Vue aérienne de la Loire et de ses méandres
  • Accueil
  • Une ressource préservée et…

Une ressource préservée et durable

Pour garantir aux habitants et aux acteurs économiques du Loiret une eau de bonne qualité en quantité suffisante, le Conseil général apporte aux communes et à leurs groupements un soutien technique et financier, pour la restauration des cours d’eau, la gestion de la ressource et l'assainissement des eaux usées.

Préserver la qualité des eaux et sécuriser l'approvisionnement en eau potable.

Dans le domaine de l'eau, la Directive cadre européenne sur l'eau vise l'atteinte du "bon état" des eaux. Dans les bassins hydrographiques, les Schémas directeurs d'aménagement et de gestion des eaux déclinent localement les mesures indispensables à la restauration ou la préservation de la qualité des eaux. Acteur de premier plan aux côtés des collectivités gestionnaires dans la mise en œuvre de cette ambition, le Conseil général participe également à l'enrichissement de la connaissance sur la ressource en eau et les pressions auxquelles elle est soumise.

Assistance technique aux communes rurales et programmes de restauration de cours d'eau.

Afin de les aider à faire face à leurs obligations réglementaires et techniques, le Conseil général apporte son assistance technique aux communes rurales et leurs groupements (selon des critères de taille et de moyens définis réglementairement) et subventionne les investissements qu'elles réalisent.

Quand des infrastructures lourdes d'assainissement collectif ne se justifient pas, l'assainissement non collectif (ou "individuel") est de règle. Pour garantir le bon fonctionnement de ces installations et éviter les pollutions diffuses, les collectivités ont mis en place des SPANC (Service Public d'Assainissement Non Collectif). Le Conseil général, qui les a aidées financièrement dans cette démarche, poursuit son implication en animant un réseau d'acteurs.

Les cours d'eau

Le Conseil général accompagne les syndicats de rivières du Loiret dans la mise en oeuvre de programmes de restauration de cours d'eau, souvent indispensables à un retour au bon fonctionnement écologique des rivières. En effet, la plupart des cours d’eau du département ont fait l’objet d’importants programmes de travaux hydrauliques dans les années 1960-70 (recalibrages, rectifications, mise en place d’ouvrages, etc…). Ces travaux sont à l’origine d’importants déséquilibres sur la morphologie des cours d’eau et la dégradation des milieux aquatiques, qui n’assurent plus leurs fonctions naturelles (ex : auto-épuration). Le Département, soucieux de favoriser une gestion durable de ces espaces sensibles, apporte des aides financières pour les études et travaux requis (renaturation du lit, réfection de berges, aménagement d’ouvrages, plantations, entretien …), mais également pour les opérations de communication et de sensibilisation destinées à mieux faire connaître le fonctionnement de ces milieux.