Vua aérienne de la basilique de Cléry-Saint-André

Portes ouvertes des ateliers d’artistes et artisans d’art du Loiret : 16e édition

12 octobre 2021

Les 16 et 17 octobre, de 14 à 19 heures, promenez-vous dans quarante-trois communes du département à la découverte des cent dix créateurs qui vous ouvriront leurs ateliers.

Portes ouvertes des ateliers d’artistes et artisans d’art du Loiret : 16e édition - visuel

Les artistes et artisans d’art des villes et des champs ouvrent les portes de leurs ateliers pour la seizième édition de cet évènement annuel qui existe depuis 2006, les 16 et 17 octobre de 14 à 19 heures. Le Département en est à l’initiative, rejoint en 2017 par la chambre des Métiers et de l’Artisanat qui en est devenue un partenaire. 
Ce week-end est l’occasion de découvrir des talents et savoir-faire proches de chez vous, d’échanger avec les créateurs loirétains. Et il y en a pour tous les goûts avec 87 artistes et 23 artisans d’art : photographie ; peinture ; sculpture ; calligraphie ; marqueterie ; ébénisterie ; reliure ; céramique ; stylisme ; arts visuels ; meubles transformés ; mosaïque ; coutellerie ; création de bijoux…

Nathalie Peauger, relieuse à Orléans

Portes ouvertes des ateliers d’artistes et artisans d’art du Loiret : 16e édition - Nathalie Peauger relieuse avec carnet feuilles vertes

Nous avons rencontré Nathalie Peauger, artisane d’art, relieuse passionnée à Orléans, qui a déjà participé au Portes ouvertes des ateliers des artistes et artisans d’art.
« Je me suis installée ici, dans ce lieu de travail partagé, en 2015. Cinq personnes y ont leur atelier : trois peintres : Béatrice ; Raphaëlle et Lilia, également présentes lors des Portes ouvertes des ateliers des artistes et artisans d’art. Quant à Franzi, graphiste et artiste, elle exposera, mais sera absente. Lors des éditions précédentes, nous avons rencontré environ cent-cinquante personnes sur les deux jours. Cette manifestation est très confortable car nous n’avons rien à déménager. Mais je la prépare en créant des panneaux qui expliquent mon travail », déclare la créatrice de l’écrin des écrits.  

Portes ouvertes des ateliers d’artistes et artisans d’art du Loiret : 16e édition - plusieurs carnets

La jeune femme n’a pas immédiatement trouvé sa voie. Après des études qui la menaient à une impasse, elle s’est accordée « une année de réflexion, puis j’ai repris mes études et ai obtenu mon CAP reliure en 2006. La reliure lie plusieurs choses en moi : la dimension artisanale avec le travail manuel et la création. Au début, j’avais aménagé mon atelier chez moi. Mais mes vies professionnelle et personnelle se mélangeaient trop. J’avais besoin d’un lieu différent. Et ici, il n’y a pas de limite pour la création : l’échange avec les autres débloque parfois une situation, provoque une émulation» 
Les matériaux utilisés par Nathalie sont divers et variés. Il y a ceux auxquels on s’attend : cartons ; papiers de toutes sortes (marbrés, par exemple) ; tissus ; cuir. Et les autres, plus originaux, car la jeune femme aime le réemploi, « je suis une grande chineuse ! » : le vieux jean de Béatrice plein de peinture, un sac à main en cuir usé d'avoir trop servi auquel elle tenait, du papier fabriqué avec de vieux papiers, des affiches, une feuille laissée sous un arbre plusieurs semaines sur laquelle de la verdure s’est incrustée et des baies ont laissé leurs traces de couleur violette… serviront de couverture à des carnets.
 

Portes ouvertes des ateliers d’artistes et artisans d’art du Loiret : 16e édition - carnet papier marbré

Le travail de cette passionnée est très varié, « c’est ce que j’aime ! » Il y a les reliures classiques de livres. Le but ? Les feuilleter à nouveau et leur rendre un certain lustre avec, par exemple, une nouvelle couverture qui mêle cuir et papier marbré ou des restaurations : « Je récupère tous les éléments et je répare. Ces gestes existent depuis longtemps. » Ses clients sont alors des collectionneurs ou des particuliers qui tiennent particulièrement à un ouvrage, comme ce « livre de cuisine annoté dans les marges par la grand-mère ! ». D’autre part, « mes clients sont aussi des artistes qui publient des ouvrages, à vingt/trente exemplaires, dans lesquels sont insérées gravures ou aquarelles originales. Ils me confient leurs œuvres afin que je fabrique des écrins (boîtes ou étuis). D’autres me demandent des carnets sur-mesure réalisés avec le papier à dessin qu’ils utilisent. Il m’est également arrivé de relier des livres à partir d’un cahier de brouillon écrit à la main ou des récits familiaux, des thèses, de la généalogie familiale… C’est ce travail là que je préfère, celui qui parle de la petite histoire ! »

Vous pourrez rencontrer Nathalie Peauger et les autres artistes à la maison-atelier Couleur 136 au 2, allée du clos vert à Orléans les 16 et 17 octobre de 14 h à 19 h. 
 

Lui écrire contact@ecrindesecrits.fr • L’appeler 06 78 81 08 07

Édith Combe

Portes ouvertes des ateliers d’artistes et artisans d’art du Loiret : 16e édition - carnet arbre