Vua aérienne de la basilique de Cléry-Saint-André

Emploi : les offres de recrutement dans le Loiret

25 juin 2021

Au moins 21 320 offres d’emploi devraient sortir dans le Loiret d’ici fin 2021. Retrouvez ici toute une liste de CDI, CDD, contrats d’intérim ou saisonniers à pourvoir dès maintenant.

Emploi  les offres de recrutement dans le Loiret - CDI, CDD, emplois saisonniers

Vous recherchez un emploi dans le Loiret ? Sachez que l’enquête Besoins en main-d’œuvre de Pôle emploi Centre-Val de Loire y anticipe, à elle seule, au moins 21 320 offres de recrutement en 2021. À partir des réponses obtenues entre octobre et décembre 2020 auprès d’entreprises locales, l’agence publique s’aventure plus loin. Ainsi, l’Orléanais servira de berceau à 15 120 projets de recrutement. Le Montargeois à 2 930. Le Giennois à  1 770. Le Pithiverais à 1 510. Parmi les secteurs porteurs, on trouve les agents d’entretien de locaux, 1 050 offres d’emploi sur l’année, les ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires, 800, et les professionnels de l’animation socioculturelle, 780, majoritairement en emploi saisonnier. Suivent les aides-soignants, les agriculteurs salariés et les aides à domicile/aides ménagères. Retrouvez des campagnes précises de recrutement ci-dessous.

Les offres d'emploi en résumé

  • 200 postes variés à l'Armée de terre
  • Personnel médical ou non au CHR d'Orléans
  • Des CDI à Auchan, Carrefour, Leclerc ou Intermarché
  • Les offres de la laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel
  • EDF à la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly
  • Le manque de main-d'œuvre de la filière du bois
  • Les autres PME loirétaines
  • Les emplois saisonniers dans la manutention, l'entretien, l'aide à domicile, l'agriculture ou la restauration
     

Emploi : les offres d’agents d’entretien de locaux

Des offres dans le secteur, il en fleurit par-ci, par-là. 81 à commencer sur Pôle emploi. L’agence relie des postes vacants en CDI à Villemandeur, à Saint-Martin-d’Abbat au sein d’un établissement hôtelier, ou encore à Neuville-aux-Bois, Sermaises et Orléans via l’agence d’intérim Partnaire. Un confrère, Startpeople, en propose également pour ses clients spécialisés dans le nettoyage d’entreprise. Sinon, rendez-vous directement à la source chez la société Teamex à Fleury-les-Aubrais par l’intermédiaire de ce formulaire à remplir sur son site. Enfin, plus classique mais toujours efficace, le moteur de recherche d’emploi Indeed vous servira les offres sur un plateau une fois les bons mots clés commandés.

Emploi : 560 postes à Amazon en 2021

Un incontournable. Le géant américain du e-commerce entend bien recruter 3 000 emplois en CDI en France sur toute l’année 2021. Le Loiret a sûrement dû taper dans l’œil du grand patron Jeff Bezos venu en 2007 à Saran, le centre de distribution de la ville en concerne déjà 400. 150 pour l’agence de tri de Gidy et une dizaine pour l’agence de livraison d’Ormes. Bien sûr, Amazon recherche des préparateurs de commande, mais pas que. Aussi des ingénieurs, des informaticiens, des chargés de ressources humaines ou encore des spécialistes de la santé et de la sécurité. Sur le même terrain de jeu, FM Logistic offres des opportunités en CDI comme cariste, contrôleur de gestion, ingénieur ou responsable d’exploitation à Neuville-aux-Bois, Escrennes et Orléans.

250 offres pour la plus grande plateforme du Loiret - M2Log

Emploi : 250 offres pour la plus grande plateforme du Loiret

L’équivalent de 17 terrains de football. L’entreprise M2Log, en charge de la logistique et des flux du groupe Mobivia (Norauto, ATU, Midas…), investit tout juste un immense entrepôt de 100 000 m2 à Meung-sur-Loire, au parc Synergie Val de Loire. Il tourne ainsi depuis le second trimestre 2021 en attendant son plein potentiel prévu à la fin de l’année et, ce, grâce au recrutement de 250 CDI. Des préparateurs de commandes et des caristes d’entrepôt pour la plupart, mais aussi une quinzaine d’administratifs. Pour de plus amples informations, rapprochez-vous des cinq agences d’intérim chargées d’accroître l’effectif : Partnaire, Adecco, Proman, Planett et Leader interim.

Emploi : les offres de MSL Circuits

Voiture encore, Meung-sur-Loire encore. À quelques encablures du site évoqué précédemment et avec la Loire pour second voisin, l’entreprise MSL Circuits sort quotidiennement 150 000 cartes électroniques de grande série automobile. Certaines pour commander vitres ou phares, entre autres. Ce sous-traitant y parvient grâce à près de 400 paires de mains et pousse, en ce moment même, les murs pour répondre aux commandes de Renault pour ses électriques. À terme, courant 2022, MSL Circuit s’agrandira d’une centaine de salariés, dont une vingtaine d’ingénieurs dès 2021. Mais pas que ! Retrouvez les offres d’emploi : agent de maintenance, infirmière/ier d’entreprise, techniciens et ingénieurs, responsable approvisionnement… tous en CDI, sur le site d’All Circuits, maison mère de l’entreprise loirétaine.

