Vue aérienne de la Loire et de ses méandres

Un patrimoine naturel préservé et valorisé

Aux portes du Val de Loire, le Loiret possède un patrimoine naturel particulièrement riche et diversifié. La protection de ce patrimoine et des ressources naturelles qu'il recèle, mais également leur valorisation, répondent à une véritable ambition d'aménagement durable du territoire.

Protéger les espaces naturels sensibles.

Pour mettre en valeur les richesses du patrimoine naturel départemental, le Conseil départemental a développé un réseau de Parcs départementaux. Bien répartis dans le Loiret, ils proposent aux visiteurs des parcours de découverte, sentiers botaniques et autres points d'observation de la faune et de la flore, mais également des aires de repos, de pique-nique ou de détente. C'est le cas, par exemple, du Parc de Troussebois à Briare, de l'Etang du Puits, à Cerdon, ou du Parc des Mauves, à Meung-sur-Loire. 

Le Loiret possède plusieurs espaces naturels sensibles, milieux fragiles qui doivent être spécifiquement protégés. C'est le cas, par exemple, des sites "Natura 2000", qui abritent des espèces fragiles ou menacées. Pour assurer leur protection, le Conseil départemental a décidé de mettre en place un Schéma directeur des espaces naturels sensibles. Il s'est également porté candidat à la présidence et à la maîtrise d'ouvrage des sites Natura 2000 de la Loire.

Engagement en faveur d'une nature accessible.

Rendre la nature accessible, c'est aussi l'ambition du Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée, dont les déclinaisons sont multiples : la Loire à vélo, qui proposera à terme une "véloroute" tout au long de la Loire dans sa traversée du département ; l'aménagement de chemins ruraux et de sentiers pour la randonnée pédestre et/ou cycliste et équestre, avec l'édition de fiches-circuits en partenariat avec les acteurs locaux, collectivités et associations…

Avec les canaux d'Orléans, de Briare, Latéral à la Loire… avec le fleuve royal et les nombreuses rivières du Loiret, le département possède un patrimoine aquatique unique, propice à la navigation de loisirs. La réhabilitation des canaux (restauration de berges, d'écluses et de maisons éclusières, doublement de capacité du port de Briare…) a été engagée il y a près de vingt ans, avec des résultats tangibles : remise en navigation de larges portions du canal d'Orléans, réhabilitation pour la randonnée des chemins de halage… Le Conseil départemental apporte également son soutien aux associations qui œuvrent à la renaissance de la marine de Loire.

Chiffres-clés

  • 55 millions d'euros : c'est le budget nécessaire à la réhabilitation du canal d'Orléans pour le rendre à nouveau 100 % navigable
  • 14 km : c'est la portion actuellement navigable du canal d'Orléans (sur 78 km de cours)
  • 7 : c'est le nombre de Parcs départementaux aménagés par le Conseil départemental
  • 542 kilos : c'est la quantité de déchets ménagers et assimilés produits par habitant et par an dans le Loiret
  • 72 % : c'est la proportion de déchets valorisés (matière ou énergie)

L'air que l'on respire…

Plusieurs plans permettent de préserver la qualité de l'air en région Centre et dans le Loiret : Plan régional pour la qualité de l'air, Plan régional santé-environnement, Plan de protection de l'atmosphère (agglomération d'Orléans). Le Conseil départemental intervient dans ce domaine en finançant l'association Lig'Air, qui surveille la qualité de l'air partout en région Centre et publie quotidiennement un indice "Atmo" (indice de qualité de l'air gradué de 1 à 10, de "très bon" à "très mauvais").

La gestion des déchets ménagers

Le Conseil départemental assure depuis 2005 l'élaboration, le suivi et l'animation du Plan départemental d'élimination des déchets ménagers et assimilés. Celui-ci définit et planifie, à l'échelle du département et avec les communes et leurs syndicats de gestion, l’organisation nécessaire à une bonne gestion des déchets, de la collecte à l'élimination : filières de traitement, valorisation par la mise en place de la collecte sélective et de déchetteries… Un observatoire départemental des déchets permet de suivre la mise en oeuvre du plan.