Vua aérienne de la basilique de Cléry-Saint-André

Quelques livres à lire pour 2018

22 janvier 2018

Parmi les bonnes résolutions de ce début d’année 2018, peut-être avez-vous pensé lire plus ? Voici cinq ouvrages à découvrir.

Image d'une jeune femme lisant un livre
Rien ne vaut le plaisir de la lecture d'un bon livre ! Le Département du Loiret vous propose quelques suggestions pour cette année 2018.

Déroulez les cinq onglets ci-dessous...

Un chemin nommé Bertille

Un chemin nommé Bertille

de Bernie Féré - Les éditions Amalthée - 22,50 euros

C’est l’histoire d’une fillette de sept ans : Bertille ou Reine selon qui l’appelle. Elle vit au sein d’une famille aimante, heureuse avec ses parents, sa sœur et son frère. Elle fête son anniversaire et se retrouve alors la propriétaire comblée d’une nouvelle chambre. Quelques jours plus tard, un terrible drame frappe cette famille. Toute la vie de Bertille se retrouve alors bouleversée. C’est aussi l’histoire de sa tante, de Patricia, de Rémi (tous ces personnages sont secondaires mais primordiaux), de secret de famille…

Un livre au style fluide et agréable. Une histoire forte qui tient le lecteur haletant jusqu’à la dernière page !

Petit dictionnaire des expressions du Val de Loire

Petit dictionnaire des expressions du Val de Loire

de Bruno Heckmann - Les éditions Arthéma - 14 euros

Un abécédaire et des illustrations humoristiques vous plongent dans ces expressions éteintes ou encore en cours dans le langage courant. Savez-vous ce qu’est un « chaud-de-laine » ? C’est un gilet. Et « inventer la corde à virer le vent » ou « l’or rouge » ? Découvrez-le dans cet ouvrage ludique mettre entre toutes les mains, de 7 à 107 ans !
À picorer « tantôt » dès que vous avez cinq minutes devant vous !

 

Antigna ou la passion des humbles

Antigna ou la passion des humbles

de Christian Jamet - Corsaire éditions - 25 euros

On connaît assez peu Antigna, peintre orléanais dont on a fêté le bicentenaire de la naissance l’an dernier, et pourtant ses tableaux sont accrochés dans de nombreux musées (des beaux-arts de Nantes, de Bordeaux, Pau, Dunkerque, etc. et bien sûr Orléans) ou présents dans des collections particulières. Antigna appartient à la mouvance réaliste, comme Gustave Coubet. Il rend compte de son époque en peignant les pauvres, victimes des transformations industrielles et en se concentrant sur les femmes et les enfants. En parallèle, il produit aussi des tableaux complètement différents qui ont fait scandale à Orléans comme Après le bain et Les baigneuses dans lesquels les femmes sont sensuelles.

Christian Jamet nous offre une biographie très documentée, agrémentée des œuvres d’Antigna et d’autres artistes (Gustave Courbet, Jean-François Millet, Léon Cogniet, Pierre-Édouard Frère…) qui se lit comme un roman. Après sa lecture, vous n’aurez qu’une envie : retourner au musée des Beaux-arts d’Orléans pour voir les tableaux en vrai !

Orléans insolite et secret

Orléans insolite et secret

par Olivier Gaudefroy – éditions Sutton – 24 euros

Olivier Gaudefroy a rédigé le texte de ce livre sur Orléans qu’il connaît comme sa poche. Passionné d’histoire et plus particulièrement par l’Antiquité il est habituellement auteur de romans policiers historiques. On ressent d’ailleurs cet amour pour l’histoire dans ce livre très documenté et intéressant, c’est de l’Orléans d’hier et d’aujourd’hui dont il est question. Il est illustré par des photos de l’auteur principalement et de son père, par des aquarelles de Guyle Rayne et de vieilles cartes postales. Qu’on soit Orléanais ou pas, on apprend toujours quelque chose !

Linea nigra

Linea nigra

de Sophie Adriansen – Editions Fleuve – 19.90 euros

L’auteure, native d’Orléans, raconte comment Stéphanie, son héroïne vit sa grossesse et le fait d’être mère. Ce sont de petits textes d’une à deux pages dans lesquels elle décrit ses impressions, ses doutes, son quotidien, les relations avec ses proches. Et en même temps, elle rappelle que chaque femme devrait avoir le droit de disposer de son propre corps, que certaines pratiques sont monnaie courante en France alors que dans d’autres pays elles sont rares. C’est un livre ouvertement féministe capable de rassurer les femmes car il leur commande de s’écouter. Ce roman est un vibrant état des lieux de la maternité.