Emploi : le Département du Loiret recrute

L’étendue du champ d’action de la collectivité vous étonnerait. Il touche à l’éducation de vos enfants, leurs pratiques culturelles et sportives, les vôtres, l’accompagnement social, notamment des enfants confiés à l’aide sociale à l’enfance et des personnes handicapées, vous permet de prendre la route en toute sécurité… Pourquoi hésiter ? Venez y participer comme travailleur social, agent de restauration ou d’exploitation des routes, éducateur, technicien support numérique, médecin… 48 offres d’emploi n’attendent que vous sur la page dédiée du Département du Loiret.

Emploi : Orléans Métropole recherche des candidats

L’Orléanais concentre les trois quarts des offres d’emploi du département. La Métropole s’y mêle sans conteste. Chaque jour ou presque, elle offre des opportunités à votre carrière professionnelle. Et ce, à travers le poste d’agent d’accueil, d’espaces verts des sites sportifs, de sécurité, de conseiller usagers, de chargé d’emploi, de chef de centre de vaccination… Deux pages s'emplissent ainsi d’une foule de postes vacants en CDI, CDD et même en apprentissage.

362 emplois financés par l’État et la Région en Centre-Val de Loire

Il se nomme le fonds d’accélération des investissements industriels. Abreuvé de 400 millions d’euros par l’État, puis de 300 millions de plus à parité avec les Régions, dont 14 en Centre-Val de Loire, il vise à financer certains projets industriels. Ceux de créations et extensions de sites, de modernisation, d’acquisition de ressources matérielles ou humaines…

Ainsi, neuf entreprises loirétaines en bénéficient. Le spécialiste du verre Duralex espère bien moderniser son site de La-Chapelle-Saint-Mesmin et, à l’occasion, créer 36 emplois. Il recherche déjà des ouvriers, des agents de maîtrise et des cadres. Essity, groupe international dans l’hygiène et la santé, lui mise plutôt sur l’augmentation de la capacité de stockage de son usine de Gien-Arrabloy, spécialisée dans la fabrication de papier toilette Lotus et d’essuie-tout Okay. Il y ouvre déjà des postes d’agents de maintenance ou d’ingénieurs. Sinon, Useo à Chilleurs-aux-Bois entame une reconversion. Fini la vaisselle en plastique, place au bois et à la cellulose. Dix nouvelles lignes de production s’ouvriront, une trentaine de postes aussi.

362 emplois financés par l’État et la Région en Centre-Val de Loire - Duralex

Emploi : 200 postes variés pour l’Armée de terre

L’Armée de terre dépasse les frontières de l’infanterie. Près de 400 spécialités y marchent au même rythme : droit ; ressources humaines ; gestion ; médecine ; ingénierie ; informatique… Pour y intégrer majoritairement des jeunes, elle ouvre près de 200 postes en 2021, rien que dans le Loiret. Non-titulaires du Bac, diplômés avec deux ou trois années d’études supplémentaires derrière, vous trouverez votre bonheur sur www.sengager.fr ou au Centre d’information et de recrutement des forces armées (Cirfa) d’Orléans.

Emploi : les offres d'emploi du CHR d'Orléans

Avec la crise du Covid-19, beaucoup cherchaient un sens à leur métier. En existe-t-il un plus fort que celui de sauver des vies ? Ou, du moins, d’y participer ? Cette raison de travailler, vous la trouverez au centre hospitalier régional d’Orléans (CHRO). L’établissement, en manque de bras, en appelle à la candidature de maints professionnels de santé. Des médecins urgentistes, généralistes, algologues, radiologues, des gynécologues, des sages-femmes, des infirmiers… Puis, pour ceux que la vue du sang ou les longues années d’études rebutent, le CHR n’en nécessite pas moins d’un acheteur de fournitures administratives ou informatique, un chauffeur poids lourd, un technicien de maintenance

Emploi  Auchan, Carrefour, Leclerc ou Intermarché - emploi

Emploi : Auchan, Carrefour, Leclerc ou Intermarché

Entre le fromage et le dessert, vous y trouverez peut-être un job. Les grandes surfaces recrutent constamment dans le Loiret. Auchan attend des candidatures de préparateurs de commandes en CDI à Saint-Jean-de-la-Ruelle et au Chronodrive d’Orléans. Carrefour des employés de rayon, un pâtissier et un manager pharmacie à l’hyper de Saran. Leclerc des serveurs à Fleury-les-Aubrais, des responsables à Amilly, des employés de rayon à Olivet ou à Pithiviers en CDI. Intermarché des magasiniers préparateurs, caristes, techniciens de maintenance ou conducteurs de ligne à Saint-Martin-d’Abbat, pour sa filiale Antartic, en contrat pérenne.

