Vue aérienne de champs vers Saint-Denis-de-l'Hôtel

La Nuit des relais : mobilisez-vous !

20 novembre 2019

La nuit des relais, vous connaissez ? Sa 4e édition se déroulera le 25 novembre, au Grand Palais à Paris. Cette manifestation a été créée pour soutenir les femmes victimes de violences grâce aux dons collectés et sensibiliser le public sur le sujet. Une équipe orléanaise y participe, suivons-les !

La nuit des relais : mobilisez-vous ! - Portraits des huit participants à la manifestation : 7 femmes et un homme
L'équipe au complet !

« Je suis une féministe modérée, explique Virginie, à l’initiative de la création de l’équipe loirétaine qui participera, le 25 novembre, à la Nuit des relais au Grand Palais. Je m’engage pour moi, ma fille, mes amies… J’aimerais que ma fille de quinze ans vive dans un monde sans violence ni discrimination ni sexisme. J’aimerais que mes fils vivent aussi dans ce monde-là. C’est pour cela que lorsqu’une amie m’a parlé de cette manifestation, j’ai tout de suite adhéré. Le 30 octobre, notre équipe était formée. Le 31, la collecte de fonds lancée. Le 1er novembre, nous avions récolté mille euros (le minimum pour participer). Aujourd’hui, notre cagnotte est de 5 500 euros. Il faut savoir que la réduction fiscale pour les particuliers est de 66 % et de 60 % pour les entreprises. Chacun peut donner jusqu’au 25 novembre inclus. »

Courir pour la bonne cause

Pourquoi le 25 novembre ? Parce que c’est la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes et c’est également ce jour-là que Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations annoncera de nouvelles mesures issues des groupes de travail formés lors du Grenelle contre les violences conjugales 2019 seront annoncées.

Ce jour-là, la team loirétaine, très motivée, se prépare à courir deux heures, durant lesquelles, toutes les huit minutes, ses participants se passeront le relais. L’équipe, Virginie, Stéphanie, Iris, Émilie, Mathilde, Saguita, Ada et David, est heureuse de compter parmi ses membres un homme féministe !

Aujourd’hui, cent trente-deux équipes sont inscrites. Les fonds qu’elles auront collectés seront entièrement reversés aux associations de défense des femmes.

Hommes et femmes

« Je pense que mon engagement était latent, déclare Virginie. Par de petites choses apparemment anodines, j’ai pris conscience des différences de traitement entre les hommes et les femmes. En pleine canicule, par exemple, j’ai reçu un courrier du directeur de l’école de ma fille m’informant que les jeunes filles ne devaient pas venir à l’école en short et débardeur… rien sur la tenue vestimentaire des garçons. Il y quelques temps, une amie a été agressée en rentrant chez elle à minuit. Au commissariat, on lui a demandé ce qu’elle faisait dehors à cette heure. Aurait-on posé la même question à un homme ? »

Édith Combe