Vua aérienne de la basilique de Cléry-Saint-André

Loiret : le paratennis à l’honneur lors de séances de découverte au centre Les coteaux

14 avril 2021

Stéphane Goudou, vice-président et responsable de la section paratennis du Cercle Jules Ferry (CJF) Tennis et Tewfik Guettouche, directeur du centre de rééducation des Coteaux, ont signé une convention pour que les résidents découvrent le tennis fauteuil. Kévin, Élodie, Lorraine, Clément sont déjà arrivés pour la première séance.

Loiret : le paratennis à l’honneur lors d’une séance de découverte au centre Les coteaux - groupe

 

 

C’est sur le parking du centre de rééducation les Coteaux à La Chapelle-Saint-Mesmin que se tient cette séance de rééducation un peu particulière. Échauffement et apprentissage du maniement du fauteuil suivis d’échanges de balles entre les résidents, animé par Julie, spécialisée dans l’éducation du paratennis, en collaboration avec les éducateurs sportifs du centre.

Loiret : le paratennis à l’honneur lors d’une séance de découverte au centre Les coteaux - échauffement 1

 

Cet atelier est possible grâce au rapprochement entre Stéphane Goudou* et Tewfik Guettouche, directeur du lieu. Le 31 mars, ils ont signé une convention qui acte huit séances minimum de paratennis jusque fin octobre. Les résidents goûteront au plaisir de faire du sport, une heure durant. Lorsqu’ils rentreront chez eux, s’ils le souhaitent, Stéphane Goudou les accompagnera, leur trouvera un club qui les accueillera ou les conseillera pour acheter du matériel.

Loiret : le paratennis à l’honneur lors d’une séance de découverte au centre Les coteaux - échauffement 2

 

Ce type d’action montre que ce sport, nécessaire à la santé, est praticable par tous, avec d’autres sportifs en fauteuil ou debout, avec des membres de sa famille, des amis… L’inclusion est plus facile qu’avec d’autres sports. Le paratennis se joue sur un terrain classique, les règles sont identiques, excepté le fait que deux rebonds sont acceptés !

 

 

Cette opération bénéficie du soutien financier du Comité paralympique et sportif français (CPSF) qui anime, coordonne et ambitionne le développement de la pratique sportive des personnes handicapées, du Comité du Loiret de tennis et de la Ligue centre Val de Loire.

Grâce à eux, Julie, la professeure, sera rémunérée et du matériel acheté, dont des fauteuils (un fauteuil coûte 2 200 €).

Le fauteuil est très maniable, je tourne rapidement et sans difficulté

Kevin

Témoignage de Kévin

Loiret : le paratennis à l’honneur lors d’une séance de découverte au centre Les coteaux - Kévin

« Lorsque j’étais valide, je faisais beaucoup de sport en loisir. Je courais toutes les semaines. J’ai aussi joué au tennis pendant cinq, six ans, alors je suis venu avec ma raquette. »

Suite à un accident de moto, Kévin se fracture le tibia et endommage tellement son genou qu’une plaque lui est posée. À vingt-neuf ans, le jeune homme, qui s’est retrouvé coincé deux mois dans un fauteuil et que des béquilles aident maintenant à marcher, apprécie cette séance. Depuis son accident, il n’a pratiqué aucun sport et « ça me manque ! ». Alors quand on lui a proposé de participer à cette session, il a accepté immédiatement. Et cet atelier est le bienvenu : « Ça me plaît beaucoup. L’échauffement était un peu difficile mais je suis content de me dépenser. En plus, le fauteuil est très maniable, je tourne rapidement et sans difficulté », déclare-t-il tout sourire.

Même s’il est désormais en rééducation en hôpital de jour, « je participerai à chaque séance ! » Et Kévin repart échanger quelques balles avec Lorraine.

Bon rétablissement à Kévin, Élodie, Lorraine, Clément et les autres…

Édith Combe

*vice-président et responsable de la section paratennis du CJF tennis, fondateur du tournoi de l’Open paratennis du Loiret, ancien joueur international et cadre de l'équipe de France aux Jeux paralympiques de Rio