Vue panoramique du château de Gien avec la Loire

Sylvie, ancienne bénéficiaire du RSA, se sent à nouveau utile

30 septembre 2021

Sylvie s’est engagée, depuis 2019, dans un parcours de recherche d’emploi après avoir travaillé son projet professionnel. Pour l’aider, elle a été accompagnée par le service Placement à l’emploi et plus particulièrement par Sandrine, référente professionnelle de la Maison du Département d’Orléans.

L’histoire de Sylvie, ancienne bénéficiaire du RSA, qui a trouvé un CDD - Sylvie au travail

« Avant, j’étais femme de ménage dans des entreprises. J’ai eu Victoria et les horaires n’étaient pas compatibles avec une vie de famille. J’ai donc arrêté de travailler. Puis mon mari est décédé. J’ai repris un emploi. Je me suis remise en couple et j’ai eu Shannah. De nouveau, je suis restée à la maison, après mon congé maternité, pour élever mes enfants. Je me suis séparée de mon compagnon. Et deux mois après, je touchais le RSA. Ensuite, avec Sandrine Laffont, ma référente nous avons regardé comment je pouvais changer de filière. Parce que ce qui m’intéressait, c’était l’accueil, le secrétariat. J’aime le contact avec les gens ! 
Je venais faire réparer ma voiture dans ce garage, à Saint-Jean-de-Braye. J’ai demandé au patron s’il cherchait quelqu’un pour le secrétariat. Et, coup de chance, oui, il cherchait ! J’y ai fait un stage de découverte. C’était intéressant pour mon patron, car il a vu si je travaillais bien et intéressant pour moi professionnellement. Par contre, j’ai eu à faire face à des dépenses supplémentaires, et ça n’était pas facile pour moi : frais de nourrice et d’essence. Ensuite, comme le patron et moi étions contents, que ça marchait bien, il m’a proposé un CDD à mi-temps. Et j’y suis depuis février 2021.
»
 

Évolution pour un épanouissement important

L’histoire de Sylvie, ancienne bénéficiaire du RSA, qui a trouvé un CDD - Sylvie au travail debout

« Depuis, le fils de mon patron m’a appris le logiciel spécifique au garage. Je m’occupe des factures, de l’accueil physique et téléphonique, des devis, de l’administratif, je donne des renseignements, range et trie les papiers… tout ça je ne l’avais jamais fait avant ! Ici, c’est un bon garage, il y a une bonne équipe ! Les clients sont respectueux. J’ai trouvé une famille de cœur, de la compréhension. Mon directeur n’est pas là uniquement pour gagner de l’argent, il s’inquiète et s’investit pour son personnel. Par exemple, il accepte que ma fille vienne, avec moi, tous les mercredis matins, cela m’évite des frais de garde ! Avec mon employeur, nous avons grandi dans le même quartier ! Je suis allée à l’école avec sa sœur, mais lui, je ne le connaissais pas ! Le monde est petit ! Depuis que je travaille ici, je suis plus épanouie (NDLR : son sourire en dit long !). Je me sens utile, je revis !
J’ai été aidée dans mes démarches et ma recherche par le Département et Pôle emploi. Je touche encore une partie du RSA, ainsi j’ai un revenu mensuel, sans les APL, de 1 200/1 300 € net/mois, et j’ai bénéficié, à la crèche, d’une place réservée par Pôle emploi pour Shannah !
»
Sylvie respire la joie de vivre. Elle se sent ici comme un poisson dans l’eau ! Elle espère décrocher un CDI. C’est tout le bonheur qu’on lui souhaite !
 

Édith Combe