Route sous la neige

Une nouvelle étape pour le plan Loiret bien vieillir

20 décembre 2017

La première pierre de l'Ehpad Paul Gauguin a été posée ce mercredi à Saran. Cette structure reconstruite, pourra accueillir 124 personnes dépendantes dès 2020.

Loiret bien vieillir
Alexandrine Leclerc et Alain Touchard, vice-présidents du Département, ont posé la première pierre de la future extension de l'Ehpad Paul Gauguin.

Cet établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) est le plus gros chantier du Plan "Loiret Bien Vieillir" lancé par le Département en 2015. Ce projet d'envergure prévoit la réhabilitation, la reconstruction et la construction de 24 établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Mercredi 20 décembre, Alexandrine Leclerc, vice-présidente du Département, en charge de l’Enfance, des Personnes âgées et du Handicap et Alain Touchard, vice-président du Département et conseiller départemental du canton, ont posé la première de cette structure implantée rue Passe Debout à Saran. Le Département, chef de file de la Solidarité dans le Loiret, accorde une aide financière de plus d’1,3 million d’euros pour la réalisation de ce projet.

Une aide du Département de plus d'1,3 million d'euros

Ce chantier consiste en la reconstruction de l’Ehpad Paul Gauguin de la Chapelle-Saint-Mesmin, qui ne répondait plus aux critères d’une prise en charge de qualité, sur la commune de Saran, au sein de la Zone d'aménagement concerté (Zac) Les portes du Loiret Sud.
Le futur Ehpad, livré à l’horizon 2020, sera d’une capacité de 124 lits. Durant la durée des travaux, l’ensemble des résidents de l’établissement Paul Gauguin ont été transférés dans d’autres structures d'hébergement.

Qu’est-ce que Loiret Bien Vieillir ?

Le Département du Loiret a lancé en 2015 le Plan" Loiret Bien Vieillir", un plan solidaire pour améliorer l’hébergement des personnes âgées dépendantes. A travers ce plan, le Loiret entreprend la reconstruction ou la restructuration de 24 Ehpad habilités à l’aide sociale à l’hébergement, sur les 68 Ehpad que compte le Loiret. L’impact financier de cette opération, sur les six années, s’élève à 127 millions d’euros. Le Département accorde une enveloppe financière de près de 23 M€ à Loiret Bien Vieillir. En 2017, il est prévu un budget de 2,6 M€ pour Loiret Bien Vieillir, qui est l’une des 12 actions clés du projet de mandat 2015-2021.