Vue panoramique du château de Gien avec la Loire

Rendez-vous au Festival de Sully

12 juin 2018

La quarante-cinquième édition du Festival de musique de Sully et du Loiret bat son plein. Les concerts se succèdent de ville en ville et de lieu en lieu pour le plus grand bonheur des mélomanes.

Festival de Sully 2018
Concert spectacle dessiné du Festival de musique de Sully et du Loiret 2018

Avis aux amateurs, il reste des places pour certains concerts !
Pourquoi ne pas écouter le quatuor Éclisse à l’église Saint-Pierre du Martroi à Orléans ? Les quatre guitaristes sont internationalement connus et reconnus pour leur approche exigeante et audacieuse des répertoires classique et contemporain. Leur dernier CD, Pulse, est sorti en 2017.

Le concert de Manu Katché est complet ! Par contre, samedi 16 juin, deux possibilités. Au jardin de l’Évéché, à 14 h 30, les élèves du conservatoire offrent le spectacle Création et récréation tiré des œuvres de Claude-Henri Joubert. Les hautbois et violons seront à la fête ! À 20 h 30, la voix claire de Sarah Mckenzie rayonnera dans la cour du château de Sully-sur-Loire tandis que le soleil se couchera sur les vieilles pierres. Attention, talent fou !
Le lendemain, deux artistes s’associent à l’église Saint-Germain de Sully-sur-Loire à 11 h. Ils revisitent la Russie éternelle. Emmanuelle Bertrand, violoncelliste, élue artiste de l’année 2011 par Diapason et les auditeurs de France musique, a remporté d’autres prix prestigieux. Pascal Amoyel, pianiste, se produit sur les plus grandes scènes : des États-Unis au Japon… Le même jour, au Frac d’Orléans, à 16 h, sera joué Black Boy. Ce concert gratuit tiré du roman éponyme est le premier écrit par un noir sur ses conditions de vie. Les spectateurs (à partir de treize ans) suivront les dessins d’un auteur de bande dessinée réalisés pendant la représentation.

En coulisse

Même lors de l’absence des spectateurs, il se passe toujours quelque chose au festival !
Pour Camille Thomas, le 24 mai, il a fallu reprendre sa robe au dernier moment. Un membre de l’équipe a emprunté chez une voisine un kit de couture et telle une petite main s’est attelé à la tâche !
Il s’est produit, au cours de ce festival, un moment de pur bonheur. Une petite brésilienne, de douze ans, fan de Camille Thomas, lui a écrit avant de venir en France avec sa famille spécialement pour ce concert d’ouverture. L’artiste, honorée par son enthousiasme, lui a accordé une entrevue.
« Les musiciens qui participent au festival n’ont pas de folles exigences, explique Adriana Efther, chargée de mission du Festival de musique de Sully et du Loiret. Un point commun à tous : manger sain ! À vivre en déplacement continuel, ils saturent de plats trop riches. Et Manu Katché aime avoir du bon café dans sa loge… c’est un fin connaisseur ! » Comme le sont les spectateurs qui viennent au festival !

Édith Combe