Vue aérienne de Puiseaux

Le parc naturel de Châteauneuf-sur-Loire : une grande richesse botanique avec ses essences exotiques

Servant d'écrin au château, ce parc naturel départemental, attribué à Le Nôtre au XVIIème siècle, s'étend sur plus de 20 hectares. Il est d'une grande richesse botanique avec ses arbres séculaires remarquables et son étonnante allée de rhododendrons.

Le parc de Châteauneuf-sur-Loire (Loiret)

Une quarantaine d'essences exotiques rares

Ce parc agit sur les visiteurs comme une machine à remonter le temps jusqu'au siècle des Lumières, et plus encore. En effet, le premier château date du XIème siècle et était un lieu apprécié par le roi capétien Henri 1er avant d'être abandonné. Au XVIIIème siècle, André Le Nôtre crée des jardins dits "à la française" puis le château change de propriétaire et le jardinier Huillard d'Hérou redessine le parc en un jardin "à l'anglaise", y introduisant des essences exotiques rares en 1821. Il y a aujourd'hui, une quarantaine d'essences exotiques sur place.

D'un point de vue géologique, en marchant dans le parc, les promeneurs peuvent remarquer sous leurs pas un sol sableux et argileux. Cela s'explique par le fait que l'on se situe sur une ancienne terrasse alluviale de la Loire datant du pléistocène / holocène, c'est-à-dire qu'elle a un peu moins d'un million d'années. A cette époque, la Loire passait dans le parc...

11 milieux différents pour une multitudes de micro-habitats

Cette proximité de la Loire, le cours d'eau présent dans le parc et les espèces exotiques existantes font que le site est constitué d'une multitude d'habitats (micro) favorables à une faune et une flore très riches. Le parc recense ainsi 11 milieux différents qui vont des habitats forestiers aux prairies en passant par des habitats humides et d'autres artificialisés.

Si la partie nord du parc arbore une pelouse irréprochable, le sud offre une zone de prairie propice à la faune et à la flore. Dans le souci de préserver ces dernières, les clairières font l'objet d'un fauchage raisonné où les plantes se développent et les oiseaux viennent nidifier. La rivière qui longe le parc et se déverse dans la Loire est un lieu très apprécié des odonates (famille des demoiselles ou libellules). Sept espèces de libellules et sept de demoiselles vivent ainsi sur place. Côté papillons, 31 espèces peuvent être observées comme le vulcain, le tristan, le tircis ou le carte géographique.  Seules 5 espèces d'amphibiens ont par ailleurs été recensées dans le parc ce qui est peu mais cela n'empêche pas de les entendre chanter le soir. On peut par exemple trouver la crapaud commun ou la grenouille rieuse. Pour une promenade en toute sécurité et pour découvrir les espèces végétales et animales qui bordent les rives, un ponton a été aménagés.

Une curiosité du parc : le Temple de L'Amour

A l'époque du jardinier Huillard d'Hérou, un Temple de l'Amour avait été construit. Mais le temps ayant fait son oeuvre, il avait disparu. Grâce aux élèves du lycée Gaudier Brzeska, il a été reconstruit où il était par le passé, rappelant ainsi la gloire qu'a dû vivre ce parc au XIXème siècle. Une gloire aussi chantée par les 68 espèces d'oiseaux qui ont été inventoriées, soit de passage, soit nicheurs. En effet, la forte présence d'insectes due à l'eau et la diversité des bois font que bon nombre d'espèces viennent pour y chasser ou nidifier comme la gallinule poule d'eau, la huppe fasciée, le gros-bec casse-noyaux, le grimpereau des jardins ou la sitelle torchepot.

Passé le Temple de l'Amour, une nouvelle partie de 7 ha a été ouverte à la visite en 2011 permettant désormais de relier toute la promenade aux bords de la Loire. On y découvre alors, des mares provenant des sources du coteau, une roselière autour d'un étang ainsi que des plantes indigènes...Tout un écosystème foisonnant de vie. Plus de 214 espèces de végétaux naturels ont par ailleurs été recensés sur le site sans compter les essences exotiques (500 espèces au sein de l'arboretum). Ce qui en fait un parc très riche d'un point de vue floristique où il est particulièrement agréable de flâner au printemps quand les allées de rhododendrons ou d'azalées sont fleuries.

Globalement, cette balade vous fera découvrir un parc naturel riche en biodiversité et en histoire. Le tour complet est de 3,9 km, mais il est possible de le réduire. En longeant la petite rivière serpentant des douves du château jusqu'au bord de la Loire, un circuit botanique permet de découvrir des arbres remarquables.

Le plan du parc naturel départemental de Châteauneuf

Plan du parc départemental de Châteauneuf-sur-Loire

Animations Nature 2019

Le Département du Loiret organise des animations gratuites pour le grand public dans le parc naturel départemental de Chateauneuf sur Loire. Ces animations seront effectuées par l'association Les Amis du Parc.

  • Samedi 11 mai 2019 – 10h : Les plantes sauvages comestibles* (sur réservation - places limitées)
  • Samedi 08 juin 2019 – 11h-18h : Les ateliers du parc
  • Dimanche 09 juin 2019 – 11h-18h : Les ateliers du parc
  • Dimanche 09 juin 2019 – 10h : La floraison
  • Dimanche 08 sept 2019 – 10h : La fructification
  • Dimanche 20 octobre 2019 – 10h : La feuillaison

Renseignements et réservations : 06 95 15 00 45 - jardinduparc@free.fr
D'autres animations pour des groupes ou pour des scolaires peuvent également être organisées (02 38 25 48 39).

Un parcours à énigmes pour amuser petits et grands

Questions sur la faune et la flore, codes, rébus... le Département vous invite à découvrir le parc naturel de Châteauneuf-sur-Loire en suivant le parcours à énigmes qui vous est proposé ci-dessous au téléchargement. Une fois que vous aurez découvert le mot mystère, envoyez votre réponse à ens@loiret.fr. Un diplôme vous sera adressé et des explications vous seront données sur ce mot mystère.

Parc de Châteauneuf-sur-Loire

Jouez en réalité augmentée

Afin de vous proposer un mode de visite ludique, le Département vous invite dans le parc naturel de Châteauneuf-sur-Loire à jouer tout au long de votre promenade en faisant du géocaching virtuel.

Pour cela, il vous suffit de télécharger gratuitement l'application YouCatch sur l'App Store ou le Google Play et de vous rendre dans le parc sur les points de jeu indiqués par l'application.

Vous devez alors attraper ce qui apparaît en réalité augmentée. Vous pourrez peut-être alors découvrir un gain comme des entrées gratuites aux châteaux de Sully, Gien, Chamerolles ou au musée de Lorris sans oublier d'autres surprises. Votre chance d'obtenir un gain augmentera en complétant les collections papillons, Oiseaux... À vous de jouer !

Image d'illustration pour l'application YouCatch dans les parcs départementaux