Vue aérienne de Yèvres-le-Châtel
  • Accueil
  • J'ai besoin d'infos pour...
  • Accéder à l'Internet très haut débit

L'accès au Très Haut Débit : l'enjeu numérique de demain

THD. Cet acronyme ne vous dit peut-être rien, pourtant, il est devenu un enjeu territorial majeur. Le Très Haut Débit (THD donc) est l’objectif que le Département du Loiret a souhaité se fixer, à l’heure où il écrit le troisième chapitre de l’histoire de l’aménagement numérique de son territoire. Si les élus du Conseil départemental ont voulu garantir un bon haut débit pour tous dès la fin de l'année 2020, ils ambitionnent de généraliser la fibre à l’abonné sur tout le département d’ici 2022.

Bannière THD

S’il est un domaine où l’adaptation permanente et rapide est de rigueur, c’est bien celui de l’aménagement numérique du territoire. Les usages numériques progressent de manière très rapide et inexorable sous l’impulsion notamment de la dématérialisation des transactions et des supports. Des ruptures technologiques ou des innovations majeures, parfois brutales, secouent en permanence l’ordre établi et obligent les acteurs (opérateurs, constructeurs, développeurs d’applications...) à s’adapter en permanence.

Ainsi, en janvier 2020, l'Assemblée départementale a décidé d'accélérer le déploiement du très haut débit sur son territoire afin de répondre rapidement aux attentes des habitants. La collectivité s'engage sur deux grands jalons : un bon haut débit pour tous à fin 2020 et la fibre pour tous à fin 2022. Le Département du Loiret a ainsi pour objectif d'accompagner le besoin croissant d'usage de l'ensemble des habitants.

Généraliser l'accès au très haut débit, c'est une priorité du Conseil départemental.

Frédéric Néraud
vice-président en charge du Numérique

2 objectifs, 3 technologies, 3 leviers

Afin d’atteindre ses deux grands objectifs, le Département mise sur trois technologies :

  • La technologie DSL sur le réseau de cuivre d’Orange et ses dérivées (ADSL, SDSL, VDSL).
  • Le THD radio qui s’appuie sur un réseau d’émetteurs hertziens à déployer.
  • La fibre à l’abonné (FTTH ou FTTE) qui s’appuie sur un réseau complètement nouveau, indépendant du réseau de cuivre.

Le Conseil départemental s’est doté (ou va se doter) de trois leviers pour atteindre ses objectifs :

  • Le réseau Lysseo (lancé en 2014 et dont le but était de déployer le très haut débit sur une partie significative de la zone d’initiative publique - hors ville de Montargis et communes d'Orléans Métropole - et de parfaire la résorption des principales zones blanches ADSL de cette portion du territoire) qui va étendre encore un peu plus son emprise grâce à l’adoption d’un troisième avenant à la DSP.
  • Un réseau THD Radio, construit dans le cadre d’un partenariat avec l’opérateur We Access qui va déployer d’ici 2020 un réseau d’une trentaine d’émetteurs couvrant une centaine de communes (dont 40 dans leur quasi-totalité).
  • Une nouvelle DSP qui permettra la généralisation rapide de la fibre sur le territoire.

Deux dates

► 2020 : Offrir du 8 Mbit/s à tous

► 2022 : Amener la fibre à tous les foyers loirétains

85 000
connectés à la fibre optique
d'ici fin 2020

Posez vos questions sur le Haut Débit et Très Haut Débit

Je pose mes questions concernant le Haut Débit et Très Haut Débit

Le saviez-vous ?

  • La quantité d’information transmise par un réseau en une seconde est exprimée en mégabits (Mbit/s).
  • On ne parle vraiment de "Haut Débit" qu’à partir d’un débit descendant de 3 Mbit/s.
  • On considère qu’on dispose d’un bon "Haut Débit" à partir de 8 Mbit/s.
  • Le "Très Haut Débit" commence quant à lui à partir de 30 Mbit/s.
  • Enfin, on parle de territoire fibré dès lors qu’on dépasse les 100 Mbit/s.