Vue aérienne de champs vers Saint-Denis-de-l'Hôtel
  • Accueil
  • Préserver le passé grâce à l…

Préserver le passé grâce à l'archéologie préventive

Chaque année, plusieurs centaines d’hectares de diagnostics archéologiques sont réalisés dans le Loiret par le Service d'archéologie préventive du Département. Prescrits par l’État, à l’occasion d'opérations d'urbanisme ou d'aménagement, ces diagnostics permettent d’identifier et sauver les témoignages du passé.

Archéologie préventive aménagement du territoire, découverte et protection du patrimoine
Fouilles archéologiques à Saran

Dans les coulisses du temps

Le SAP effectue ces opérations d’archéologie préventive pour les besoins propres du Département tels que les réalisations de collèges ou de routes. Il intervient également pour des tiers, en particulier pour faciliter des projets de développement économique. Ces interventions archéologiques sont toujours intégrées dans les calendriers de réalisation des aménagements.

De natures variées : carte archéologique, diagnostics, fouilles préventives, sauvetages urgents, elles sont sources de connaissance du patrimoine archéologique du Loiret, des modes d’occupation du territoire et des interactions entre l’homme et son environnement naturel à toutes périodes. La mission du SAP est ainsi d’enrichir et de sauvegarder le patrimoine archéologique départemental.

Ces opérations sont menées en transversalité avec l’ensemble des services, missions, directions et pôles du Conseil départemental impliqués par les dossiers d’aménagement : routes, bâtiments, éducation, culture, patrimoine et foncier, aménagement et économie... Les archéologues du SAP travaillent en complémentarité avec d’autres acteurs de l’archéologie préventive et de la recherche : ministère de la Culture et de la Communication, service régional de l’Archéologie, Inrap, universités, autres services archéologiques de collectivités... mais également avec les associations locales d'Histoire et d'Archéologie comme la Fédération archéologique du Loiret et leurs bénévoles.

Les missions du service d'Archéologie préventive

  • Information : le SAP, en liaison avec le Système d'Information Géographique du Loiret (SIGLO) et avec le Service régional de l’Archéologie (DRAC Centre), participe à la réalisation de la carte archéologique départementale. Celle-ci permet de prendre en compte les sites identifiés en amont des programmes d’aménagement du territoire.
  • Archéologie préventive : le SAP réalise des diagnostics et des fouilles archéologiques préventives en préalable à des travaux d’aménagement du territoire. Depuis février 2009, il est agréé par les ministères de la Culture et de la Recherche d’une part pour les fouilles dont les vestiges sont datés de l’Antiquité à l’époque moderne, et d’autre part pour les diagnostics.
  • Expertise : les collectivités ou les particuliers peuvent solliciter les conseils du SAP en amont de la programmation de travaux pour la prise en compte du patrimoine archéologique.
  • Recherche et diffusion des connaissances : le SAP contribue à l’étude et à l’inventaire du patrimoine départemental. Les vestiges archéologiques ne peuvent être tous conservés physiquement. Il appartient donc de préserver ces données par les rapports de diagnostics, de fouilles et les publications. La restitution et la valorisation du patrimoine archéologique du Loiret auprès des usagers, des autres collectivités du Département et de la communauté scientifique font également partie de ses missions.

L’archéologie s'expose dans le Loiret

Depuis sa création, le service d’Archéologie préventive (SAP) valorise le patrimoine départemental.

  • À l’automne 2009, le Département en partenariat avec la Drac Centre, l’Inrap et la société ARCOUR ont réalisé l’exposition Aux origines du Loiret, de la Préhistoire à l’A19 à la Grande halle de Chamerolles. Celle-ci présentait les fouilles de l’A19 : 1392 hectares sondés dont 52 hectares fouillés pour 120 zones de vestiges. Elle a accueilli plus de 23 000 visiteurs qui ont pu y observer près de 270 objets et vestiges issus des différentes fouilles effectuées dans le Loiret dont ceux retrouvés sur l’A19. Par la suite, une déclinaison itinérante de cette exposition a permis de présenter, sous forme allégée, l’archéologie et les résultats de ces fouilles. Les visiteurs ont ainsi pu se familiariser avec l’archéologie et les différentes fouilles menées pendant le chantier de l’A19. Depuis janvier 2011, cette exposition peut être empruntée auprès du service éducatif des Archives départementales. Les fouilles de l’A19 ont également fait l’objet d’un film L’autoroute à remonter le temps, réalisé par Stéphane Bégoin, diffusé sur les chaînes de télé dans le monde entier.
  • Depuis 2010, dans le cadre des Journées nationales de l'archéologie ou des Journées européennes du Patrimoine, le SAP organise des journées portes ouvertes sur les sites en cours de fouille et présente des conférences et mini expositions sur les résultats des opérations. D’autres visites guidées ont été proposées également à d’autres périodes de l’année selon les sites, comme au château de Gien (en 2013).

Avec les écoles :

  • Depuis 2013, s’est créé un partenariat entre le SAP et le collège Denis Poisson de Pithiviers. Le service a entre autre guidé l’enseignant de latin des élèves de 5ème sur les thèmes du patrimoine archéologique de Pithiviers-le-Vieil et du Loiret ainsi que du métier de l’archéologue. Chaque année, les élèves visitent une fouille archéologique tandis qu’une intervention d’agents du service au collège permet de présenter et d’amener aux élèves les spécialités de l’archéologie.

Les opérations ménées par le service archéologique dans le Loiret

Chiffres-clefs

  • 13 personnes : le nombre d'agents du SAP.
  • 14 : le nombre de fouilles réalisées entre 2009 et 2015 (soit une surface de 21,6 ha).
  • 70 : le nombre de diagnostics pris en charge par le SAP entre 2009 et juin 2015  soit 19,4 % des diagnostics prescrits par l’État sur cette période et 32,3 % des surfaces prescrites. Une forte montée en puissance entre janvier 2016 et janvier 2018 avec 30 diagnostics pris en charge, soit 32,6 % des diagnostics prescrits par l'Etat et 44,4 % des surfaces prescrites sur ces deux années.
  • 16 : l'emprise, en hectares, de l'ensemble des zones fouillées par le SAP sur la Zac des Portes du Loiret à Saran depuis 2009

Contact

Pour toute question, vous pouvez écrire au service d'Archéologie préventive (SAP) en remplissant notre formulaire de contact dédié.