Vue panoramique du château de Gien avec la Loire

Le Loiret équipe ses assistants familiaux

06 janvier 2021

Mardi 5 janvier, en début d’après-midi, une trentaine d’assistants familiaux se réunissait dans l’hémicycle. Jusqu’en février, cette salle recevra les assistants familiaux salariés en CDI du Département par vague de trente. Mais que viennent-ils donc y faire ?

Remise ordinateurs aux Ass-fam

Marc Gaudet, président du Département a accueilli les trente premiers assistants familiaux, ass-fam, pour les intimes, mardi 5 janvier à 14 heures, dans cet hémicycle qui abrite habituellement débats et décisions des élus départementaux. Neuf autres rendez-vous se tiendront jusqu’en février de façon que chacun des trois cents ass-fam soient conviés.

Depuis 2018, le Département fait évoluer le métier d’assistant familial. Pour cela, il utilise des outils pour professionnaliser ce statut. De plus, il reconnaît leur implication dans une mission exposée qui impacte les sphères personnelle et familiale. Et il s’attache à considérer les ass-fam comme tout agent du Département. Voilà pourquoi les ass-fam ont reçu, ce mardi, un ordinateur chacun et six masques pour eux et par enfant de plus de onze ans vivant chez eux.

Marc Gaudet leur a souhaité la bienvenue, expliquant qu’en plus de la formation diplômante, « cet ordinateur est une reconnaissance supplémentaire de votre intégration au sein du Département. Cet outil sera mis à disposition des fonctions liées à votre métier et aux enfants. Avant la crise sanitaire, j’avais commencé une tournée au domicile des assistants familiaux, pour échanger en direct et être à votre écoute. Depuis le Covid, les échanges numériques se sont développés, alors cet ordinateur vous sera bien utile, comme aux autres agents du Département qui télétravaillent avec leur portable professionnel chez eux et en ayant accès au réseau du Département, comme vous désormais. »

Puis, Stéphanie Glenisson, responsable de l’Unité accueil familial (UAF), a détaillé le programme de l’après-midi : remise des ordinateurs accompagné d’une charte d’utilisation, de masques et, suivi d’une formation dispensée par la direction des systèmes d’information et de l’innovation (DS2I), avec accompagnement de la direction des Ressources et de l’offre médico-sociale (Droms) et de l’UAF.

Les explications de Stéphanie Glenisson

« Les trois cents assistants familiaux en CDI du Loiret bénéficieront, en ce début d’année, de ce dispositif informatique pour toutes communications administratives et métier.

En 2020 et notamment durant les périodes de restriction des rencontres professionnelles, nous avons utilisé la dématérialisation pour maintenir les interactions professionnelles et organiser nos interventions à partir d’outils jusque-là peu utilisés (visio-conférence, transmission de documents, liaisons professionnelles…). C’est pour cela et afin de concrétiser la reconnaissance et l’évolution des missions des assistants familiaux que le Département a décidé de leur fournir un ordinateur portable pour répondre aux exigences de leur métier et en faciliter l’exercice. Cela correspond aussi à une attente de ces professionnels qui consulteront ainsi, quotidiennement, leurs courriels, leur espace dédié en interne ; accéderont à des formations à distance, à l’assistance informatique, aux outils RH et faciliteront, par le biais de la dématérialisation, tout échange relatif à la prise en charge des mineurs.

Cet ordinateur sera également mis à la disposition des enfants confiés pour permettre le suivi de leur scolarité, sous le contrôle et la responsabilité de l’assistant familial.

Cet été, nous avons rencontré certains assistants familiaux à leur domicile, comme l’a dit le président Gaudet, et, avec les élus, il a ensuite souhaité déployer ce dispositif. Et, en septembre, nous avons rencontré la Droms et la DS2I pour mettre ce projet sur pied. »

Témoignage de Geneviève

Geneviève a obtenu son agrément pour devenir assistante familiale au Département du Loiret il y a maintenant trente ans et demi. Et à soixante-cinq ans, elle n’a pas envie de prendre sa retraite : « Tant que j’en ai envie, que j’aime ce que je fais et que mon mari ne me demande pas d’arrêter… je continue ! »

Et depuis trente ans et demi, le métier a changé : « Il s’est professionnalisé », constate Geneviève.

« Au début, on s’occupait des enfants comme des siens. Et depuis quelques années, notamment grâce au développement de l’informatique, notre profession a évolué : nous envoyons à notre référent des bulletins mensuels de présence, nos rapports écrits, nous communiquons avec lui par mail, nous trouvons des relais entre ass-fam lorsque nous voulons partir en congés, nous consultons les informations internes au Département… tout cela est bien utile. Avant, j’utilisais mon ordinateur personnel.

De plus, aujourd’hui, je me sens bien intégrée à l’équipe. Je participe à des rencontres, comme n’importe quel agent de la collectivité, à des réunions de synthèse avec les référents… Je me sens plus soutenue qu’auparavant et j’ai le sentiment d’avoir plus mon mot à dire concernant le devenir de l’enfant, d’être écoutée comme une professionnelle. »

Et s’il y a une chose que Geneviève aimerait voir se créer pour le bien des enfants et pour aider les assistants familiaux, c’est un pôle santé enfant regroupant pédiatres, psychologues, orthophonistes…  qui donneraient des rendez-vous beaucoup plus rapidement qu’avec ceux exerçant en ville.

Édith Combe

 

Qu'est-ce qu'un assistant familial ?

L’assistant(e) familial(e) est un travailleur social qui accueille à son domicile, de façon permanente, des mineurs (ou de jeunes majeurs de moins de vingt et un ans) qui ne peuvent demeurer dans leur propre famille. Cet accueil familial professionnel doit préparer le retour de l'enfant dans son foyer et, si c'est impossible, aider l’enfant à grandir en maintenant le lien avec les siens.

Conditions à remplir

  • Un agrément délivré par le Département

  • Un employeur institutionnel

  • Une formation diplômante obligatoire de trois cents heures

  • Un accueil permanent limité à trois mineurs

  • Un accompagnement professionnel par l'employeur