Vue aérienne de champs vers Saint-Denis-de-l'Hôtel

Travaux d'été aux Archives

08 août 2019

Chaque été, les Archives départementales ferment leurs portes au public pendant la première quinzaine d’août. Loin d’être en vacances, les agents réalisent leurs opérations d’entretien annuelles. Dépoussiérage, conditionnement et étiquetage rythment ces matinées un peu particulières.

Un homme place des étuiquettes sur des dossiesr dans un des magasins des Archives
Étiquetage des dossiers - Site de Coligny

Pendant quinze jours, tous les agents des Archives consacrent leurs matinées aux travaux d’été. « C’est un chantier collaboratif », souligne la directrice des Archives départementales. Répartis en petits groupes, ils effectuent des missions qu’ils ne peuvent réaliser au cours de l’année : nettoyage des ouvrages, conditionnement des documents et mise à jour des inventaires.

Nettoyer les ouvrages

La poussière et les moisissures sont les ennemies des archivistes ! Les documents mis à disposition dans la salle de lecture sont donc inspectés et nettoyés. Les professionnels en profitent aussi pour décrasser les 5 200 plaques photographiques en verre remises dernièrement par une association de Mareau-aux-Prés. Des clichés de mariages et de fêtes de village pris dans le Loiret par monsieur Robichon. « Seule la partie support est nettoyée, explique le chargé du laboratoire photographique, il faut éviter d’abîmer la photographie ». Ainsi, ces pièces pourront être identifiées, numérisées puis conservées dans des pochettes adaptées.

Conditionner les documents

Afin d’assurer la bonne conservation des archives, il faut garantir leur bon conditionnement. Sur le site de Coligny, une équipe de quatre agents est donc chargée de reconditionner 130 mètres linéaires de documents. « Des étuis et boîtes au pH neutre sont choisis afin d’éviter d’altérer les ouvrages », précise un des membres du groupe de travail. Rue d’Illiers, c’est un fond d’architecte qui doit être protégé. Cependant, les documents n’ont pas tous une forme standard. Il faut faire preuve d’ingéniosité afin de pourvoir conditionner des cartes aux dimensions inhabituelles.

Organiser les fonds

Tout document doit être connu et identifié. Pour cela, les agents tiennent un inventaire et mettent en place un système d’étiquetage. Lors de ces matinées, on prend le temps d’inscrire de nouveaux documents à l’inventaire. Une chargée d’accueil, et ses deux collègues y renseignent des listes nominales de recensement des communes : « On indique la ville, le nombre de feuilles, les erreurs s’il y a lieu et l’état de l’ouvrage ».

Au cinquième étage du site de Coligny, on pose des étiquettes sur les boîtes contenant des archives. Les documents sont ainsi répertoriés et localisables.

Plus d’informations

Répertorier les listes nominales de recensement des communes
Répertorier les listes nominales de recensement des communes - Site de Coligny
Nettoyage des photographies sur verre
Nettoyage des photographies sur verre - Site de Coligny
Un homme place des étuiquettes sur des dossiesr dans un des magasins des Archives
Étiquetage - Site Coligny
Quatre personnes reconditionnent des documents aux Archives de Coligny
Reconditionnement des ouvrages - Site de Coligny

À savoir : Pendant les travaux d’été du 29 juillet au 16 août, seules les salles de lecture seront fermées au public. Le personnel des Archives reste joignable.

Site des archives historiques et généalogiques

6, rue d'Illiers 45000 Orléans

02 36 99 25 00

 

Site des archives modernes et contemporaines

131, faubourg Bannier 45000 Orléans

02 36 99 25 25