
Gaëtan Menguy