Vue aérienne de champs vers Saint-Denis-de-l'Hôtel

Stéphane Andrzejewski : une vie entre notes et mots

05 février 2020

Stéphane Andrzejewski était sûr d’une chose : il ferait de la musique toute sa vie. Et de sa vie une musique… Et parce que de l’écriture de paroles pour des chansons à la poésie, il n’y a qu’un pas, il vient de publier son premier recueil de poèmes : Songes de l'âme, un voyage intérieur.

Stéphane Andrzejewski, musicien et poète
Stéphane Andrzejewski, musicien et poète, présente son premier recueil : Songes de l'âme, un voyage intérieur.

Bercé depuis son plus jeune âge par la musique, Stéphane Andrzejewski a rapidement envie de créer son propre son. Alors, dès qu’il rentre de l’école, il teste. Il décortique et analyse des morceaux, essaie de reproduire ce qu’il entend à la radio, mélange des sons… « C’était un véritable laboratoire, se souvient-il. Des artistes comme Michael Jackson, que j’admire, avaient atteint un tel niveau de perfection que ça me poussait toujours plus haut. Et c’est encore monté en puissance avec l’achat de matériel plus perfectionné. »

Stéphane écrit des textes imprégnés de questionnements autour de la planète, de la paix, de l’amour… Il commence à proposer de la musique, des chansons à des artistes. Composer dans l’ombre, cela convient bien à cet homme chez qui l’on devine une certaine réserve. Il commence à collaborer avec des chanteurs d’Orléans. Il crée un opéra pour enfants, Un chat sur le pont. « Je crois en ma bonne étoile. Elle m’a permis d’être au bon endroit au bon moment », avoue-t-il. En 2001, il compose la comédie musicale Rimbaud-Verlaine. « Cela m’a amené à me confronter au monde du spectacle dans toutes ses facettes et à tout gérer : les fonds, les cachets, les décors, les costumes, l’humain… » Un déclic.

Il compose ensuite la musique de la comédie musicale Missions sur la seconde guerre mondiale dans laquelle se produira l’artiste orléanaise MTatiana. Tout s’enchaîne alors. Les chanteurs de ce spectacle le sollicitent pour une collaboration pour leurs carrières solo respectives. Il développe son réseau. Les collaborations sur Paris, la Belgique, l’Angleterre se développent. On lui commande des textes, de la musique. Il entre en contact avec Pierre Charbonneau, manager de Roch Voisine, avec Richard Sanderson, le célèbre interprète de la bande originale du film La boum, qui lui demande un arrangement pour cordes pour Reality. Il rencontre même une personne de l’entourage de Michael Jackson : son coach vocal et choriste sur ses tournées, Dorian Holley. « Mon rêve secret était d’écrire une chanson que Michael Jackson aurait interprétée, confie Stéphane. Quand il est mort, j’ai composé un morceau hommage : Our hearts beating for you. Je suis entré en relation avec Dorian qui m’a dit qu’il était incroyablement touché par la chanson. Quand je suis parti en voyage aux États-Unis, il m’a invité à venir assister à une de ses répétitions. J’en ai profité pour lui remettre d’autres titres. À force de persévérance, on réussit à obtenir des contacts. »

La musique, ce sera à travers le professorat qu’il en vivra. Important pour ce passionné pour qui la transmission est une vocation : « Je vois ma mission de vie comme un tronc avec des branches qui se ramifient. J’ai besoin de ce fil conducteur... De sentir que la musique imprègne chacune de mes activités. »

Une lumière peut en allumer une autre

Vers 30 ans, l’envie le prend d’écrire autre chose que des textes qui viendront se poser sur une mélodie, tout en continuant à créer des ambiances, susciter des émotions… L’idée s’impose à lui : ce sera la poésie ! Questionnement sur le sens de la vie, le cosmos, l’univers, la métaphysique, la galaxie, l’au-delà, l’invisible, l’amour…  « C’est un peu comme si l’acte de création débouchait sur des questions et que le simple fait de poser une question était déjà une réponse en soi, souligne l’auteur. Pour moi, la poésie donne un nouvel éclairage sur la vie. »

Une corde vibrait sous l’archet du Très Grand, et soudain libérait les notes du Vivant.

Stéphane sélectionne alors les textes qui correspondent à ses questionnements les plus profonds, les retravaille et les envoie à plusieurs éditeurs.
Sa sensibilité et son sens de la formule font mouche ! Il est d’abord publié dans des anthologies, « ce qui est déjà énorme en soi », puis sort, fin 2019, son premier recueil intitulé : Songes de l'âme, un voyage intérieur. « Cet ouvrage est vraiment la quintessence de ce que je voulais exprimer », se félicite-t-il. On élargit sa conscience, on ouvre de nouveaux champs de compréhension intérieurs juste en se posant une question, même si on n’a pas vraiment la réponse. J’aime repousser mes limites en permanence, aller toujours plus loin, me dépasser… Une lumière peut en allumer une autre. »

Mélanie Potau

Retrouvez Stéphane Andrzejewski sur sa page Facebook et sur sa chaîne YouTube.

Le recueil Songes de l'âme, un voyage intérieur est en vente sur le site des éditions Flammes Vives et dans les librairies orléanaises Chantelivre et Agapè.