Emploi : les offres de la laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel

Elle ouvre souvent ses portes aux représentants gouvernementaux. D’abord le Premier ministre Jean Castex en février, accompagné de la ministre de la Cohésion des territoires et de celui chargé des relations avec le Parlement, puis le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, début avril. Mais, la laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel réserve-t-elle un accueil aussi chaleureux côté ressources humaines ? Plutôt oui, à en croire sa page d’offres d’emploi. On y trouve surtout des CDI, de technicien de maintenance, pilote de lignes automatisées ou de chef d’équipe.

Emploi : les offres à la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly

Au moins dix ans de rallonge. Née en 1980 et prévue pour vivre quarante ans, la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly connaîtra finalement l’horizon 2030, voire plus. Et ce, par l’édification de colossaux travaux étalés sur trois ans, de l’été 2021 à 2024. Mais, EDF, l’exploitant de l’énergie nucléaire, recherche déjà divers profils pour des CDI sur son site : technicien essais, de radioprotection, de surveillance logistique, d’exploitation, chargé d’affaires mécaniques, des ingénieurs…

Emploi : le bois envoie du bois

Quand tout le monde rentrait chez soi, la filière sortait du bois. L’aménagement intérieur en plein essor avec le confinement, Saget, spécialiste loirétain du chêne, échouait à honorer ses commandes à l’enseigne Leroy Merlin. Le problème ? Deux fois plus de demandes et une disette de personnel. Pour y pallier, le groupe intégrant la scierie Tecsabois et le fabricant Tecsathermique à Coullons, puis la menuiserie Chêne Décors à Briare, propose 25 offres d’emploi, tout profil confondu parmi des ouvriers et des agents de préparation. Il forme même en interne, ou par l’intermédiaire de dispositifs en promettant l’embauche à son terme.

Emploi : le bois envoie du bois - emploi

Emploi : les autres PME loirétaines

Nous vous l’expliquions précédemment (ici et ), les entreprises loirétaines modestes, de par leur taille seulement, prospèrent. L’entreprise textile Scavi revient d’Asie pour Saran afin d’y relocaliser une partie de sa production. Objectif : sortir des masques et de la lingerie dès juillet grâce à une soixantaine de recrutements. On y compte 46 opérateurs de confection, quatre coupeurs, trois agents logistiques, un responsable d’atelier, un agent des méthodes et un mécanicien.

« Il fait froid, c’est humide, il y a du bruit. Mais, malgré tout ça, nos salariés restent fidèles (et ça on y tient !) ». Les Crudettes, spécialiste de la salade en sachet, joue la carte de la franchise. Pour son usine de Châteauneuf-sur-Loire, l’entreprise recrute, en CDI, un conducteur de ligne, un agent de maintenance et un chef d’équipe maintenance.

Emploi : les offres saisonnières

Le soleil percerait-il les nuages ? Si l’été 2020 fut ombragé pour l’emploi saisonnier, la météo semble plus clémente cette année. FM Logistic, déjà mentionné en début de page pour sa recherche de CDI, part à la quête de 150 à 200 intérimaires entre mi-juillet et mi-octobre. Candidats, vous voilà prévenus, libérez-vous au moins un mois et demi et véhiculez-vous.

Mêmes conditions pour la société Pithiviers nettoyage, pilotez pour travailler ! À la ligne d’arrivée : près de soixante emplois saisonniers à pourvoir, sans surprise, à Pithiviers, mais aussi à Villemandeur de fin juillet à début septembre.

Que vous vous appeliez Alice ou non, Au pays des Vermeilles, société olivetaine d’aide à domicile, vous embauchera si tant est que vous correspondiez à leur rêve, compétence et motivation ! Elle espère soulager son personnel par l’emploi de cinquante à quatre-vingt postes saisonniers.

Qui dit jobs d’été, pense agriculture. Bien sûr, le secteur réclame des paires de mains en cette saison estivale. À l’instar de la coopérative agricole Axéréal, basée à Olivet, hôte de 500 saisonniers dont 20% d’entre eux restent encore à trouver. Et ce, pour participer aux campagnes d’arrachage de betteraves, à la récolte de pommes de terre ou à la conduite d’engins.

Emploi : les offres saisonnières - restaurant

 

 

 

Pour boire un verre en terrasse, encore faudrait-il trouver un serveur pour passer commande. Face à l’hécatombe pandémique de main d’œuvre, les établissements n’attendent que des CV. Prenons l’exemple de l’Auberge de Vienne à Vienne-en-Val, La Renaissance et Les pissenlits par la racine à Orléans, River Lanes à Saran, Les Pitchouns à Montargis, Chocolats et Chimères à Briare, Restaurant sur le lac à Châlette-sur-Loing…

 

Sébastien Meurs