Vua aérienne de la basilique de Cléry-Saint-André

Un chêne loirétain sort du bois pour la cathédrale Notre-Dame de Paris

26 juillet 2021

Pour l’emblématique cathédrale parisienne en convalescence, Le Département du Loiret fait don d’un chêne du parc du château de Sully-sur-Loire. Une scierie locale vient le charger pour transformation et séchage avant montage en 2023.

Un chêne loirétain sort du bois pour la cathédrale Notre-Dame de Paris

Jamais l’expression faire flèche de tout bois n’aura aussi bien porté son nom. Dans son entreprise de reconstruction, notamment pour sa flèche, la cathédrale Notre-Dame de Paris en appelle à toutes les forêts du pays. Le Département du Loiret répond à la prière sainte. De son parc du château de Sully-sur-Loire, il lui donne un majestueux chêne, comme tracé à la règle, de quinze mètres de long et d’un diamètre allant jusqu’à un mètre trente. « Nous l’avons abattu en mars, lors d’une coupe sécuritaire en bordure des allées fréquentées par le public, détaille Inès de Chasseval, experte forestière pour le compte du Conseil départemental. Et justement, il correspondait parfaitement aux critères de recherche du collectif de Notre-Dame, lançant tout juste sa demande de collecte. »

 

 

Ce vendredi 16 juillet, un camion chargeait donc le chêne sullylois. Un court voyage, direction la scierie Henry Millet à Ouzouer-sur-Loire, pour une longue attente. Le gracieux sciage automnal passé, les pièces sécheront dix-huit mois durant à l’air libre sur son parc à bois pour ressusciter la flèche de Notre-Dame en 2023.

1 000
chênes pour la flèche de Notre-Dame