Vue aérienne de la Loire et de ses méandres

Vigilance orange : la neige tombe, le Loiret en action !

08 février 2018

Le Loiret est placé en vigilance orange neige car la neige est de retour ce matin : 3 à 7 cm sont attendus sur le Loiret. Les agents départementaux des routes sont sur le terrain pour dégager et sécuriser les routes. Nous les avons suivis mercredi dans leur mission. Immersion au secteur fonctionnel routier de Fleury-les-Aubrais.

Vigilance orange : la neige tombe, le Loiret en action
Vigilance : les températures glaciales au lever du jour constituent un danger pour les usagers avec des sols glissants !

Il est 8 h, les camions de salage ont presque tous déserté le parking. L’équipe de 7 h 30 a pris la relève de l’astreinte de nuit. Le dernier engin charge la remorque en sel. Avant son départ, François Oudin, technicien responsable sur le secteur d’Artenay fait le point avec Martial Bediou, chef d’équipe. « Il faut que j’aie une vision d’ensemble de la circulation pour prendre les bonnes décisions rapidement et envoyer les camions au bon endroit. » Il peut s'appuyer sur ses trente-cinq ans d'expérience. « Je n’étais pas encore arrivé dans le Loiret que je conduisais les camions. Parfois, j’aimerais reprendre le volant pour me remémorer ces souvenirs ! » La neige ça ne lui fait pas peur : « Hier, j’étais heureux de la voir tomber, j’adore ce paysage, ça me rappelle quand je travaillais près d’Albertville. »

Le camion prend la direction de Sougy, François, à bord de sa voiture de service, le suit et constate l’état des routes. Les coups de téléphone s’enchaînent. Au bout du fil, Bruno Bonnamy, chef d’équipe, lui rapporte l’état de la chaussée sur le secteur d’Artenay suite aux passages des agriculteurs. En effet, ces derniers sont appelés en renfort lors de fortes intempéries. Grâce à leur tracteur équipé d’une lame ils raclent les routes. Aussitôt, François appelle Martial resté au secteur fonctionnel, il lui demande de rapatrier une équipe sur place pour épandre du sel. « Je suis en contact permanent avec Martial pour gérer le suivi d’interventions. »

Comme un air de Sibérie

Les paysages qui défilent à la vitre du véhicule sont tout blancs. « Heureusement il n’y a pas de congère, se rassure François. Ça nous aide car sinon, avec le vent, les routes sont recouvertes et c’est dangereux ! »

Quelques mètres devant, Régis Desbois, agent chargé de l`exploitation des routes, est aux commandes du camion depuis trente-sept ans. « Je prends toujours autant de plaisir à le conduire. La semaine dernière, j’étais le long de la tangentielle pour de l’élagage. Mes missions varient, c’est super ! » Il est accompagné d’Éric Lagalle, vacataire viabilité hivernale. « Je racle la neige de la chaussée puis épands le sel, l’action des véhicules ensuite sur la route va la faire fondre.»

Traitement préventif

Il est déjà midi, retour au secteur routier d’Orléans pour François. Un nouveau point complet avec Martial avant de transmettre à Michel Perthuis, responsable de l’agence territoriale d’Orléans, un rapport de patrouille et d’intervention. Toutes ces informations permettront la réalisation d’une cartographie de l’état du réseau par la cellule d’entretien des routes.

Les deux agents sont satisfaits : toutes les routes seront dégagées dans l’après-midi. D’ici le début de soirée, un traitement préventif (épandage de sel) sera effectué pour empêcher ou retarder la formation des phénomènes glissants. Les équipes sont sur le pont, mais un conseil, restez prudents !

Angeline Foucard

Qu’est-ce que la viabilité hivernale ?

Depuis le 13 novembre dernier et jusqu’au 12 mars, la direction de l'Ingénierie et des Infrastructures met en place, le dispositif départemental de viabilité hivernale. Durant cette période, deux-cent-trente agents veillent à la sécurisation des déplacements des Loirétains. Chaque jour, ils sont plus de cent sur le pont et cinquante-trois d'astreinte la nuit et les weekends (cadres, responsables, équipes). Retrouvez, en temps réel, toutes les conditions de circulation hivernale grâce à la carte interactive.